223

online

Warriors, Cavs et la famille triple double frappent encore !

Warriors, Cavs et la famille triple double frappent encore !

 

Avant dernière nuit avant le All Star Break avec 28 des 30 équipes sur le pont et un alléchant Cavaliers-Pacers.

  • Le résumé de la nuit

 

Premier match de la nuit, ce Pacers-Cavaliers nous offre déjà une petite surprise avec la titularisation de notre Kevin Seraphin National. En face, Smith et Love sont toujours absent et ce sont Frye et Shumpert qui les remplacent dans le cinq. D'entrée de jeu, les Pacers agressent les Cavs, et réussissent leurs premiers tirs alors qu'en face, Kyrie Irving arrose pour débuter ce quart temps. Rapidement, les Pacers continuent leur bon début de match jusqu'à mener 20-12 après 7 minutes de jeu. La défense d'Indiana est bien en place, autant dans la protection du cercle que dans la périphérie mais LeBron James arrive pourtant à enchainer deux trois points pour garder les siens dans le match. La sortie de ce dernier va permettre à Kyrie de prendre un peu l'attaque des Cavs à son compte afin de ramener les siens à -1. Le retour de LeBron en second quart, va redonner un coup d'accélérateur aux siens, grâce à un dunk, puis des lancers, ainsi que deux passes décisives pour Kyle Korver, qui devient par la même occasion le 7ème joueur de l'histoire à atteindre la barre des 2000 paniers derrière l'arc. Les Cavs reprennent donc tranquillement les devants avec 8 points d'avance et un 14-2 infligé aux hommes de McMillan. Les Pacers ont baissé d'un ton en défense et malgré la sortie (provisoire) sur blessure de Lebron James, il se font marcher dessus par Tristan Thompson. Offensivement, ils restent régulier et cela leur permet de rester à portée. A la mi-temps, les Pacers ne sont qu'à trois unités de leur hôte et pourtant, Paul George en est à 3/13 aux tirs. Le troisième quart temps sera pour le moins équilibré, se terminant sur un score de parité 26-26 avec des Cavs toujours aussi dépendant de leur duo et un match toujours aussi solide de Kyle Korver. Du côté d'Indiana, c'est Glenn Robinson III et Monta Ellis qui se chargent de garder les leurs dans le match mais le dernier quart temps sera fatal. Cleveland va clairement accélérer et monter d'un niveau et les Pacers ne tiendront pas le rythme. Au final, après une grosse bataille, les Pacers s'inclinent 113-104. Avec un meilleur Paul George, ils auraient pu le faire, mais l'ailier a réalisé un match à l'image de sa saison, plutôt terne. Il termine avec 13 points et 7 rebonds à 4/19 aux tirs, Glenn Robinson à 19 points à 70%, Jeff Teague à 14 points et 15 passes et Myles Turner à 15 points et 7 rebonds. Côté Cavs, LeBron termine son match solide avec 31 points, 5 rebonds et 4 passes (12/17 aux tirs), bien aidé par les 26 points, 7 passes de Kyrie Irving, le double-double avec 12 points et autant de rebonds de Tristan Thompson et bien évidemment du gros match de Kyle Korver qui affiche 22 points à 6/8 derrière l'arc. Les Pacers continueront leur série dès ce soir contre les Wizards alors que les Cavs sont eux, déjà en vacances, en attendant le all Star Game.

 

 

Du côté du Texas, le Heat se rendait à Houston, fort de leur victoire contre eux le mois dernier. Dès le début de match, on voit les Hommes de Spoelstra concentrés et présents dans la bataille. Le collectif floridien est bien en place, Goran Dragic dirige parfaitement bien l'équipe et Hassan Whiteside fait un chantier monstrueux à l'intérieur. Grâce à ce bon mouvement de balle, le Heat commence le 1er quart avec 11 tirs réussis sur 13 et prend déjà les devants. Cependant, James Harden va profiter de sa capacité à jouer le pick&roll tout en agressant le cercle afin de provoquer des fautes, rendre Whiteside en foul trouble et récupérer des lancers afin de rester au contact. Les Rockets ont de sérieux problèmes aux rebonds face à Dragic&Co. Ils n'arrivent pas à s'en sortir et vu que la réussite est en plus côté visiteur, l'avance augmente durant le deuxième quart lorsque Dion Waiters y met aussi du sien (+13 Miami). Le troisième quart temps sera dans le même style. Le Heat va continuer à se battre, à s'arracher et en face, James Harden tiendra les siens sur ses épaules pour leur éviter de sombrer en provoquant les fautes sur les intérieurs. Mais le collectif est bien en place et Miami tient la baraque en gardant 15 points d'avances avant que Ryan Anderson ne prenne feu à trois points. Les Rockets vont revenir, tout le monde va monter d'un niveau et ils seront à deux doigts de réaliser le hold-up. Cependant, le Heat est très solide en fin de match ces derniers temps et ils vont réussir à bien gérer les dernières possessions pour finalement l'emporter 117-109 et donc remporter les deux matchs face aux Rockets de cette année. James Harden a fait un match monstrueux et termine avec un nouveau triple double: 38 points, 12 rebonds et 12 passes. Mais, le collectif en face était bien en place, Goran Dragic terminant avec 21 points, 5 passes, Hassan Whiteside affichant 23 points et 14 rebonds et Dion Waiters scorant 23 points auxquels il ajoute 9 rebonds et 7 passes. 

