Kevin Garnett un homme de principe

      
113
       
 

<img src="http://www.insidebasket.com/news/uploads/2013_kevin_garnett.jpg" alt="" align="none" border="0"><br><br>Les Celtics bafouillent leur basket en ce moment et disposent d'un bilan négatif (14-16). Alors que beaucoup de spécialistes les enterraient vivants l'année dernière, les hommes de Doc Rivers avaient remonté la pente de la plus belle des manières avec notamment un <b>Kevin Garnett</b> retrouvé et très productif. <b>Marc J.Spears</b> de <i>Yahoo! Sports</i> s'est livré a un entretien avec K.G où il évoque le coaching, la retraite et les motivations de l'intérieur des C's. Voici l'interview dans son intégralité.<br><br>Avez-vous déjà sérieusement pensé à vous retirer ?<blockquote> "Absolument, absolument. Il y a eu un temps où je me suis dit 'Est-ce que je peux toujours être productif ? Est-ce que je peux toujours apporter quelque chose ?". Je me suis regardé dans le miroir... Je peux toujours jouer et je peux toujours apporter quelque chose à une équipe."</blockquote> Vous n'apparaissez pas comme étant un joueur qui continuerait de jouer s'il ne pouvait pas évoluer à un haut niveau. C'est vrai ?<blockquote>"La performance est quelque chose que nous nous efforçons d'attendre. Je ne suis pas différent de ce point de vue. Qui souhaite paraître mauvais ? Qui souhaite entrer sur le terrain et être mauvais ? Je souhaite toujours apporter quelque chose. Et plus important encore, je souhaite être capable de profiter des gars et de l'alchimie d'un groupe. Lorsque ceci apparaîtra comme une contrainte, je ferai quelque chose d'autre."</blockquote> Encore combien de saisons vous voyez-vous jouer ?<blockquote>"Je ne sais pas. Je prendrai une décision chaque année. Je veux être certain de prendre du plaisir. Je veux être certain de pouvoir être productif. J'ai pas mal de responsabilité en ce moment. Je verrai bien. Mais pour le moment, je prends toujours du plaisir."</blockquote>Quelles sont vos responsabilités ?<blockquote>"J'ai beaucoup de responsabilités à 36 ans [...] Je dois défendre sur le meilleur joueur au poste. Je dois élaborer la défense au poste et la stratégie défensive. Je dois constamment parler avec les autres gars au lieu d'avoir un rôle de consolidation ou un moindre rôle."</blockquote>Vous aviez dit, il y a de ça plusieurs années, que lorsque vous prendrez votre retraite vous disparaitrez. Que voulez-vous dire ?<blockquote>"Partir. Ne pas être dans le milieu. Certains joueurs prennent un travail dans la ligue et font certaines choses. Je pense que je vais prendre un autre chemin. Qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Je vais disparaitre"</blockquote>Vous voyez-vous un jour coacher en NBA ou devenir consultant pour la télévision ?<blockquote>"Le coaching demande de la patience. Je suis plus enthousiaste pour enseigner aux joueurs qui le souhaitent lorsqu'il le faut. Commenter c'est donner son opinion. Je ne pense pas que les gens prennent l'initiative d'apprendre de ce que disent les joueurs. Tout le monde a quelque chose à dire. Tout le monde était bon lorsqu'il jouait [...] Tout le monde a connu des nuits difficiles. Parfois, lorsque j'entends des commentaires, c'est exaspérant. Des personnes qui n'ont jamais joué au basket, des gens qui n'ont jamais joué dans cette ligue ont une opinion, et c'est tout ce qu'il est. Vous êtes là pour apporter des connaissances aux téléspectateurs. Parfois ça devient trop personnel. Je ne voudrai jamais devenir comme ça. Mon opinion est mon opinion à propos de quelqu'un. Ça ne va pas dire que je ne souhaite pas commenter, mais ce n'est pas mon fort [...] Lorsque je quitterai le basket, ça sera tout son univers. Si j'ai quelque chose à dire ou à faire, je le ferai discrètement."</blockquote>Qu'est-ce que vous vous voyez faire en dehors du basket suite à votre retraire ?<blockquote>"Pour tout vous dire, qui sait ? Ma préférence serait pour moi de prendre du plaisir et de laisser tout ça derrière moi."</blockquote>Quel type d'héritage espérez-vous laisser ?<blockquote>"Quelque chose de simple. Un gars qui était capable d'être polyvalent, capable de faire plusieurs choses, qui a toujours été un gars d'équipe et qui donnait le maximum. C'est moi. Et ceux qui ne me connaissent pas, ne me connaissait pas. S'ils ont entendu des histoires, c'est ce que c'était, une histoire. C'est ce que je suis. Je n'ai jamais été quelqu'un d'autre. Je n'ai jamais été un gars individuel. Je n'ai jamais prêté attention aux accolades. J'ai toujours été animé par la concurrence et par l'apprentissage."</blockquote>Que pensez-vous de l'état actuel des Celtics ?<blockquote>"Nous essayons de faire les choses bien et être plus réguliers dans ce que nous faisons. Ceci passera par des efforts. Nous devons juste revenir, et nous allons y parvenir."</blockquote>Quel type d'entretien physique réalisez-vous chaque jour ?<blockquote>"La préparation doit être régulière. Il n'y pas de jours de repos. Le jeu reste toujours le même. J'ai toujours été une personne à faire des répétitions, à maintenir mon corps conforme avec ce que je fais. Les joueurs sont plus jeunes. C'est le même sport mais les joueurs sont plus jeunes, sautent plus haut et sont plus explosifs. Donc il faut vous ajuster à ça. Je regarde toujours beaucoup de vidéo de moi&nbsp; et j'essaye d'être consistent en défendant de différentes manières. Mais au final c'est le même jeu, c'est un peu plus rapide. Je dois m'ajuster et je le fais plutôt bien."</blockquote>Vous avez un grand respect pour l'histoire de ce sport et pour vos prédecesseurs. Pensez-vous que les jeunes joueurs ont le même respect ?<blockquote>"J'espère que ces jeunes gars savent qu'il faut le gagner. Vous n'obtenez pas le respect dans cette ligue. Vous le gagnez."</blockquote>

Retrouvez tous les articles d'Inside Basket sur Facebook et Twitter.
Votre avis sur cette news
NBA 2K15, vous allez le prendre ?