Toronto Raptors : Dehors Kyle Lowry !

2744
lectures
Avis

Si j'étais General Manager des Raptors de Toronto... Je dégagerai Kyle Lowry de mon effectif ! Le départ du meneur serait la première étape pour passer un cap.

Quelle déception ! Les Raptors sont passés complètement au travers de leur saison 2014-2015. C'est pourquoi, j'ai décidé d'enfiler mon masque et mon costume de Masai Ujiri pour évaluer les opportunités et différents scénarios qui s'offrent à la franchise canadienne cet été. Première étape ? Me débarrasser de Kyle Lowry

 

Après une très bonne première moitié de championnat (22 victoires pour 6 défaites malgré l'absence du meneur de jeu All-Star en début de saison puis 37-17 après le All Star Break), l'euphorie et la qualité de jeu s'est envolée et Toronto a terminé son année sur un échec cuisant. Défaits 4-0 par les Wizards au premier tour des Playoffs alors que les Raptors avaient l'avantage du terrain, la réalité a vite rattrapé la franchise canadienne qui va aborder l'une des off-seasons les plus charnières de sa jeune histoire. Quelles sont les priorités à traiter pour passer un cap ? Explosion du groupe ou ajustements judicieux ? L'été pourrait être très chaud à Toronto.

 

 

  • Etat des lieux

 

Joueurs sous contrat : DeMar DeRozan, Kyle Lowry, Jonas Valanciunas, Patrick Patterson, Greivis Vasquez, Terrence Ross, James Johnson, Bruno Caboclo, Lucas Nogueira

 

Unrestricted Free Agents : Lou Williams, Amir Johnson, Tyler Hansbrough, Chuck Hayes, Landry Fields, Greg Stiesma

 

Masse salariale disponible : $29 Millions

 

Coaching staff : Dwane Casey (Head Coach), Jesse Murmuys (Assistant), Nick Nurse (Assistant)

 

 

  • Priorité N°1 : Lou in, Lowry out ?

 

Aussi talentueux soit-il, Kyle Lowry n'a pas réussi à faire passer un cap à Toronto. Le bilan des Raptors sans DeMar DeRozan (12-10) laisse penser que l'ailier est plus précieux pour sa franchise que le meneur. Sans compter le fait que sa relation avec Dwane Casey a connu des hauts et surtout des bas ces deux dernières saisons. L'éventualité d'un transfert n'est donc pas à exclure, surtout que la cote de Lowry est toujours assez haute. Un trade contre Ty Lawson pourrait être une solution intéressante. Dans un registre plus passeur, le meneur des Nuggets aime jouer vite et a déjà fait part de ses envies d'ailleurs. Des deux côtés, ce transfert permettrait aux franchises de récupérer des meneurs revanchards, désireux d'intégrer un nouveau groupe. Ty Lawson retrouverait d'ailleurs un GM qu'il connait déjà puisque Ujiri est passé par Denver entre 2010 et 2013.

 

Resigner Louis Williams doit être l'une des priorités. Meilleur sixième homme de la ligue cette saison, l'arrière devrait profiter de son statut pour recevoir de grosses offres. Mais ce sont bien les Raptors qui ont redonner un second souffle à la carrière de Lou (15,5 points par match cette saison, meilleur total en carrière), et s'ils pouvaient le conserver avec un contrat à hauteur de 20 à 30 millions sur 3 saisons, Toronto ferait une bonne affaire.

 

Si resigner Lou sonne comme une évidence, que faire d'Amir Johnson et de Tyler Hansbrough ? Les chevilles du premier inquiètent et l'expiration de son contrat permet de libérer 7 millions de la masse salariale tandis que pour le second, sa palette offensive limitée n'est pas toujours comblée par son énergie et son investissement. S'ils décident de remplacer Amir Johson, les Raptors pourraient bien trouver un poste 4 défensif et rebondeur moins fragile (comme nous le verrons plus bas). Quant au bûcheron du Missouri, le conserver pour 2 à 3 millions de dollars -il touchait un peu plus de 3 millions cette saison-, devrait être faisable et représenterait un bon deal pour les deux parties.

 

 

  • Priorité N°2 :  Quid du coaching staff ?

 

Conserver Dwane Casey ? Telle est la question. Après 4 saisons à la tête des Raptors pour un bilan de 154-158, le coach de Toronto a amené son équipe en Playoffs ces deux dernières années avant d'échouer au premier tour. Malgré ces échecs en post-season, Dwayne Casey a battu le record de victoires (49) cette saison et a réussi à conserver le soutien de son General Manager et de ses joueurs, DeMar DeRozan et Patrick Patterson notamment.

 

Les lacunes défensives flagrantes lors des derniers Playoffs -110,25 points encaissés par match de quoi être gênant pour un coach à vocation défensive-, et sa réticence à faire confiance aux jeunes joueurs  que sont Terrence Ross, Jonas Valanciunas et Bruno Caboclo, ont failli poussé Dwane Casey vers la porte. Mais malgré les rumeurs de départ, l'actuel head coach des Raptors devrait conserver son poste et Masai Ujiri disposera d'une option sur la saison 2016-2017 qui dépendera sans aucun doute des résultats de son équipe l'année prochaine.

