Boston Celtics saison 2015-2016

Boston Celtics - Isaiah Thomas - Danny Ainge - Marcus Smart - David Lee - Kevin Garnett - NBA
Crédit photo : USA Today

Voici le guide des Boston Celtics pour la saison 2015-2016.

  • Saison 2014-2015

 

Assurément la grosse surprise Playoffs de la saison dernière, Boston a fait beaucoup mieux que ce qu'on attendait de lui en début de saison. Danny Ainge, le Manager Général des Celtics, parlait de reconstruction depuis deux saisons et sa franchise a montré que les choses pouvaient aller plus vite qu'on ne le pensait. Il faut rappeler qu'Ainge a eu du nez, juste avant la Trade Deadline, en allant arracher Isaiah Thomas aux Phoenix Suns. Jusqu'à lors, les Verts et Blancs maintenaient la tête à la surface de l'eau, avec un bilan de 20 victoires pour 31 défaites. Mais le Sixth Man des Celtics (si tant est qu'il en soit vraiment un...) a immédiatement endossé son rôle de leader et mené son équipe à la septième place de la Conférence Est.

 

Chacun a trouvé sa place dans ce groupe, d'Isaiah Thomas à Luigi Datome. C'est sans doute ce qui a fait la force de Boston cette saison; un collectif à l'écoute du coach Brad Stevens et dans lequel, de la Starting Lineup aux sorties de banc, tous les joueurs avaient un rôle à tenir. Et, il faut noter aussi l'éclosion de garçons qu'on n'attendait pas aux niveaux qui furent les leurs, à l'instar de Jae Crowder, (prolongé avec joie, en fin saison, par les dirigeants du Massachussets), de Tyler Zeller, voire l'explosion de Marcus Smart, doublure de Rajon Rondo dans un premier temps, avant d'être propulsé meneur titulaire lorsque ce dernier prit la direction de Dallas, et qui s'est révélé être un shooteur adroit et un défenseur très physique. 

 

  • Bilan de la saison 2014-2015

 

Bilan : 40 victoires - 42 défaites

Classement : 7ème de la Conférence Est. Deuxième de la Division Atlantic

Attaque : 101,4 points marqués (13ème attaque) 

Défense : 101,2 points encaissés (21ème défense)

Meilleur marqueur : Isaiah Thomas avec 17,5 points par match

Meilleur rebondeur : Evan Turner avec 7,3 rebonds par match

Meilleur passeur : Isaiah Thomas avec 7 passes par match

Meilleur intercepteur : Jae Crowder avec 1 interception par match

Meilleur contreur : Jae crowder avec 0,8 contres par match

Meilleur pourcentage : Tyler Zeller avec 54,9% de réussite

 

  • L'effectif

 

Meneurs : Avery Bradley, Marcus Smart, Isaiah Thomas

Arrières : R.J. Hunter, Terry Rozier, Evan Turner, James Young

Ailiers : Jae Crowder 

Ailiers-forts : Jonas Jerebko, Amir Johnson, Perry Jones, Jordan Mickey, Kelly Olynyk, Jared Sullinger

Pivots : David Lee, Tyler Zeller

 

  • Le 5 majeur

 

Meneur : Marcus Smart

Arrière : Avery Bradley

Ailier : Jae Crowder

Ailier-Fort : Kelly Olynyk

Pivot : Tyler Zeller

 

  • Le banc

 

Boston a gagné en expérience avec les arrivées d'Amir Johnson et de David Lee. L'équipe de Brad Stevens pêchait surtout en défense et ces deux joueurs peuvent devenir des incontournables du dispositif Celtic, justement pour leur présence physique dans la raquette des deux côtés du terrain. Ne pas non plus négliger Jordan Mickey. Son adresse et sa capacité défensive, observées pendant la Summer League, pourraient être un plus dans cette équipe. Il est le type de garçon que Stevens est capable de façonner pour en faire un vrai joueur NBA. 

 

  • Les Plus

 

Danny Ainge a joué la continuité là où beaucoup le voyaient reproduire le schéma de 2007 et les arrivées de Kevin Garnett, Paul Pierce et Ray Allen. A l'instar d'une franchise comme les Spurs, il est de bon ton de conserver un effectif de génération quasi-similaire, qui apprend à grandir, à travailler, à apprécier les victoires et à supporter les défaites ensemble. Comme dit plus haut, la force de Boston est son collectif, la sérénité qu'il dégage malgré la jeunesse de celui-ci et la capacité de ses dirigeants à faire progresser ses jeunes pousses pour franchir à nouveau le cap de la saison régulière dans les huit meilleures équipes à l'Est. 

 

  • Les Moins

 

Malgré le choix payant (pour le moment...) de ne pas avoir été chercher de "stars" à additionner à son effectif, Boston risque de souffrir d'un cruel manque de leader. Isaiah Thomas est l'homme fort de ce groupe, et malgré toute sa bonne volonté, son inexpérience en Playoffs jusqu'à aujourd'hui pourrait, à nouveau, ne pas emmener très loin les Celtics dans la compétition. David Lee, en bon champion 2015 qu'il est, n'endossera pas ce rôle, à moins qu'il devienne titulaire indiscutable dans ce roster, mais on n'en est pas encore là...

 

  • L'avis de la rédaction

 

Boston a de quoi nourrir ses ambitions de Playoffs et sera sans doute en Playoffs. Mais le plus dur, c'est de confirmer. La moyenne d'Isaiah Thomas risque de baisser, car il sera désormais attendu partout où il passera. A charge pour les autres de "faire le job" comme ce fut le cas la saison passée. R.J. Hunter a montré du caractère et une impressionnante capacité à shooter de loin lors de la Summer League. Le salut de la franchise du Massachussets pourrait donc venir d'un potentiel rookie devenu troisième homme fort de l'équipe.

 

  • Bilan prévisionnel

 

45 victoires pour 37 défaites. Entre la 6ème et la 8ème place à l'Est.

Ailleurs sur le web