27

online

Philadelphie Sixers : Équipe la plus hype de la saison

Philadelphie Sixers : Équipe la plus hype de la saison

  
Philadelphia Sixers - Joel Embiid - Sam Hinkie - Brian Colangelo - Ben Simmons
Crédit photo : Jesse D. Garrabrant/NBAE via Getty Images
La joie est revenue chez les Sixers... Et ça fait du bien !

La traversée du désert s'est transformée en trou noir après les années Iverson. Mais le basket est bien de retour à Philly et ça va faire du bruit !

Qui aurait cru au Process au début de saison ? InsideBasket était sceptique mais prévoyait un vent plus chaud sur la Pennsylvanie. Alors certes le bilan n'est pas flatteur, 17 victoires en 46 matchs et une 12ème place à l'Ouest... On ne peut pas réellement parler de grande révolution numérique chez les Sixers. Mais quel pied de regarder performer Joel Embiid et sa bande ! Le Wells Fargo Center reprend goût au jeu. 

 

  • Une vraie équipe... à tous les étages

 

Sam Hinkie

 

Exit le croque-mort Sam Hinkie dont la spécialité résidait plus dans la destruction massive que dans la construction de fondations solides. Welcome Brian Colangelo, sa vision optimiste et ses vraies idées... et son paternel Jerry. Un bon projet part de la base, une équipe dirigeante. La draft de Ben Simmons, blessé pour les trois quarts de la saison, était un réel de signe d'ambition sur la durée. Le recrutement du meneur expérimenté en Europe Sergio Rodriguez a été fait pour amener une certaine stabilité dans l'effectif et dans le jeu. Et puis l'ingrédient plus épicé que prévu, Jojo "The Process" Embiid, ce géant de talent qui aimante tous les regards sur lui bien sûr mais indirectement sur sa franchise. La bonne greffe d'Ersan Ilyasova et l'apport très intéressant de Dario Saric sont autant de promesses qui placent les Sixers comme une équipe à suivre sur les prochaines saisons. "Trust the Process".

 

  •   Le bilan, l'arbre qui cache la forêt

 

Une expression souvent utilisée pour souligner la négativité. Mais comme à Philly rien n'est fait comme ailleurs, l'arbre cache quelque chose d'intriguant, de convainquant. Des matchs accrochés contre des gros comme Cleveland par deux fois en novembre, ou encore Boston. Mais le vrai tournant de la saison des Sixers demeure ce mois de janvier. 9 victoires pour 5 défaites, une perf face à Toronto et une défaite crève-coeur face à Houston malgré le record de points d'Embiid (32). Brett Brown, présent sur le banc depuis 2013, constate cette évolution avec optimisme. 

 

On a plus de confiance qu'avant c'est certain. Mais Il y a encore beaucoup à faire. On a mis la barre très haute. On s'est donné les moyens d'y croire. Nous pensons que Ben (Simmons) sera le même genre de joueur que Joel.

 

L'arrivée du rookie Ben Simmons après le All-Star Break sera le révélateur de l'avenir de la franchise. Même vu l'anticipation de son coach et du front-office, ce joueur NBA ready fera l'unamité lors de ses premières foulées sur les parquets.

 

  •   Des récompenses pour l'image 

 

Pour terminer la reconquête de son image, Philly peut compter sur les récompenses individuelles et ainsi réecrire quelques lignes dans les livres d'histoire. Joel Embiid en tête, récemment boudé par les coachs pour le All-Star Game. Le camerounais se rattrapera très problablement avec le titre de Rookie of the Year. Le pivot de 22 ans tourne à 20.2 points, 7.8 rebonds et 2.1 passes décisives, le tout avec un temps de jeu limité à 25 minutes par match pour limiter les soucis physiques. Bonjour le monstre. 

Autre raison de sourire, Ben Simmons. L'ancien de Louisiana State trustera avec le temps tous les classements individuels de fin de saison, un petit à la manière de Lebron James. 

 

Le basket à Philadelphie ne rime dorénavant plus avec soucis. L'espoir s'est emparé du Wells Fargo Center, la folie guette à nouveau la Pennsylvanie après une décennie d'emprise de La Réponse, Allen Iverson. Aujourd'hui The Answer a laissé la place au Process pour connaitre peut-être un plus grand succès. 

Ailleurs sur le web
Votre avis