Le 5 de l'ombre à l'Est

      
195
       
 

<img src="http://www.insidebasket.com/news/uploads/2012_jeff_teague.jpg" alt="" align="none" border="0"><br><br>Ces joueurs ne
déméritent pas depuis le début de la saison et pourtant, ils ne sont pas
sous le feu des projecteurs ! Petite séance de rattrapage donc avec ce 5
majeur "<i>Outside the spotlights</i>". <b><font size="4"><br></font></b><ul><li><b><font size="4">Les Hawks bien
représentés</font></b></li></ul><i><b><font size="4"><br>Jeff Teague -
Meneur</font></b></i><br><br>Nous avons
été tentés d'intégrer <b>Ramon Sessions </b>à cette équipe
de l'ombre mais notre choix s'est finalement orienté vers le meneur des
Hawks, pourquoi ? Sessions apporte certes 15,6 points en sortie de banc
mais son adresse reste suspecte et son rendement a baissé lors des 5
derniers matchs. Teague lui n'a pas connu une progression statistique
énorme au niveau du nombre de points inscrits par match (il passe de
12,6 à 13,6) mais le frère de <b>Marquis</b> a clairement
nettoyé son jeu avec une adresse bien plus sûre que le
<i>backup</i> de <b>Kemba Walker</b> ! 43,7 % au
shoot et 39 % à trois points (34 % l'année dernière). Ce n'est pas tout
puisque le jeune meneur d'Atlanta joue en moyenne moins de minutes que
la saison passée cependant, sa moyenne de passe à considérablement
augmentée passant de 4,9 à 6,8 passes par match (+ 1,8
interceptions).<br><br>Vous l'avez-vu à plusieurs reprises
se mettre en valeur à travers les top 10 mais ne vous y trompez pas,
Mister Teague constitue l'une des raisons de la bonne tenue actuelle des
Aigles de Georgie (12-5). Atlanta n'est malheureusement pas l'une des
franchises les plus attractives de ce fait, nous n'avons pas souvent
l'occasion de voir à l&#8217;&#339;uvre Jeff Teague... Incontestablement l'un des
meneurs les plus <i>overlooked</i> à l'Est. Lors de la
récente défaite des siens face aux Cavs (un accident ça arrive de temps
en temps...), Teague avait tout de même cumulé 15 points, 7 passes et 6
interceptions. Il représente assurément l'une des satisfactions de ce
début de saison au poste de meneur.<br><br><i><font size="4"><b>Al Horford -
Pivot</b></font></i><br><br>Nous avons
longuement hésité, <b>Lopez</b> ? <b>Noah</b> ?
<b>Varejao</b> ? Et au final, nous avons opté pour le pivot
dominicain des Hawks. Varejao gobe du rebond à n'en plus finir mais
évolue dans une équipe en perdition. Lopez est sous le feu des
projecteurs depuis le début de la saison avec les Nets quant à Noah, il
est Français et comme nous ne sommes pas chauvin sur ISB nous avons dû
passer outre ! Plus sérieusement, Atlanta occupe à ce jour la
troisième place de la conférence Est avec un bilan de 12 victoires pour
5 défaites. Que celui qui avait imaginé un tel scénario en début de
saison me montre immédiatement son nez ! A l'instar de Jeff Teague,
<b>Horford</b> réalise sa meilleure saison et totalise en
moyenne 16,6 points à 54,7 %, 10,2 rebonds, 3,3 passes et 1,1 contres
par match. Les hommes de <b>Larry Drew</b> se démarquent
par leur défense (6ème de la ligue) ainsi que par leur jeu collectif
(23,4 passes décisives par match).<br><br>Horford est un
joueur sûr, son pourcentage d'adresse n'a jamais été inférieur à 49,9 %
et encore c'était lors de sa saison rookie ! Depuis, il dépasse
régulièrement les 55 %. L'une des forces du Dominicain est qu'il possède
les capacités pour jouer en dessous du cercle ou s'écarter pour finir à
mi-distance. Sa présence sécurise le rebond défensif (7,1) ce qui
représente un atout en raison du jeu <i>up-tempo</i>
