148

online

Preview Houston Rockets vs Oklahoma City Thunder

Preview Houston Rockets vs Oklahoma City Thunder

 
Russell Westbrook - James Harden - Houston Rockets - Oklahoma City Thunder - NBA
Crédit photo : nbapassion.com

Pour ce premier tour de playoffs dans la Conférence Ouest, la NBA nous offre une confrontation entre les Rockets de James Harden et le Thunder de Russell Westbrook. En voici la preview !

  • La saison régulière

 

Personne n'attendait les Rockets à ce niveau et au final ils terminent troisièmes de la Conférence Ouest avec 55 victoires pour 27 défaites. L'arrivée de Mike D'Antoni a totalement changé cette équipe, pour son plus grand bien. Daryl Morey, le GM des Rockets, a également fait du très bon boulot en construisant excellement bien autour de James Harden

 

La saison du Thunder s'annoncait difficile après le départ de Kevin Durant mais Russell Westbrook, déguisé en extraterrestre, a bien assuré, permettant ainsi au Thunder de finir à la sixième place à l'Ouest avec 47 victoires et 35 défaites. Les playoffs s'annoncent cependant très difficiles pour eux puisqu'on en a eu la preuve tout au long de la saison, Westbrook est quasiment la seule arme offensive de son équipe. Sam Presti, le general manager du Thunder, a réalisé quelques beaux coups mais remplacer l'apport de KD était une mission impossible alors au lieu de ça il a monté des trades pour récupérer des jeunes joueurs prometteurs. A Little Market.

 

  • Les équipes

 

Houston Rockets :

Le cinq majeur : James Harden, Patrick Beverley, Trevor Ariza, Ryan Anderson, Clint Capela

Les remplaçants : Eric Gordon, Lou Williams, Montrezl Harrell, Nene Hilario, Kyle Wiljter, Troy Williams, Chinana Onuaku, Isaiah Taylor, Bobby Brown, Sam Dekker (blessé)

 

Le jeu up-tempo imposé par Mike D'Antoni à ses joueurs depuis son arrivée marche à merveille puisque son effectif convient parfaitement à ce schéma de jeu. James Harden se retrouve à la mène et réalise la meilleure saison de sa carrière. Clint Capela est en constante progression pour sa troisième saison dans la ligue et il forme avec Harden l'un des duos les plus redoutables sur pick & roll. Cette année Houston est la meilleure équipe à trois points et le mérite ne revient pas seulement à James Harden. Entre Trevor Ariza, Ryan Anderson, Troy Williams, Patrick Beverley et les deux meilleurs sixième homme de la ligue, Lou Williams et Eric Gordon, les Rockets sont innarétables dès lors que la réussite est au rendez-vous, ce qui a souvent été le cas cette saison.

De son côté le chien de garde des Rockets, Patrick Beverley, aura la lourde tâche de défendre sur Russell Westbrook.

 

Oklahoma City Thunder : 

Le cinq majeur : Russell Westbrook, Victor Oladipo, Andre Roberson, Taj Gisbon, Steven Adams

Les remplaçants : Enes Kanter, Norris Cole, Semaj Christon, Alex Abrines, Doug McDermott, Domantas Sabonis, Jerami Grant, Nick Collison, Kyle Singler

 

Emmené par un Russell Westbrook plus dominant que jamais, le Thunder est toujours un adversaire à prendre au sérieux malgré le départ de Kevin Durant l'été dernier. Malheureusement derrière The Triple-Double King les ressources offensives sont plutôt pauvres, même si OKC pourra tout de même compter sur l'un des meilleurs sixième homme de la ligue en la personne de Enes Kanter, qui réalise d'ailleurs sa meilleure saison. Lors des derniers playoffs Steven Adams avait élevé son niveau de jeu au meilleur moment, il devra réitérer cela cette année si le Thunder veut espérer venir à bout des Texans. Décevant cette saison, Victor Oladipo va devoir se comporter comme un réel lieutenant pour Westbrook. Défensivement Andre Roberson aura pour mission de limiter l'apport offensif de James Harden, ce qui ne sera assurément pas de tout repos. 

Le banc du Thunder étant très jeune on ne sait pas trop à quoi s'attendre avec Alex Abrines, Doug McDermott, Jerami Grant ou encore Semaj Christon, mais une chose est sûre : tout le monde devra être à 100% de ses capacités pour espérer atteindre le deuxième tour.

