249

online

Frank Ntilikina répond aux déclarations de LeBron James

Frank Ntilikina répond aux déclarations de LeBron James

  

Discrédité cette semaine par LeBron James, le meneur français assure que ces propos ne l'ont pas particulièrement touché. Derrière lui, tous les Knicks font corps.

Le petit pavé lancé dans la mare par LeBron James cette semaine a eu le temps de faire du remous. En déclarant que les New York Knicks s'étaient trompés en ne draftant pas Dennis Smith Jr (Dallas), le King avait par la même occasion discrédité totalement le choix numéro un des new yorkais, à savoir Frank Ntilikina. Drafté en septième position devant "DSJr", le meneur français de 19 ans à répondu hier aux critiques de James dans les médias américains :

 

Dans la vie, les gens peuvent penser tout ce qu'ils veulent. Cela ne nous affectera pas, et moi non plus, tout ce qui est dit, peu importe ce que les gens pensent, moi et l'équipe nous focalisons sur ce que nous faisons tous les jours pour nous améliorer. [...] Je me fiche de ce que les gens disent. Je n'ai pas à leur prouver, je dois me prouver à moi-même. Je dois prouver à l'équipe.

 

Également interrogé par le journal l'Equipe, l'ancien joueur de Strasbourg assure qu'il est « passé rapidement à autre chose parce que ça ne m'intéresse pas », en faisant allusion aux possibles règlement de compte entre LeBron James et Phil Jackson, l'ancien président des Knicks.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'entourage du français s'est mobilisé derrière lui. Et notamment ses coéquipiers. Après le message de soutien d'Enes Kanter sur Tweeter, c'était à Kristaps Porzingis de déclarer dans la presse :

 

Je ne sais pas pourquoi a fait ces commentaires. Tout ce que je peux dire, c'est que nous aimons Frank, nous sommes heureux avec lui [...] Il fait du bon travail, il joue bien et il fait ce qu'il est censé faire. Je ne changerais Frank pour personne. C'est simple.

 

Son entraîneur Jeff Hornacek se montrait également très satisfait du rendement de son joueur.

 

Il n'a pas peur de la concurrence. Il n'a pas peur du grand moment. Il sait comment jouer le jeu et il l'apprécie. Il a 19 ans. Il va aller de mieux en mieux au fil des ans. Mais nous aimons ce qu'il fait.

 

Et quelle plus belle réponse que celle du terrain ? Dès ce soir (1h30), Frank Ntilikina aura l'occasion de répondre à James puisque les Knicks se déplacent sur le parquet des Cavaliers pour une revanche. Cleveland avait en effet perdu 95-114 le 30 octobre dernier.

Ailleurs sur le web
Votre avis