153

online

Washington Wizards 2017-2018

Washington Wizards 2017-2018

 

Voici le guide des Washington WIzards pour la saison 2017-2018.

  •   La saison 2016-2017

 

Un début d’exercice très compliqué puis tout va mieux. Les Wizards n’ont débuté la saison 2016-2017 qu’en décembre. Un bilan de 13 défaites pour seulement 7 victoires plaçait les hommes de Scott Brooks au fond de la Conférence Est, sans fond de jeu et sans perpective d’un futur serein. Mais Bradley Beal et John Wall ont justifié leur statut pour emmener leurs coéquipiers jusqu’au quatrième rang de la conférence et échouer face aux Celtics en demis-finales de Conférence. Une saison honorable qui tend à plus de régularité pour espérer s’installer durablement parmi les prétendants à la couronne du Roi de l’Est.

 

 

  •   Le bilan de la saison 2016-2017

 

Bilan : 49  - 33

Classement : 4ème de la Conférence Est, 1er de la Division Southeast

Attaque : 109.2 points marqués en moyenne , 5ème de la NBA

Défense : 107.4 points encaissés en moyenne, 21ème de la NBA

Meilleur marqueur : John Wall avec 23.1 points marqués

Meilleur passeur : John Wall avec 10.7 passes par match

Meilleur rebondeur : Marcin Gortat avec 10.4 rebonds par match

Meilleur intercepteur : John Wall avec 2 interceptions par match (1er NBA)

Meilleur contreur : Ian Mahinmi avec 0.8 contres par match

Meilleur pourcentage : avec 58.6% de réussite aux tirs

 

  •   L’effectif

 

Meneurs : John Wall, Tim Frazier, Donald Sloan

Arrières : Bradley Beal, Jodie Meeks, Sheldon Mack

Ailliers : Otto Porter Jr, Kelly Oubre Jr, Tomas Satoransky

Ailliers-forts : Markieff Morris, Jason Smith, Mike Scott, Chris McCollough

Pivots : Marcin Gortat, Ian Mahinmi; Daniel Ochefu

 

  •   Le 5 majeur

 

PG : John Wall SG : Bradley Beal  SF : Otto Porter Jr PF : Markieff Morris C : Marcin Gortat

 

Point fort de ce starting five : la continuité. Scott Brooks profitera de l’entente apparente pour responsabiliser encore davantage John Wall. Bradley Beal reste également une menace importante à longue distance et peut être capable de faire évoluer son jeu de pénétration pour contrecarrer les plans défensifs adverses. Otto Porter, quant à lui, devra justifier la signature de son gros contrat cet été alors que la peinture sera occupé par deux éléments vieillissants mais toujours productifs. La question porte sur la défense. Si les postes extérieurs sont plus ou moins bien gardés, la peinture va très certainement souffrir face aux grands athlétiques de cette ligue.

 

  •   Le banc

 

La perte de Brandon Jennings sera difficile à compenser. Jodie Meeks et Donald Sloan sont expérimentés mais devront s’accrocher pour suivre le rythme des second units plus jeunes et athlétiques. Kelly Oubre devrait continuer de s’émanciper alors que Jason Smith et Mike Scott apporteront le spacing adapté à la NBA actuelle. Ian Mahinmi devrait jouir d’une place confortable dans ce deuxième cinq grâce à son énergie.

 

  •   Les Plus

 

- La paire Wall - Beal. L’un est un des meilleurs meneurs de la Ligue quand l’autre et capable de sortir 4 matchs à 40 points et plus avec des performances derrière l’arc souvent plus qu’acceptables.

 

- La continuité du projet. La construction autour du backcourt star montre certain esprit d’équipe autour du duo. Les automatismes sont là.

 

  •   Les Moins

 

- Le secteur intérieur. Malgré le double-double de moyenne de Gortat, les intérieurs de Washington ont souffert la saison dernière. Et ça ne s’améliorera pas avec le temps vu la tendance des jeunes grands à aimer dribbler et tirer longue distance

 

- La défense. 21ème dans la spécialité la saison dernière, peu de joueurs sont capables de porter l’équipe défensivement.

 

- Le banc, trop limité pour se mêler à la lutte des deux meilleurs spots à l’Est.

 

- Les capacités athlétiques. Dans une ligue de plus en plus portée sur la vitesse et la contre-attaque, les Wizards sont, dans l’ensemble, en dessous.

 

  •   L’avis de la rédaction

 

La saison des Wizards devrait ressembler à la précédente. Le cinq majeur n’a pas changé, les cadres ont été prolongés et la cohésion sera un point faible contrairement à novembre dernier. John Wall devra toutefois élever son niveau de jeu pour s’immiscer parmi les meilleurs à son poste. Une saison à 27 points et 11 passes de moyenne le placerait dans le très haut du panier et sera bénéfique aux Wizards tant l’influence de son meneur est gigantesque. La raquette sera le point d’interrogation. Marcin Gortat a l’expérience pour limiter l’écart athlétique mais le banc semble trop limité pour rivaliser avec les meilleurs.

 

  •   Bilan prévisionnel

 

51 victoires pour 31 défaites et une troisième place à l’Ouest.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()