234

online

Les Cavaliers seuls à l'Est, les Rockets et les Wizards régalent...

Les Cavaliers seuls à l'Est, les Rockets et les Wizards régalent !

 
Cleveland Cavaliers - LeBron James - Washington Wizards - Houston Rockets - James Harden
Crédit photo : Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Les Cavaliers se qualifient tranquillement pour leur troisième finale de Conférence d'affilée, les Celtics et les Spurs baissent un peu en régime... C'est parti pour le résumé de la nuit !

  •   Cleveland Cavaliers 109 - 102 Toronto Raptors (4-2)

 

Le balai n'est pas resté longtemps dans le placard. Les Cavaliers restent invaincus dans ces playoffs au terme d'une série matrisée, de main de Roi, face aux Raptors. Si le travail d'équipe de Toronto était critiqué au Game 3, cette faiblesse s'est tranformée en force en deuxième mi temps de ce dernier match à l'Air Canada Centre. Demar Derozan (22 points, 8 passes), Cory Joseph (20 points, 12 caviars) et Serge Ibaka (23 points) assurent les phases offensives. PJ Tucker, auteur de 14 unités et 12 rebonds, s'est lui occupé de poser les verrous en défense. Mais les Cavs sont devenus des serruriers hors-pair, Lebron James en maitre crocheteur. 36 points, 8.6 rebonds et 5.3 passes, les statistiques du King sur la série sont révélatrices de son niveau actuel. Les Dinos ne se démotivent pas et parviennent à réduire 16 points d'écart juste avant le money time. Lebron laisse alors à Irving le soin de terminer la série. 27 points et le scalp des Raptors pour le meneur. 109-102 sur le match, 4-0 sur la série, 10ème victoire de suite en playoffs, les Cavs ont survolé les débats. Rendez-vous contre Boston ou Washington en Finales de Conférence.

 

  •   Boston Celtics 102 - 121 Washington Wizards (2-2) 

 

La claque. 26-0 en 6 minutes et 30 secondes. Pendant 6 minutes et 30 secondes, les Celtics n'ont pas existé, tels des plots d'entrainement sur le parquet du Verizon Center. Nous sommes au début du troisième QT, le match est engagé, John Wall répond à Isaiah Thomas, les deux meneurs emmènent leurs franchises respectives vers un basket alléchant, loin des frictions des deux premières manches. Puis vient le temps de l'absence, ou de la sieste comme vous préférez. Les C's se montrent incapables d'enchainer les systèmes alors que le Wizards mettent le feu à la salle. Wall puis Bradley Beal (29 unités), Otto Porter Jr (18 points à 7/9) puis Markieff Morris (16 points et 10 rebonds), tous les titulaires s'amusent à bâtir un écart définitif. Les contre-attaques pleuvent, la réussite de loin est insolente, Brad Stevens ne peut utiliser que l'arme des temps-morts pour stopper le massacre.À l'image d'un IT coupable d'une faute technique pour conclure une prestation en dessous de ses standards (19 points), Boston lâche un deuxième match dans la Capitale de la pire des manières. L'air du TD Garden sera vital pour la survie des Celtics dans cette série. 

 

  •   San Antonio Spurs 104 - 125 Houston Rockets (2-2)

 

Tel est pris qui croyait prendre. Les Spurs ont essayé de jouer le jeu des Rockets, sans succès. Décision de Gregg Popovich ou non, Kawhi Leonard et compagnie ont décidé de laisser les valeurs de San Antonio aux vestiaires pour tenter l'attaque rapide. Sans réel maître d'orchestre (Dejounte Murray titulaire, Paty Mills et Kawhi Leonard se partageant la mène ensuite), les Black&Silver se montrent incapables de prendre la direction des débats. En face, les Rockets ne se font pas prier et arrosent leurs adversaires (19/43 longue distance). James Harden a les crocs avec 28 points et 12 rebonds. Les deux dangers ambulants venant du banc, Lou Williams (13 points) et Eric Gordon (22 unités, 6/9 derrière l'arc) répondent également à l'appel pour le plus grand bonheur du Toyota Center. Kawhi Leonard (16 points) parvient à tenir jusqu'à la mi temps mais Houston est en chaleur au retour des vestiaires et décolle dès que le tempo s'accélère. Trevor Ariza (16 points, 7/9 aux tirs) brise des portes déjà entrouvertes dans la défense des Spurs grâce à des variations percussions - tirs longue distance. Retour à l'AT&T Center à égalité donc. Sans Parker et sans inspiration, les Spurs doivent se reconcentrer après un match sans. Rendez-vous dans la nuit de mardi à mercredi pour voir qui prendra l'ascendant dans cette série. 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()