Memphis Grizzlies 2016-2017

Voici la preview de la saison 2016-2017 des Memphis Grizzlies.

Le résumé de la saison 2015-2016 des Memphis Grizzlies est à retrouver ici.

 

  • L'effectif

 

Meneurs : Mike Conley, Wade Baldwin IV, Andrew Harrison

Arrières : Tony Allen, Troy Daniels, Jordan Adams

Ailiers : Chandler Parsons, Vince Carter, James Ennis

Ailiers forts : Zach Randolph, Deyonta Davis, Jarell Martin, JaMychal Green

Pivots : Marc Gasol, Brandan Wright

 

  • Le 5 majeur

 

PG : Mike Conley SG : Tony Allen SF : Chandler Parsons PF : JaMychal Green C : Marc Gasol

 

Non il ne s'agit pas d'une erreur, Zach Randolph commencera bien la saison sur le banc. L'ancien All-Star de Memphis paye les changements qu'a connu la NBA, un jeu de plus en plus rapide et du bombardement de tirs à trois points. Aligner deux joueurs très forts à l'intérieur comme Randolph et Marc Gasol est devenu innefficace, notamment en défense où le vétéran Z-Bo (a bien du mal à suivre les stretch four derrière la ligne. Le nouveau coach David Fizdale a donc pris la décision de faire sortir le colosse du banc et de lancer JaMychal Green, auteur d'une bonne saison l'année dernière (7,4 points et 4,8 rebonds en 18 minutes de jeu), dans le cinq. Pas question toutefois d'écarter totalement Randolph du projet puisqu'il devrait avoir au minimum 25 minutes de jeu et se batter pour décrocher le trophée de meilleur sixième homme de l'année. Marc Gasol accompagnera Green dans la raquette. Le pivot espagnol est l'un des meilleurs de la ligue, aussi bien en attaque qu'en défense. Il éait parfaitement à son aise dans le jeu lent et défensif de Memphis et risque lui aussi de souffrir du changement d'identité de la franchise. Au poste de meneur, on retrouvera Mike Conley. Le joueur de 28 ans a été prolongé au prix fort cet été (153 millions sur 5 ans, le plus gros contrat de l'histoire de la NBA). Bon attaquant (15 points et 6 passes de moyenne), c'est surtout de l'autre côté du terrain qu'il excelle puisque c'est probablement le meilleur défenseur à son poste (en concurrence avec Chris Paul et Eric Bledsoe). Il sera assisté par Tony Allen. Le vétéran est lui aussi un défenseur d'exception mais reste très frustre en attaque. Chandler Parsons occupera l'aile. Il apportera sa polyvalence offensive et aura beaucoup de responsabilités cette année selon son coach.

 

  • Le banc

 

Zach Randolph et Vince Carter vont très certainement tenir la baraque mais auront aussi pour rôle d'encadrer les plus jeunes. Les deux vétérans sont les seuls (avec Brandan Wright) à avoir un vécu dans la Grande Ligue. Wade Baldwin et Deyonta Davis sont prometteurs mais viennent tout juste d'être draftés. James Ennis (26 ans) a beaucoup voyagé mais n'a que 84 matchs de NBA dans les jambes. Même remarque pour Troy Daniels et Jordan Adams. Avec tout ces joueurs, le banc ne manque pas de talent mais tout ces jeunes joueurs manqueront d'experience pour négocier les moments clés.

 

Vous pouvez retrouver une sélection les meilleurs casinos en ligne afin de vous donner les meilleures chances de gains.

 

  • Les plus

 

- Une nouvelle saison qui démarre, on oublie les blessures et on repart de zéro.

 

- La prolongation de Mike Conley et le recrutement de Chandler Parsons.

 

- Personne ne s'attendait à ce que Deyonta Davis tombe aussi bas le soir de la draft.

 

  • Les moins

 

- L'identité de jeu va être totalement chamboulée et les joueurs peuvent avoir du mal à s'adapter.

 

- Un effectif qui laisse dubitatif sur sa capacité à jouer vite.

 

- Première expérience de coaching pour David Fizdale, auparavant assistant à Miami.

 

  • L'avis de la rédaction

 

Adieu le Grit and Grint de Memphis, la défense étouffante et le jeu sur demi-terrain. Probablement frustrés par des années d'échecs en playoffs, les Grizzlies veulent devenir sexy et se mettre à la page de la NBA moderne. L'intention et louable mais est-ce que les résultats seront là ? Des joueurs comme Marc Gasol, Zach Randolph ou même Tony Allen ne sont pas du tout calibrés style de jeu que veulent mettre en place les dirigeants. De plus, un temps d'adaptation sera nécessaire pour que tout le monde intègre les nouveaux principes de jeu. Il faut aussi espérer que les vieux os des vétérans ne souffrent pas autant que l'année dernière. Les playoffs devraient malgré tout être d'actualités puisque l'équipe est composée de joueurs solides. Difficile cependant de les voir passer le premier tour.

 

  • Bilan Prévisionnel

 

46 victoires pour 36 défaites et un petit tour en playoffs.

Ailleurs sur le web