5

online

Pourquoi conserver Mike d'Antoni à la tête des Lakers est une...

Pourquoi conserver Mike d'Antoni à la tête des Lakers est une erreur ?

  
Mike d'Antoni - Pau Gasol - Kobe Bryant - Jordan Hill - Los Angeles Lakers
Crédit photo : Yahoo.com

Mike d'Antoni pourrait être conservé à la tête des Lakers la saison prochaine. L'occasion pour nous de poser la question : est-ce vraiment une bonne idée ?

Les Lakers sont en vacances depuis une dizaine de jours maintenant puisqu'ils ont vécu une saison cauchemardesque entre blessures et défaites. L'été ne sera pas non plus de tout repos avec la gestion de l'effectif, du cas Pau Gasol, et le retour attendu de Kobe Bryant la saison prochaine. Avec cette mauvaise saison, on pensait bien logiquement que Mike d'Antoni serait rapidement remercié.

 

Pour le moment, il est toujours là et devrait être logiquement conservé la saison prochaine. En termes de contrat, il reste un an et une année en option au coach à moustache. Les deux parties devraient se retrouver prochainement afin de discuter d'un contrat de deux ans ferme afin que d'Antoni puisse construire un projet sur le temps long. Bien que le front office des Lakers pensent qu'aucun autre entraîneur n'aurait pu faire une meilleure saison, à Inside Basket, on vous présente les raisons qui nous poussent à penser qu'ils font une erreur.

  • D'Antoni n'est pas soutenu par son équipe

Le problème numéro 1 est le manque de soutien d'une partie de l'effectif Lakers. Si certains joueurs n'osent pas s'exprimer sur ce sujet, on sait ce que pensent parfaitement Pau Gasol et Kobe Bryant. Même si le premier n'est pas assuré d'être encore un Laker la saison prochaine, il a très mal vécu ses deux dernières saisons. Avec les rumeurs de transferts et les blessures en plus, Gasol ne s'est jamais senti à l'aise dans les systèmes de DAntoni. Et, il ne s'est jamais caché pour le dire !

 

 

Quant à Kobe Bryant, on a toujours su qu'il avait quelques doutes sur le coaching de D'Antoni mais en mars dernier, il avait haussé le ton en affirmant à demi-mot que Mike D'Antoni n'était plus l'homme de la situation. Surtout, il considérait que les Lakers n'avaient ni âme, ni culture. Cela confirmait ainsi que D'Antoni n'avait pas réussi à insuffler des valeurs au sein de cette équipe. Après cette saison catastrophique, sur le plan personnel et collectif, Bryant attendait donc du renouveau dans le staff.

 

On sait pourtant que malgré l'aura de Bryant, les Lakers ne le consulteraient de toutes façons pas dans la conservation ou non du coach. On vous laisser imaginer la crispation de Bryant à l'annonce de la reconduction du coach.

  • Une gestion douteuse de son groupe

On ose le dire, D'Antoni n'a pas su gérer son groupe. On a souvent eu l'impression qu'il pouvait se faire marcher dessus par Bryant. Plus encore, il ne donne pas toujours l'impression d'être ouvert au dialogue avec ses joueurs. Pour revenir à ce pauvre Gasol, il a souvent expliqué n'avoir aucune discussion avec son coach sur son rôle dans l'équipe et sur le terrain. Mike D'Antoni apparaît comme totalement fermé ou incapable de manager comme il faut une équipe. A Milwaukee, ça passerait mais à Los Angeles, ce n'est pas possible.

 

 

Repensons aussi au cas de Jordan Hill. Alors qu'il réalisait enfin une saison intéressante (9,7 points et 7,4 rebonds en 20 minutes), on n'a pas toujours compris la gestion du coach puisque le joueur ne savait jamais le temps de jeu qu'il allait obtenir chaque soir. Capable de le faire jouer 40 minutes comme 10 minutes, cela n'a pas aidé dans la confiance du joueur. Au point que celui-ci se demande s'il doit rester aux Lakers.

  • Des résultats contrastés durant sa carrière de coach

Le passage de D'Antoni aux Suns fut plutôt bon entre 2003 et 2008. Il emmena deux fois son équipe en finale de conférence et une fois en demi-finale. Après un départ pour désaccord avec Steve Kerr, d'Antoni rejoignit les Knicks. Là, sa réussite est plus difficile puisqu'il n'arriva jamais à passer le premier tour des playoffs. On sait aussi que des tensions au sein du groupe ont été présentes et que les relations entre le coach et Carmelo Anthony ont été plus que difficiles. Son arrivée et son expérience de deux saisons aux Lakers nous rappellent celle des Knicks. 

 

 

Avec 40 victoires et 32 défaites la saison dernière et surtout un sweep au premier tour face aux San Antonio (même si la blessure de Bryant et le cas Dwight Howard n'ont pas aidé) ne jouent pas en sa faveur. Cette année, il a atteint un niveau de catastrophe : 27 victoires, 55 défaites et une 15ème place de la conférence Ouest et bien sûr pas de playoffs.

 

On ne sait pas ce qu'aurait donné la saison des Lakers avec un autre coach. Le processus de reconstruction des Lakers s'annonce de toute manière très compliqué. Discuté au sein même de l'équipe, pas franchement apprécié par les fans, rien ne semble jouer en sa faveur. Et pourtant, on décide de le garder.

 

Est-ce parce que personne ne veut s'embarquer dans la galère Lakers ? Ou croit-on encore que D'Antoni est le coach dont L.A a besoin ? Fans des Lakers, préparez-vous, la prochaine saison va être encore difficile.

Ailleurs sur le web
Votre avis