pratiqué par les Aigles. En d'autre terme, Horford fait office de rampe
de lancement idéale pour les fusées que sont Teague,
<b>Williams</b> ou encore <b>Harris</b>. Gêné
par une blessure quasiment toute la saison dernière, l'intérieur
sud-américain est l'un des seuls joueurs de l'effectif dont le contrat
n&#8217;expire pas à la fin de la saison. Une garantie donc pour les années à
venir.<br><br><iframe src="https://www.youtube.com/embed/q-f_9GAoYwc?feature=player_detailpage" allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" width="640"></iframe><br><br><ul><li><font size="4"><b>Ils retrouvent leur niveau de
jeu</b></font></li></ul><i><font size="4"><b><br>Ben Gordon -
Arrière</b></font></i><br><br><b>Ben
Gordon </b>est le 3ème meilleur marqueur des Cats, une sacrée
performance lorsqu'on sait que l'arrière remplaçant ne dispose que du
6ème temps de jeu de l'effectif. Gordon, c'est tout simplement 14,7
points en 24,7 minutes de jeu. Il apparait évident que l'ancien feu
follet des Bulls a retrouvé du rythme en Caroline du Nord et surtout de
l'adresse ! Ce sont ses meilleurs chiffres depuis son départ de Chicago
en 2009 et il semble enfin à la hauteur de son contrat (12,4 millions
cette saison). Ses 29 points face aux Blazers illustrent parfaitement
nos propos, Gordon a pris feu<i> from down town</i> (8/12)
et reste dans la continuité de son excellente adresse longue distance
depuis le début de saison (46,9 %). Gordon bénéficie de beaucoup de
liberté chez les Cats, il a concrètement le statut d'électron libre au
sein du <i>roster</i> et c'est un costume qu'il porte à
merveille.<br><br>Une bonne recrue pour Charlotte qui
possédait l'année dernière la plus mauvaise attaque de la ligue (87
points par match). La présence de Gordon aide grandement en ce sens en
témoigne les 96 points inscrits en moyenne par les joueurs de
<b>Dunlap</b>. La défense n'est pas au mieux (plus de 101
points concédés par match) toutefois les Bobcats se portent beaucoup
mieux après avoir porté le bonnet d'âne durant presque toute une saison.
Leur bilan est actuellement de 7 victoires pour 12 défaites mais les
coéquipiers de Ben Gordon restent sur une mauvaise série avec 7 défaites
de rang... Pourtant avec 20 points de moyenne à 22 sur 36 longue
distance (61 % !), Gordon ne démérite pas... (exceptée la défaite face
aux Spurs où tout le navire a pris l'eau !) C'est donc en toute logique
qu'il complète le <i>backourt</i> de ce 5 de l'ombre
!<br><br><iframe src="http://www.youtube.com/embed/iNsOi-NXYlw?feature=player_detailpage" allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" width="640"></iframe><br><br><i><b><font size="4">David West - Ailier
fort</font></b></i><br><br>C'est un
<b>D-West</b> en pleine possession de ses moyens que nous
retrouvons en ce début de saison ! Oubliez cette vilaine blessure au
genou, l'ancien lieutenant de <b>CP3</b> est en excellente
forme et heureusement d'ailleurs puisque les Pacers n'ont pour le
moment pas le rendement escompté. Meilleur défense de la ligue, Indiana
connait de sérieuses difficultés sur le plan offensif et c'est
notamment dans ce secteur que l'intérieur musculeux joue un rôle
important. En effet, West représente tout simplement l'option numéro 1
de <b>Vogel</b> en attaque puisque c'est lui qui tente le
plus de shoot par match (14,3 tentatives en moyenne) et qui inscrit le
plus de point avec 17,3 points par match à presque 50 % de réussite.
C'est également lui le meilleur rebondeur de la franchise (8,6) devant
<b>Hibbert</b> (8,4). C'est ici qu'on se pose deux
questions, Hibbert va-t-il pouvoir davantage apporter en attaque ?