 

  • Le duel à suivre : James Harden vs Andre Roberson

 

Les deux meilleurs meneurs de la ligue vont se rencontrer mais ce sera dans un duel indirect puisque James Harden ne défendra pas sur Russell Westbrook, et inversement. Le duel à suivre implique donc Harden et Andre Roberson. 

Le Thunder ne pourra pas gagner sans une grosse performance de leur superstar et d'un facteur X, mais en plus de ça il faudra aussi limiter le numéro 13 pour arracher la victoire.

Lors des quatre rencontres qui ont opposé le Thunder aux Rockets, Mike D'Antoni et ses hommes en sont ressortis vainqueurs par trois fois. La seule fois où le Thunder a arraché la victoire c'est lorsque Victor Oladipo a lâché son plus gros match de la saison avec 29 points et 10 rebonds (30/7/9 pour Westbrook) et ce jour-là Andre Roberson avait limité le barbu à 13 points à 25% aux tirs. 

Le Thunder a également accroché les Rockets peu avant Noël grâce à un Steven Adams en double-double avec 24 points et 10 rebonds, mais lors de ce match Russell Westbrook a lutté avec son tir, finissant ainsi à 27 points mais à seulement 32% aux tirs avec un désastreux 0/7 à trois points. Andre Roberson avait pourtant une nouvelle fois bien géné James Harden, l'obligeant à finir la rencontre à 26% aux tirs et à 2/11 à trois points. 

En bref limiter l'impact de James Harden ne sera pas suffisant pour le Thunder, mais c'est la base essentielle et nécessaire pour espérer quelque chose dans cette série. Il faudra donc suivre ce duel de très près.

 

  • Les faiblesses

 

Houston est la meilleure équipe à trois points cette saison mais c'est aussi l'équipe qui tente le plus de tirs à trois points de la ligue. Autant dire que lorsque la réussite manque à l'appel les Rockets sont toute de suite bien moins redoutables et on en a eu la preuve à plusieurs occasions pendant la saison régulière. 

Le jeu des Rockets est basé sur l'attaque, quitte à délaisser la défense. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont la quatrième pire défense de la ligue. L'objectif des Rockets est tout simplement de marquer plus de points que leurs adversaires, tandis que pour la majorité des autres équipes l'objectif est d'encaisser moins de points que l'adversaire.

 

La plus grande faiblesse du Thunder est assez claire : Russell Westbrook est trop seul. Cela a été leur problème depuis le début de la saison et cela ne risque pas de changer pour les playoffs. Si Russell Westbrook a un jour sans, inutile d'espérer une victoire du Thunder. 

 

  • Les coachs

 

Du côté des coachs il n'y a pas photo, Mike D'Antoni est dans le milieu depuis bientôt vingt ans contre seulement deux petites années pour Billy Donovan. D'Antoni a surpris tout le monde cette saison en métamorphosant les Rockets et en rendant son équipe plus redoutable que prévu grâce à son jeu up-tempo.

Une stratégie qui marche et des choix réfléchis font de lui l'un des favoris pour le titre de meilleur coach de l'année. 

 

Billy Donovan a beaucoup appris de sa première saison à la tête d'une équipe NBA où pour ses débuts il a échoué aux portes des Finales NBA. Les attentes sont beaucoup moins élevées cette saison étant donné que son effectif est bien moins polyvalent et talentueux, alors en conséquence les options dont il dipose sont moins nombreuses. Il restait quelques points d'interrogations au sujet de ses rotations mais il a en partie apporté des réponses après la trade deadline en faisant démarrer le rookie Domantas Sabonis sur le banc et en titularisant Taj Gibson pour ajouter un peu plus de dureté à son cinq. A l'occasion de cette trade deadline le Thunder a vu débarqué dans ses rangs l'expérimenté Norris Cole, mais il n'a été que très peu utilisé par la suite, Billy Donovan préférant visiblement faire confiance à Semaj Christon. Choix très contestable de la part de la tête pensante d'Oklahoma City étant donné qu'il préfère un rookie de 24 ans qui peine avec son tir (34,6%) à un double champion NBA. 

 

Notre pronostic : 4-2 Houston Rockets

Ailleurs sur le web
Votre avis ()