 

Au lieu de renvoyer Casey, Ujiri a préféré faire le tri dans son staff. Pour l'instant Bill Baynoassistant coach, et Tom Terner, dernier assistant rescapé de l'ère pré-Ujiri, ont été remerciés. Melvin Hunt, que le GM a connu à Denver, serait préssenti pour faire parti des remplaçants possibles.

 

 

  • Priorité N°3 : Rebonds, rebonds et rebonds.

 

Le secteur où les Raptors ont été les plus faibles cette saison est de loin le rebond : 26ème avec 41,5 prises par match seulement. Apporter de la taille et de la dureté dans la raquette canadienne est une priorité s'ils veulent espérer batailler en Playoffs. La rumeur la plus sensée concerne Kenneth Faried. Drafté par Masai Ujiri en 2011, le GM des Raptors connait bien l'ailier fort et celui-ci, tout comme Ty Lawson, a déclaré vouloir être transféré avant la saison prochaine. Et si les Raptors faisaient d'une pierre deux coups en récupérant Ty Lawson et Kenneth Faried en échange de Kyle Lowry, Amir Johnson (sign-and-trade) et Terrence Ross. Le contrat expirant de James Johnson pourrait également intéresser les Nuggets en pleine reconstruction. Du côté des Raptors, la place sous le cap leur permettrait d'absorber le contrat de Kenneth Faried (qui sera de 11 millions à partir de 2015/2016) tout en gardant près de 14 millions de cap space, après resignature de Lou Williams.

 

Une autre rumeur suggère la possibilité d'un trade avec les Bulls pour récupérer Taj Gibson. Si le surplus d'intérieur à Chicago rend les négociations possibles, il faudra une grosse contre-partie pour satisfaire l'équipe des Bulls et à part un poste 3 solide -que les Raptors ne possèdent pas-, on ne voit pas bien comment Gar Forman, le GM de Chiacago, pourrait laisser partir Taj Gibson au Canada.

 

Enfin, Brandan Wright unrestricted free agent est une autre piste pour renforcer le poste 4. Il apporterait de la taille et des points dans la peinture -64,2% aux tirs cette saison- pour un contrat peu onéreux. Robin Lopez (UFA) et Brandon Bass (UFA) pourraient également être des cibles envisageables.

 

 

  • Priorité N°4 : Un poste 3 titulaire !

 

La bataille pour trouver des postes 3 solides n'est pas la plus simple. La demande excède souvent l'offre mais les Raptors pourraient avoir de bons arguments avec un contrat d'une douzaine de millions par saison à proposer. Un joueur en particulier intéresserait les Raptors : Tobias Harris. Mais étant restricted free agent cet été, le Magic gardera la main sur le dossier et pourrait très bien miser gros sur leur ailier.

 

Autre possibilité, plus raisonnable, DeMarre Carroll, l'ailier d'Atlanta énorme pendant ces Playoffs pourra signer où bon lui semble cet été et il ne devrait pas manquer d'offres non plus mais Toronto pourrait bien se positionner sur le dossier en lui proposant une place dans le cinq et un contrat à 8 chiffres. Polyvalent et excellent défenseur, il est l'ailier type qui manque à cette équipe de Toronto,comme à beaucoup d'autres d'ailleurs...

 

Enfin Corey Brewer restricted free agent pourrait être une bonne pioche mais on doute que les Rockets laissent leur ailier partir trop facilement, à moins qu'une franchise fasse une offre déraisonnable pour la bourse de Daryl Morey.

 

 

  • Priorité N°5 : De l'expérience

 

Toute équipe visant les Playoffs et potentiellement le titre doit compter dans ses rangs des vétérans et en l'état, le doyen de cette équipe serait Tyler Hansbrough (29 ans seulement). Quelques vieux briscards vont peupler la free agency l'été prochain et des joueurs tels que Tyson Chandler, qui comblerait également le manque de taille et de rebonds ou Rasual Butler, shooteur expérimenté, pourraient bien être des cibles pour Toronto. D'autres possibilités sont Jason MaxiellDrew Gooden ou encore Jermaine O'neal s'il souhaitait sortir de sa pré-retraite.

 

C'est un peu l'été de tous les dangers pour la franchise de l'Ontario et la pression des résultats devraient se faire ressentir plus que jamais la saison prochaine pour Dwane Casey comme pour les joueurs cadres. Certains ne sont déjà pas intouchables cet été. Si les Raptors peuvent cependant compenser leur manque de taille et leurs lacunes aux rebonds, trouver un poste 3 fiable ainsi qu'un ou deux vétérans chevronnés, Toronto pourrait bien prétendre à autre chose qu'un premier tour de Playoffs. Malgré tout et si les chances de voir ces changements s'opérer ne sont pas déraisonnables, Toronto ne sera pas la seule franchise dans la course pour attirer des joueurs tels que Kenneth Faried, Tobias Harris, DeMarre Carroll, Tyson Chandler ou encore Ty Lawson. Il sera aussi intéressant de voir si Masai Ujiri préfère conserver son noyau dur ainsi que son coach en y apportant quelques ajustements ou s'il optera pour l'explosion du groupe. En se séparant de Kyle Lowry par exemple ou en effectuant un transfert inattendu comme il sait si bien le faire.

Ailleurs sur le web