Toronto Raptors saison 2015-2016

Voici le guide de la saison 2015-2016 des Toronto Raptors.

  •    La saison 2014-2015 

Après un début de saison sur les chapeaux de roues (23 victoires – 7 défaites à la fin du mois de décembre), tout le monde voyait les Raptors comme le prétendant des Cavs pour les Finales NBA. Mais par faute d’irrégularité et de mésentente, ils ne finissent qu'à la 4ème place et se font finalement sweeper par Washington et l’expérience de Paul Pierce

 

  •     Bilan de la saison 2014-2015

Bilan : 49 victoires – 33 défaites
Classement : 4ème de la conférence Est
Attaque : 4ème meilleure attaque
Défense : 19ème meilleure défense 
Meilleur marqueur : DeMar Derozan (20.3 pts)
Meilleur passeur : DeMar Derozan (5.8 asts)
Meilleur rebondeur : Jonas Valanciunas (9.3 rbds)
Meilleur contreur : Terence Ross (1.00 blocks)

 

  •     L’effectif 

Meneurs : Kyle Lowry, Cory Joseph, Shannon Scott, Delon Wright
Arrières : DeMar Derozan, Terence Ross
Ailiers : DeMarre Carroll, Bruno Caboclo 
Ailiers fort : Patrick Patterson, Luis Scola, Anthony Bennett, Bismack Biyombo, James Johnson
Pivots : Jonas Valenciunas, Lucas Nogueira

 

  •     Le 5 majeur 

PG : Kyle Lowry, SG :DeMar Derozan, SF : DeMarre Carroll, PF : Patrick Patterson, C : Jonas Valenciunas

 

  •     Le banc 

Le Banc des Toronto Raptors version 2015-2016 sera très différent de l’an dernier. Avec des pertes importantes sur les postes 2-3 avec le départ de Landry Fields et du meilleur 6ème homme de la saison Louis Williams, le banc des Raptors prend un réel coup dur. C'est Terence Ross qui devra compenser ce manque. Ce dernier sera un excellent apport en sorti de banc, rôle qui devrait le canaliser. Quant au Canadien Corey Joseph venant tout droit des Spurs, il semble être un bon back-up derrière Lowry et devrait combler le départ de Greivis Vasquez. Mais la plus grande nouveauté du côté des remplaçants, c’est la profondeur de banc à n’en plus finir sur les postes 4-5. L’arrivée de Louis Scola et de Bismack Biyombo va apporter à Toronto un gros plus en défense et permettre à Jonas Valenciunas, parfois dans le dur l’an passé, de se reposer. A cela s’ajoute l’autre retour au pays, celui d’Anthony Bennett. L’Ancien #1 de la Draft 2014 a l’opportunité d’enfin lancer sa carrière dans un rôle sans doute plus à sa hauteur qui fera de lui une excellente rotation. 

  •     Les +

-    Une raquette en béton
-    L’impact défensif de Bioyombo et Carroll
-    Un effectif complètement remodelé

 

  •     Les –

-    Le manque d’expérience
-    L’instabilité
-    La concurrence difficiles avec les géants de la Conférence.

 

  •     L’avis de la rédaction 

Nouveaux maillots, nouvel effectif, nouveaux objectifs ? Après une grande désillusion au premier tour des playoffs 2015, les Raptors doivent régler leur soucis de régularité et faire face à une conférence Est plus forte quand l’an dernier. Bien que la qualification en playoffs soit largement envisageable, on a du mal à imaginer l’équipe de Toronto allé plus loin que les demi-finales de conférences. Cependant, avec un nouveau Kyle Lowry avec plusieurs kilos en moins, une raquette très solide et l’apport de Carroll, la franchise qui baigne de plus en plus dans la Hype du rappeur Drake peut causer de sérieux dégâts.

 

  •     Bilan Prévisionnel 

44 victoires – 38 défaites 

Ailleurs sur le web