 

 

Dans la famille du triple double, après le frère, nous voudrions le père: Russell Westbrook. Avant de partir en vacances, rien de mieux que d'affronter les Knicks pour se remettre en confiance. Et ça, Russell Westbrook l'a bien compris et s'est amusé. Après un premier quart temps de folie de Carmelo Anthony, récent All Star avec la blessure de Love, auteur de 19 points (7 premiers tirs rentrés), le Thunder arrivera enfin sur le parquet pour se mettre en marche. Et ca n'a pas duré. Un petit 28-6 dans le deuxième quart et voila le Thunder de retour, prenant la tête du match, et ne la lachant plus jusqu'à la fin. Avec 17 points de retard, OKC s'est rapidement remis en avant pour reprendre l'avantage et dès la fin du troisième quart temps, deux nouveaux mots sont sur les bouches: Triple double. En effet, le marsupilami du Thunder vient déjà de réaliser le sien alors que la denière période n'est pas débutée. Au final et sans grand suspense, OKC va continuer à accélérer et l'emportera tranquillement 116-105. Russell Westbrook affiche un gros triple double avec 38 points (13/22), 14 rebonds et 12 passes, et Victor Oladipo termine avec 21 points. En face, Carmelo Anthony termine avec 30 points, Derrick Rose avec 25 et Courtney Lee avec 16. En tous les cas, le All Star Break fera du bien à ces deux équipes. 

 

 

Dernier match de la soirée avec ce Golden State Warriors contre les Sacramento Kings, pour un derby Californien entre deux équipes qui ne s'apprécient pas plus que ça. Et le match fut mouvementé. Tout d'abord, ce sont les Kings qui débutent parfaitement le match. Ces derniers jouent juste et ont de l'adresse extérieur leur permettant de prendre les devants après avoir déjà compté 10 points de retard. Les kings jouent bien, y mettent de l'intensité, pratiquent une défense dure et solide et réussissent à limiter et à perturber les Warriors. La frustration commence à se sentir progressivement et ce qui devait arriver arriva, Alors qu'ils sont méconnaissables dans l'envie, c'est le coeur des warriors qui va sauter. Draymond Green va pêter un cable (surprenant...) et va s'en prendre aux arbitres qui l'exclueront immédiatement. A partir de là, les Kings prennent encore plus la confiance et arrivent à la pause en tête, 50-47. Mais les Warriors, même sans Draymond Green, restent les Warriors. Et le troisième quart leur terrain de jeu. Avec une violence quasiment inédite, les Hommes de Steve Kerr vont réaliser un troisième quart incroyable d'efficacité en passant un 28-2 aux visiteurs, grâce à la polyvalence de Kevin Durant et au coup de chaud de Klay Thompson, auteur de 17 points sur le quart. Le dernier quart temps sera du coup sans grand intérêt et les Warriors s'imposeront finalement 109-86. DeMarcus Cousins termine avec seulement 13 points et 4 rebonds et un surprenant Matt Barnes affiche 15 points et 14 rebonds. En face, Stephen Curry est toujours aussi discret avec 13 points et 9 passes, Kevin Durant affiche 21 points, 7 rebonds, 7 passes et 4 contres et Klay Thompson termine avec 35 points. 

 

 

Pour le reste de la nuit, les Spurs n'ont fait qu'une bouchée du Magic, qui possède un niveau totalement affligeant ces derniers temps, les Sixers ont bien tenu face aux Celtics mais le dernier quart est le terrain de jeu des verts et les Hommes de Brad Stevens ont pu compter sur 33 points de Thomas pour l'emporter. Dans le duel à ne pas perdre, ce sont les Hornets qui lachent le morceau et continuent leur descente aux enfers pendant que Toronto récupère un peu de souffle avant de voir débarquer Ibaka dès la fin du All Star Game. Dans un match très offensif, les bucks s'offrent finalement les Nets qui continuent d'enchainer les défaites. Les Pistons se sont quand à eux offert les Mavs, après un gros début de match et, autre surprise, les Pelicans ont tapé les Grizzlies malgré un Anthony Davis moyen. Dans la course à la huitième place à l'Ouest, les Timberwolves se sont offert les Nuggets pendant que les Blazers lachaient encore du terrain en perdant face au Jazz. Dans la course au first pick, se sont les Suns qui s'inclinent, enfin qui remportent le match 137-101, mais qui s'inclinent dans le tanking. Et pour terminer, les Clippers ont fait un match solide face aux Hawks en s'imposant 99-84 grâce évidemment à Blake Griffin

 

Seulement deux matchs cette nuit avant le All Star Break: Washington contre Indiana et Chicago contre les Celtics. 

 

  • Les résultats de la nuit

 

San Antonio Spurs 107-79 Orlando Magic

Indiana Pacers 104-113 Cleveland Cavaliers

Philadelphia Sixers 108-116 Boston Celtics

Charlotte Hornets 85-90 Toronto Raptors 

Milwaukee Bucks 129-125 Brooklyn Nets

Dallas Mavericks 91-98 Detroit Pistons

Miami Heat 117-109 Houston Rockets

New Orleans Pelicans 95-91 Memphis Grizzlies 

Minnessota Timberwolves 112-99 Denver Nuggets 

Portland Trail Blazers 88-111 Utah Jazz

Los Angeles Lakers 101-137 Phoenix Suns

New York Knicks 105-116 Oklahoma City Thunder

Atlanta Hawks 84-99 Los Angeles Clippers

Sacramento Kings 86-106 Golden State Warriors

Ailleurs sur le web
Votre avis ()