Brandon Jennings sera un meurt-de-faim avec les Knicks

Brandon Jennings - New York Knicks - NBA
Crédit photo : Getty Images
1216
lectures
Avis

Arrivé dans la Grosse Pomme cet été, Brandon Jennings veut saisir cette opportunité pour rebondir après deux saisons en dessous de ses réelles capacités.

L'ancien meneur des Pistons et du Magic, Brandon Jennings est l'une des recrues phares de cette intersaison en compagnie de Derrick Rose, Joakim Noah et Courtney Lee. Depuis sa rupture du tendon d'Achille en janvier 2015, Jennings n'est que l'ombre de lui-même avec des statistiques divisées en deux : plus de 15 points et 7 passes en 2015 à 7 points et 3.5 assists la saison dernière. Des chiffres bien en dessous de son vrai niveau. Une réalité que l'intéressé compte bien prouver cette saison, comme il l'a confirmé au micro du journaliste Anthony Donahue.

 

Aujourd'hui, je suis affamé comme je ne l'ai jamais été. J'ai un contrat d'un an. Je reviens d'une blessure au tendon d'Achille et tout le monde a écrit que j'étais fini. Donc, à partir de maintenant je suis un meurt-de-faim.

 

New York devrait utiliser Jennings comme chef d'orchestre de la second unit. Avec 88% du salary cap utilisé pour le 5 majeur, les Knicks ont préféré miser sur des joueurs revanchards ou des vétérans sur le retour pour remplir leur banc. Doté d'un gros Q.I. Basket et excellent playmaker, Jennings devrait faciliter le jeu mis en place par Jeff Hornacek. Phil Jackson a même déclaré en juillet que son meneur remplaçant pouvait remporter le Trophée de Meilleur 6ème Homme. Jennings n'a que 26 ans ans mais a déjà passé 7 saisons dans la Ligue. Une expérience qu'il compte bien mettre à profit en sortie de banc.

 

A la fin de la journée, je veux juste gagner, mec. Je veux être dans un environnement de vainqueurs. Je suis dans le plus grand marché, la plus grande ville pour le basket, La Mecque en quelque sorte, alors sortir du banc n'est pas un soucis. Nous devons juste gagner. Si c'est le cas, la ville entière nous aimera.

 

Les Knicks ont raté les playoffs lors des trois derniers exercices. Mais le recrutement de cet été amène un nouvel espoir chez les fans. L'éclosion de Kristaps Porzingis, l'arrivée à maturité de Carmelo Anthony et le renfort de nouvelles têtes font des Knicks un prétendant logique à la post-saison. Une ambition assumée par Brandon Jennings.

 

Les playoffs, c'est bien beau mais juste faire le premier tour n'est pas suffisant. Donc, je vais arriver dans l'équipe et mettre un peu plus de pression sur nous. Si nous faisons les playoffs, nous devons réussir à passer le premier tour.

Ailleurs sur le web