170

online

Rudy Gobert a-t-il les dents trop longues ?

Rudy Gobert a-t-il les dents trop longues ?

 

Qualifié pour les demi-finales de conférence au cours desquelles lui et son équipe affronteront l’armada des Warriors, Rudy Gobert a vécu un premier tour mouvementé. D’abord gêné par des blessures (genou puis cheville), l’intérieur du Jazz d’Utah a passé une bonne partie du match 7 contre les Clippers sur le banc. Explications.

Décidément, Rudy Gobert se souviendra longtemps de sa première série de playoffs. Pour son initiation aux joutes printanières, le jeune intérieur français a eu le droit à une série en 7 matchs. Malheureusement, il a aussi goûté à l’immense frustration des blessures qui éloignent des parquets et empêchent de défendre les couleurs de sa franchise avec ses teammates. D’abord touché au genou, lui ayant fait manquer les trois premiers matchs de la série, Gobert s’est aussi tordu la cheville durant le game 6, l’obligeant à céder sa place. Tout de même aligné pour disputer l’ultime rencontre entre les deux équipes, le français n’était pas à 100%.

 

Mais au-delà de ses problèmes de blessures, hier c’est l’attitude du français qui a soulevé des questions sur sa manière d’aborder ces playoffs, notamment défensivement. On le sait, Gobert est ambitieux et, comme la plupart des jeunes de sa génération, il n’hésite pas à le clamer haut et fort. Candidat au titre de meilleur défenseur de l’année, meilleur contreur de la ligue lors de la saison régulière, un statut qui bien évidemment vous expose aux yeux de tous, y compris auprès des arbitres.  Mécontent de la façon dont les arbitres distribuaient les coups de sifflet au cours des matchs 4 à 6, le natif de Saint-Quentin s’était même permis d’adresser une critique envers le corps arbitral quelques heures avant le début du match 7 :

 

Quand nous essayons de jouer physique, nous recevons des fautes, donc nous ne pouvons pas jouer physique. J’essaye de faire ce que fait DeAndre Jordan. Ce serait bien d’être autorisé à faire les mêmes choses.

 

Attention Rudy, car on me dit dans l’oreillette que sur les trois matchs que tu as disputé dans cette série avant l’ultime rencontre, 9 fautes ont été sifflées contre toi, et 12 contre DeAndre Jordan. Hier soir, lors de la victoire des siens sur le parquet du Staples Center, Rudy Gobert s’est contenté de 14 minutes de jeu, pour 1 petit point et quelques rebonds. Avec 2 fautes après 5 minutes de jeu, le français a sans doute payé ses déclarations contre les arbitres. Mais en regardant de plus près les fautes qui lui ont été sifflées hier soir, toutes (sauf une) sont justifiées. Et souvent, elles sont dues à une agressivité non-contrôlée du français qui va se jeter corps et âme sur ses adversaires, pousser dans le dos au rebond alors que ce n’est pas nécessaire.

 

Lors de la série face aux Warriors, il faudra que Gobert garde son sang-froid pour ne pas, de nouveau, se retrouver cloué au banc à cause de problèmes de fautes. Même si Utah a prouvé qu’ils pouvaient produire du beau jeu en l’absence de leur pivot titulaire, l’adversaire change de calibre désormais et il leur faudra un grand Rudy Gobert pour tenter de déstabiliser les coéquipiers de Stephen Curry.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()