Sacramento Kings 2016-2017

1283
lectures
Avis

A moins d'un mois du début de la saison régulière, nous vous proposons les guides de chaque équipe pour la saison 2016-2017. Aujourd'hui, les Kings de Sacramento.

Il n'est pas trop tard pour lire le bilan de la saison dernière des Kings de Sacramento, c'est ici.

 

  • LA SAISON 2015-2016

 

Paradoxalement, même si les Kings ne sont pas parvenus à gagner leur billet pour les playoffs, leur saison régulière est loin d'être un échec. En effet, Sacramento a juste souffert d'une irrégularité maladive qui les ont empêchés d'enchaîner les victoires capitales dans la course finale pour les playoffs. Cependant, avec l'arrivée de Rajon Rondo, la franchise californienne a logiquement retrouvé un collectif, ce qui a permis de mettre en valeur leur pivot star DeMarcus Cousins. D'ailleurs, ce dernier a encore progressé en rajoutant le shoot extérieur dans sa panoplie offensive ce qui prouve une nouvelle fois que Cousins est loin d'avoir atteint son potentiel maximum. En revanche, le pivot de 25 ans doit continuer de corriger ses problèmes de concentration sur le parquet notamment en défense mais surtout dans ses choix très souvent discutables. De plus, malgré de solides backups tels que Darren Collison et Quincy Acy les Kings n'ont pas eu la profondeur de banc nécéssaire pour pouvoir accumuler les bons résultats. Mais une nouvelle fois, le plus gros problème de Sacramento fut l'entente au sein de l'équipe, une atmosphère pesante régnait dans le groupe et l'esprit de famille ne fut qu'utopique en témoigne les déclarations post-saison des joueurs : "Il n’y a jamais eu de groupe", d’après Marco Belinelli ; "Au début de la saison, c’était vraiment moche", selon Rajon Rondo ; "Déprimant", pour Caron Butler ; "Personne n’a jamais vécu quelque chose comme ça" poursuivait Rudy Gay. Cette 10ème place et le bilan plus correct furent gâchés par des problèmes internes. 

 

  • LE BILAN DE LA SAISON 2015-2016

 

Bilan :  33 victoires - 49 défaites

Classement : 10ème de la conférence Ouest, 3e de la division Pacifique

Attaque : 106.6 points marqués par match (3ème de NBA)

Défense : 109.1 points encaissés par match (30ème de NBA)

Meilleur Marqueur: DeMarcus Cousins avec 26.9 points par match

Meilleur Passeur : Rajon Rondo avec 11.7 passes par match

Meilleur Rebondeur : DeMarcus Cousins avec 11.5 prises par match

Meilleur Intercepteur : Rajon Rondo avec 2.0 interception par match

Meilleur Contreur : DeMarcus Cousins avec 1.4 crèpes par match

Meilleur Pourcentage : Willie Cauley-Stein avec 56.3 % de réussite aux tirs

 

  • L'EFFECTIF

 

Meneurs : Darren Collison, Ty Lawson, Isaiah Cousins, Jordan Farmar

Arrières : Arron Afflalo, Garrett Temple, Ben McLemore, Malachi Richardson

Ailiers : Rudy Gay*, Matt Barnes, Omri Casspi, Lamar Patterson

Ailiers-forts : Willie Cauley-Stein, Anthony Tolliver, Skal Labissiere

Pivots : DeMarcus Cousins, Kostas Koufos, George Papagiannis

*au coeur des rumeurs de transferts

 

  • LE 5 MAJEUR / ANALYSE

 

PG : Darren Collison SG : Arron Afflalo SF : Rudy Gay/Matt Barnes PF : Willie Cauley-Stein C : DeMarcus Cousins

 

Le cinq a l'air à première vue plutôt cohérent avec Darren Collison à la mène qui sait incontestablement driver une équipe et qui peut avoir un impact sur tous les paramètres du jeu, sans oublier Arron Afflalo qui est le genre de joueur conscient de son statut et qui exécute parfaitement ce qu'on lui demande. Cependant, il subsiste toujours quelques questions quant à la complémentarité et à l'entente entre Willie Cauley-Stein et DeMarcus Cousins. Sans oublier le cas Rudy Gay, actuellement concerné par les rumeurs de départ, il ne semble pas intégré au groupe de Sacramento et est toujours l'un des principaux acteurs de l'implosion du vestiaire. 

 

  • LE BANC

 

Pour la première fois depuis quelques années, les Sacramento Kings possèdent un banc plutôt cohérent avec plusieurs outils à la disposition de Dave Joerger. En effet, malgré l'interrogation Ty Lawson, les Kings ont de vraies armes pour prendre la relève des titulaires. Avec l'energizer shooteur Anthony Tolliver, le guerrier Matt Barnes, le shooteur fou Omri Casspi, le polyvalent pivot Kostas Koufos et quelques soldats en plus comme Garrett Temple, Lamar Patterson...

 

  • LES PLUS

 

- DeMarcus Cousins est toujours le franchise player et est prêt à faire taire toutes les rumeurs de départ

- Les arrivées de Afflalo, Tolliver et Temple apporteront de l'expérience et joueront les coéquipiers idéals dans ce vestiaire qui implose souvent

- Dave Joerger, enfin un coach capable de diriger une équipe et de dessiner un système lors des temps-morts

- Un banc qui possède plusieurs outils capables d'avoir un impact sur le jeu 

 

  • LES MOINS

 

- Encore trop juste pour atteindre les playoffs

- Une Draft remplie d'énigmes (George Papagiannis, Skal Labissiere, Malachi Richardson)

- Si les résultats ne suivent pas, l'équipe devra une nouvelle fois endurer les multiples rumeurs

- Le poste de meneur

 

  • L'AVIS DE LA REDACTION

 

Nouveau logo, nouveaux maillots, nouvelle salle, nouveau coach... Cela fait très longtemps que nous n'avions pas vu un début de projet dans la capitale de la Californie et le recrutement fut intelligent pour corriger les défauts de l'année dernière, à savoir l'entente entre les joueurs et la défense. Cependant, l'équipe semble trop juste pour prétendre à une place en playoffs dû au fait que Collison est un très bon meneur back-up mais beaucoup trop faible pour être titulaire. Néanmoins, cette saison servira avant tout à intégrer les rookies ainsi que Dave Joerger et son staff, faire progresser Willie Cauley-Stein et glorifier le projet mis en place pour donner l'envie à Cousins de prolonger. 

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

30 victoires - 52 défaites

Ailleurs sur le web