Chut! On écoute tonton José!

Le meneur de jeu Espagnol José Manuel Calderón s’est exprimé cette semaine dans le « Lakers Crónicas », le podcast diffusé en langue espagnole de la franchise californienne. Il en a profité pour aborder plusieurs sujets.

Le changement d’atmosphère :

 

C'est un transfert spécial, il arrive dans un bon moment. Après 11 saisons, les 8 dernières titulaire. Je crois qu'il a un an ou plus je m’étais préparé à un autre type de rôle et maintenant me retrouver ici c’est parfait, avec ces jeunes de gros talents. Pour moi, ne pas jouer autant de minutes comme j'ai eu à jouer ces dernières années va être bien plus agréable, pour être physiquement plus frais.

 

Son futur :  

 

Partager le vestiaire avec ces garçons, cela fait 12 saisons que je suis dans cette ligue, je sais comment les choses tournent. J'aimerais jouer encore 3 ou 4 ans et être plus frais. Cela serait bien.

 

Sa retraite internationale :

 

Terminer sur une médaille était la chose la plus importante à nos yeux. Une dernière année avec une médaille de bronze aux JO pour marquer la fin d’un cycle parfait et maintenant me recentrer sur la NBA.

 

Son nouveau rôle :

 

Chacun est différent, chacun a son ego et ses périodes de formes et de méforme. Je pense toujours à l’équipe première, au cinq majeur. Les années passent, un moment arrive pour les meneurs de jeu, où la manière de jouer change, moins de minutes, moins de nuits. C'est sincèrement quelque chose de naturel, c'est un changement. Ce rôle est parfait. Je crois qu'il va falloir bien s’entendre pour aider à l'équipe à enchaîner les victoires.

 

Son nouvel entraîneur, Luke Walton :

 

Il sait ce qu’il en est, il a arrêté de jouer il y a peu de temps, il sait ce que les joueurs veulent et comment ils le veulent. Cela est important. La difficulté dans cette Ligue est davantage de savoir manier les rôles et non de savoir  combien d’actions ou de systèmes tu as pour jouer au basket-ball. Les gens sont contents, nous avons de la chance. Il est normal qu'il ait de l’envie parce que nous avons une équipe avec jeunes très talentueux. Ils ne sont pas n'importe qui. Tu vois, cela se remarque, ce sont des joueurs incroyables et je crois que tout cela fait que les gens soient excités.


Un effectif bien équilibré avec des jeunes talents et des vétérans :

 

Ce n’est pas facile d’avoir deux numéro 2 de draft et un autre premier tour qui jouent aussi juste, ensemble en sachant qu'ils vont être des joueurs importants d'ici peu. Avoir Russell, Ingram, Clarkson, Randle ou Larry Nance Junior. Tous, ensemble dans une équipe, ce n'est pas facile de voir clair. C’est ce qui est excitant. Tu as une pépinière de talent pour l'avenir, maintenant il faut aller de l’avant en ajoutant des pièces pour ajuster encore davantage cet effectif. Dans d'autres équipes tu en peux avoir un ou deux que tu vas devoir former. Nous, nous en avons beaucoup et c’est exaltant. 


Ses premières impressions :

 

C’est un environnement très agréable, tout le monde est ici pour travailler. Il faut être professionnel et sérieux mais aussi se sentir bien. Il y a beaucoup de talents mais maintenant il faut l’exploiter pour l’équipe. 

 

Source : NBA.com

Ailleurs sur le web