161

online

Russell Westbrook vs James Harden : La course au titre de...

Russell Westbrook vs James Harden : La course au titre de MVP

 

Analyse de ce duel dantesque pour la course au titre de MVP entre Russell Westbrook et James Harden.

Cette année en NBA, un petit dilemme vient peu à peu se poser sur la table pour savoir sur quelle cheminée finira le prestigieux trophée de meilleur joueur de la saison. Deux étalons - je dirais même deux monstres car aucune comparaison terrestre ne peut être faite avec des performances aussi stratosphériques - Russell Westbrook et James Harden sont à la bagarre pour obtenir le précieux sésame. Fini les LeBron James et les Stephen Curry, désormais deux hommes se mènent la vie dure avec des statistiques toujours plus impressionnantes. Comment faire pour les départager ? Peut-être le feront-ils seuls, un craquera-t-il avant la fin de la saison ? Tant de questions pour l'instant sans réponse mais il est temps de faire le point sur la situation.

 

  • Russell Westbrook

 

D'un côté nous avons donc Russell Westbrook, 28 ans, drafté en 2008 à la quatrième position par les SuperSonics de Seattle (qui sont devenus le Thunder d'Oklahoma City) et meneur numéro 0 du Thunder. Ça c'était pour le point historique. Maintenant passons aux faits. Machine à triple-double avec le dernier en date face aux champions en titre de Cleveland, 29 points, 12 rebonds et 11 passes synonymes de 26ème match à plus de 10 unités dans trois catégorie de statistiques. Comme si ça ne suffisait pas, Westbrook est en triple double sur l'ensemble de la saison avec 30,9 points, 10,5 rebonds and 10,2 passes de moyenne sur 54 matchs. Tout le monde lui en parle, lui ne veut rien savoir, mais le natif de Long Beach est en passe de devenir le premier joueur à effectuer une saison triple double depuis Oscar Robertson en 1961, juste incroyable.

 

Westbrook est clairement l'homme à abattre et explose cette année avec cependant parfois une impression de solitude. Après le départ de Kevin Durant aux Warriors, ce dernier lui a laissé les clés du camion et Westbrook n'a plus eu d'autres choix que de devenir un mort de faim, afin de ne pas laisser le camion partir en vrille. Son équipe du Thunder point actuellement à la 7e place de la Conférence Ouest.

 

Une chose étrange s'est produite il y a peu. Au moment où le monde entier avait la possibilité de voter pour choisir les joueurs titulaires au All-Star Game, le double MVP en titre de cet événement s'est vu snobé par le public. Stephen Curry et James Harden ont recueilli plus de suffrages, la pilule a du être difficile à avaler pour Russell Westbrook, titulaire incontestable (mais au final remplaçant) de ce match des étoiles.

 

  • James Harden

 

Dans l'autre coin du ring on a donc James Edward Harden Jr, 27 ans, drafté à la troisième position en 2009 par le Thunder et donc ancien coéquipier de son actuel concurrent au trophée de MVP. Métamorphosé cette année, le meneur des Rockets donne du fil à retorde à ce cher Russell Westbrook. Barbe encore plus grosse, performances encore plus grosses, évidemment la saison du numéro 13 des Rockets ne se résume pas à ça. Numéro 13 qui porte d'ailleurs bien chance à son équipe de Houston. Les faits pour James Harden, ce sont des matchs inqualifiables avec en tête de gondole 53 points, 16 rebonds et 17 passes cumulés contre les New York Knicks le soir du nouvel an. Ce qui équivaut au premier 50-15-15 de l’histoire NBA ! Au niveau statistique sur l'ensemble de la saison, Harden n'est pas en reste avec 28,9 points, 8,2 rebonds et 11,3 passes de moyenne. The Beard aime aussi s’illustrer au niveau triple-double puisqu'il en comptabilise 14 cette saison. 7, c'est le nombre de matchs où Harden n'est qu'à un rebond ou une passe de réaliser un triple-double, imaginez-vous ce que ça donnerait, 21 triple doubles pour lui et 26 pour Westbrook, le choix entre les deux deviendrait encore plus tendu.

 

Ce qui crève les yeux cette saison c'est les efforts de James Harden pour être le meilleur. On l'avait connu moins collectif, il grimpe de 7,5 passes de moyenne l'an passé à 11,3 actuellement. On l'avait beaucoup moqué et critiqué pour son implication défensive, Monsieur Harden a également changé ça avec un passage de 5,3 rebonds défensifs de moyenne en 2015-2016 à 7,1 désormais.

 

Ses performances offensives sont tout aussi grandioses et son coach Mike D'Antoni, qu'on connaît au combien focalisé sur l'attaque, doit y être pour quelque chose. De plus, fini les seconds rôles pour JH, plus question d'être arrière, le poste de meneur lui est dédié et lui donne donc plus à faire mais surtout plus l'occasion d'éclater les compteurs.

 

  • Comment faire un choix ?

 

Tout le monde a son petit préféré, Westbrook ne peut pas passer à côté d'un titre de MVP en faisant une saison triple-double mais comment laissé Harden orphelin du trophée si celui-ci a décidé d'arracher des performance toujours plus folles. Alors évidemment, il reste encore du temps et le classement de l'équipe de chacun aura peut-être un rôle à jouer dans tout ça. Ce ne sommes pas nous qui allons décider de celui qui soulèvera le trophée et nous n'avons donc peut-être pas à nous exonérer de ce poids. Nous n'avons qu'à apprécier le finish qui s'annonce d'ores et déjà fabuleux.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()