Kevin Durant :''Je me moque de tout ce qu'on dit''

Kevin Durant - Golden State Warriors - NBA
Kevin Durant et Stephen Curry, un bombardement à trois points annoncé
1787
lectures
Avis

Interrogé dernièrement par Bill Simmons pour HBO, la nouvelle star des Warriors, Kevin Durant, est revenu sur son choix de quitter Oklahoma City pour Golden State.

Sans demi mesure, Kevin Durant se lâche lors d’une interview de Bill Simmons sur HBO.

 

Il revient sur son choix sportif, l’attitude des gens et sa future relation sportive avec son ami et ex-coéquipier Russell Westbrook. Extraits choisis :

 

Quand j'ai pris cette décision, je savais que je devrais encaisser pas mal de coups en conséquence. Ça m'a énervé d'entendre des gens avec qui j'ai passé du temps dire que j'avais été manipulé et que je suis faible. Je me sens à l'opposé de ça. J'aurais pu me laisser entraîner par mon quartier quand j'étais plus jeune, mais je m'en suis sorti car j’en avais la volonté. Comment je peux être faible en réussissant dans mon métier ? Je ne suis pas quelqu'un de faible. J'ai juste choisi de jouer pour une autre équipe. Les gens te critiquent dès l’instant que tu prends une décision qui ne va pas dans leur sens.

 

L’intérêt des gens quant à sa personne :

 

Qui ça intéresse ce que je veux et ce que je suis en tant que personne ? L'important, c'est ce que je peux faire sur le terrain. Qui ça intéresse que j'aime pêcher le mardi ou prendre des photos dans la rue ? Tout le monde s'en fout tant que mes shoots rentrent dans le panier. Pourquoi je devrais me soucier de ce que pensent les gens si eux ne se soucient pas de qui je suis en tant que personne.

 

A propos de Russell Westbrook :

 

C’était difficile de lui dire que je partais car nous étions tellement liés. Mais je devais le faire. J’avais pris une décision, je devais rester ferme et l'assumer. Avec Russell, il n'y a que sur le terrain où l'on va être en compétition. Et encore, seulement quand nos chemins se croiseront sur le terrain. J'entends tout le temps dire que Michael Jordan ou Isiah Thomas détestaient telle ou telle personne. Je ne déteste pas d'autres gens au point de penser à eux le soir sur mon canapé. Je ne vais pas aller voir Russell après le match sur le parking. Et lui ne va pas vouloir se battre avec moi dans la rue. Franchement, je me moque de tout ce qu'on dit.

 

Quoiqu’il en soit, Kevin Durant en a marre des jugements de pacotilles qui l’entourent et n’hésite pas à le dire fermement. Et nul doute que la star voudra faire fermer des bouches dès les premiers matchs de la saison régulière !

Ailleurs sur le web