140

online

Steph Curry et Kevin Durant sauvent les Warriors !

Steph Curry et Kevin Durant sauvent les Warriors !

 

L'excitation qui régnait à l'Oracle Arena pour le début des Finales de Conférence est rapidement retombée... pour mieux exploser en fin de match.

25 points d'écart pour les Spurs - Blessure de Kawhi Leonard - Victoire des Warriors. Dans un Game 1 dantesque, Golden State a connu un incroyable passage à vide de 24 minutes. Une première mi-temps totalement à l'avantage des Spurs, supérieurs dans tous les compartiments du jeu. L'attaque est percutante, Kawhi Leonard fixe, Paty Mills fluidifie la circulation, Lamarcus Aldridge et Danny Green envoient tous les ballons dans l'arceau. Les Warriors, eux, n'enclenchent pas et sont gênés par le rythme posé et lent géré par les Spurs. On en parlait en preview, l'inexpérience de Mike Brown se ressent quand l'ancien assistant de Gregg Popovich ne bouge pas un cil dans un moment où une gueulante est salvatrice pour un troupeau en détresse. 

 

La détresse justement, Steph Curry la renvoie loin de l'Oracle Arena par deux bombes longue distance dès le retour des vestiaires. Les langues texanes commencent alors à sortir mais l'écart se maintient sagement. Les chevilles de Kawhi commencent à grincer, une première fois sur le pied d'un coéquipier après un tir à 0°. Une deuxième fois, au même endroit, en se réceptionnant sur le pied de Zaza Pachulia. S'en est trop, le staff des Spurs l'envoient aux vestiaires pour le reste de la rencontre alors qu'il reste un QT et demi. La machine de destruction estampillée Warriors se met branle peu après, Chef Curry en capitaine. Le double MVP (toujours) en titre score 40 points, Kevin Durant en plante 34. Les Texans, malgrè un duo Dejounte Murray Manu Ginobili motivé en sortie de banc, se retrouvent démunis. L'écart fond en flêche et les Dubs passent devant dans le money time. C'en est trop même si les efforts d'un Aldridge à 28 unités retardent l'échéance. Le déguisement de bourreau se retrouve sur les épaules de Curry, avec un goût de 2016. Floater à trois mètres, un rebond sur le cercle, dedans. Cruel pour les Spurs qui avaient fait le taff avec Kawhi. 113-111 Golden State, retour très fort des hommes de Mike Brown. Game 1 arraché mais de très belles promesses pour la suite de la série en espérant que Popovich saura gérer la cheville de sa star. Prochain match dans la nuit de mardi à mercredi. 



Ailleurs sur le web
Votre avis ()