Les Cavaliers se lancent (enfin) dans ces Finals !

Cleveland Cavaliers - Lebron James - Kyrie Irving - Golden State Warriors - Stephen Curry - NBA
Crédit photo : Jesse D. Garrabrant/Getty Images
1782
lectures
Avis

Le vent tourne dans l’Ohio et les rôles s’inversent. Cleveland a littéralement agressé les Warriors grâce à des attitudes retrouvées et un sens du combat sensationnel. Ces Finals sont relancées !

L’année dernière à la même époque, Cleveland avait mis tout son cœur dans une incroyable bataille pour arracher le Game 3 et prendre l’avantage dans la série. Cette saison, le contexte est tout autre mais la problématique reste la même, les Cavs doivent se battre corps et âme pour se relever après la gigantesque claque reçue à Oakland.

 

La concentration se ressent dès l’avant-match, le Star Spangled Banner chanté a cappella par toute la Q Arena cristallise cet intense moment, la bande de LeBron n’a plus le choix, la victoire est impérative.

 

Tyronn Lue maintient sa logique de smallball en remplaçant dans le 5 majeur Kevin Love encore convalescent par le vétéran mais efficace Richard Jefferson.

 

La guerre est déclarée sans coup de semonce. Tout l’Ohio rugit après seulement 2 minutes 30 et un 9-0 passé par des locaux déterminés. Les Cavs mêlent les deux ingrédients qui manquaient en Californie, intensité et défense. La réussite suit et les Warriors prennent l’eau de toutes parts. Ces derniers ne sont pas dans leur basket alors que Kyrie Irving frise l’incandescence (16 points dans le 1er quart). La chaleur et les flammes s’emparent du jeu de Cleveland et du building alors que la fumée sort du capot des Dubs. L’écart est déjà de 20 points alors que le quart temps n’est pas terminé, Harrisson Barnes ralentit l’hémorragie grâce à un buzzer beater mais la soirée galère se profile pour son équipe avec la sortie sur blessure de Klay Thompson.

 

Malgré cela, la second unit des champions en titre entame mieux les minute suivantes. Comme depuis le début de cette post season, elle est déterminante et va le prouver encore cette nuit en revenant rapidement sous les 10 pions. L’agressivité des Cavaliers va pourtant reprendre le dessus, Tristan Thompson réalise un vrai bon travail de sape, symbolisant la domination de sa franchise au rebond. Le bras de fer s’installe alors mais l’on sent toutefois une certaine friabilité de la part de Golden State (21 points encaissés sur leurs 10 pertes de balles). On a le sentiment de domination outrageante des Cavs dans cette première mi temps mais les Warriors ne comptent que 8 points de retard, 51-43. Stephen Curry est à 2 points et 3 fautes, Klay, revenu sur le plancher, a marqué 10 points. En face, LeBron James a beaucoup forcé (5/14 aux tirs) mais c’est véritablement Kyrie Irving qui surprend avec 19 points et 4 passes.

 

Le troisième quart démarre comme le premier, avec un récital impressionnant des Cavs. Irving puis JR Smith font admirer leur handle, le Curry déguste salement la défense qu’on lui propose et LeBron commence à mettre de loin. La nuit dominait la côté Ouest pour Cleveland, le soleil rayonne dans l’Ohio. La franchise jamais titrée offre une véritable démonstration et prend 22 points d’avance après un triple du King en transition, il reste 5 minutes 49 dans le troisième quart. Le combat prend des formes de splendeur quand LeBron James écrase un alley-oop, à l’image de son quart temps, monumental. Il le boucle avec 24 points et surtout un 5/6 aux shoots très précieux. Les 12 dernières minutes sont anecdotiques, l’écart grossit au point d’atteindre 26 unités.

 

Maintenant, certes il y a eu réaction – et quelle réaction ! – mais une interrogation demeure, celle du banc des Cavs. Sous utilisés par Tyronn Lue, les remplaçants auraient pu apporter du sang neuf lors du retour des Warriors dans le deuxième quart. La série peut s’éterniser et la fraîcheur physique sera primordiale pour l’emporter. Cette nuit, seul Iman Shumpert dépasse les 9 minutes de jeu (avant le début du 4ème QT, hors garbage time) et tous les membres du starting five ont au moins passé 31 minutes sur le parquet.

 

Score final 120 – 90

 

LeBron termine à 32 points (14/26), 11 rebonds et 6 passes. Kyrie Irving inscrit 30 points et distille 8 caviars alors que JR Smith (20 points) et Tristan Thompson (14 points et 13 rebonds)  ont été très précieux. 



Ailleurs sur le web