<b>Danny Granger</b> n'est-il pas plus important que
certains le laissaient sous-entendre ?<br><br><b>Paul
George</b> a effectivement amélioré ses statistiques cependant,
il reste encore trop irrégulier et n'a pas le même impact que Granger
au niveau du <i>scoring</i>. Le niveau actuel affiché par
West s'avère donc extrêmement précieux face aux débuts mi-figue,
mi-raisin des Pacers. Indiana a remonté la pente en partie grâce à West
et ce n'est pas mentir que de l'affirmer ! Ils ont remporté 6 de leurs
9 derniers matchs et lors de cette période D-West a cumulé des
statistiques impressionnantes avec pas moins de 20,2 points à 57 % au
shoot, 9,1 rebonds, 3,8 passes et 1,2 contres par match. Il a inscrit 30
points face à Sacramento, 31 points face à Washington et il a frôlé le
triple-double face aux Lakers avec 16 points, 10 rebonds et 8 passes
décisives. David West a encore de beaux restes... Il sera en fin de
contrat une fois la saison terminée, avis aux amateurs pour cet
intérieur de 32 ans.<br><br><iframe src="http://www.youtube.com/embed/CXSgzFPslk0?feature=player_detailpage" allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" width="640"></iframe><br><ul><li><font size="4"><b><font size="4"><font size="4">Le 5
majeur lui va à
merveille</font></font></b></font></li></ul><font size="4"><b><br><i>Thaddeus Young -
Ailier</i></b></font><br><br>En début de
saison, il n'avait pas dissimulé son souhait d'intégrer le<i>
starting lineup</i> ou plutôt, ce fut tout simplement une exigence
de sa part ! Le résultat est plutôt appréciable lorsqu'on prête
attention au comportement de <b>Thaddeus Young</b> depuis le
début de saison. <b>Collins</b> a toujours insisté sur la
versatilité de son groupe et c'est l'une des qualités que possède
l'ailier titulaire. Le <i>head coach</i> des Sixers
insistait dernièrement sur les solutions défensives qu'offrait justement
son joueur depuis le début de la saison puisqu'il fut amené à défendre
sur plusieurs profils tels que Noah ou <b>Kevin Love</b>. La
défense est l'une des forces des 76ers et à en croire ses récentes
déclarations, Young souhaite en devenir la figure de proue ! Arrivé très
jeune en NBA, Young effectue sa saison la plus complète et cumule en
moyenne 15 points à 52,2 %, 7,4 rebonds, 1,5 interceptions et pas loin
d'un contre par match. L'intéressé a bien évolué dans le secteur du
contre puisqu'en carrière il ne tournait jusqu'ici qu'à 0,3 block par
match.<br><br><b>Evan Turner </b>est devenu
titulaire indiscutable à Philadelphie ce qui a eu pour conséquence de
décaler Young au poste 4. Lui préfère jouer au poste d'ailier mais les
bonnes performances de son acolyte sur le poste 3 légitime en partie le
fait de le voir évoluer au poste d'ailier-fort. La présence de
<b>Bynum</b> aiderait sans aucun doute les Sixers à
améliorer leur rendement en attaque ou encore au rebond sans pour autant
altérer leur défense (1,6 contres en carrière) ! Malgré cette absence,
les 76ers occupent tout de même la 6ème place de la conférence Est et
Young en est l'un des acteurs principaux. Vous en doutez ?
<i>Thad</i> fait partie du<i> top 10 </i>des
<i>small forward</i> de la ligue dans les catégories
statistiques suivantes : le rebond, l'adresse au shoot et les
interceptions. Alors convaincus ? En tout cas nous le sommes
!<br><br><iframe src="https://www.youtube.com/embed/NW8vQ1JjoCM?feature=player_detailpage" allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" width="640"></iframe>


Retrouvez tous les articles d'Inside Basket sur Facebook et Twitter.
Votre avis sur cette news
NBA 2K15, vous allez le prendre ?