1

online

Paul George de nouveau au centre des rumeurs

Paul George de nouveau au centre des rumeurs

  
Paul George - Indiana Pacers - Los Angeles Lakers - Cleveland Cavaliers
Crédit photo : USA Today Sports

Paul George est sous contrat avec Indiana jusqu'en 2018. Mais, ses dernières déclarations ont ravivé les spéculations et les rumeurs.

L'agent de Paul George, Aaron Mintz a prévenu Kevin Pritchard, le nouveau président des opérations basket des Pacers : son joueur testera le marché en 2018 et viserait comme destination, les Lakers. Originaire de Los Angeles, Paul George n'a jamais caché son attirance pour sa franchise de cœur. Cela fait maintenant plusieurs saisons que les Lakers n'ont plus signé de free agent de renom, l'occasion de ramener l'enfant du pays au bercail est, donc, trop belle pour le nouveau front office composé de Magic Johnson et Rob Pelinka. Un contrat qui pourrait approcher les 130 millions sur 4 ans.

 

Côté Indiana la crainte de perdre son joyau sans contrepartie en retour a ré-ouvert le dossier des échanges possibles. Selon le journaliste David Alridge, les Pacers ont pour objectif de récupérer deux premiers tours de draft et un titulaire. Dans leur processus de reconstruction, les Lakers disposent de beaucoup de monnaie d'échange. Les Californiens ont à la fois des choix de draft et seraient prêts à ajouter Julius Randle dans le deal.

 

Mais, en pleine mode des superteams, Paul George suscite forcément la convoitise d'autres franchises. Le journaliste Josh Vardon a révélé que les Cavaliers étaient en approche de PG13. Après sa déconvenue en Finale NBA, Cleveland cherche de nouveaux éléments pour lutter contre les Warriors. Si les Cavs ne possèdent pas de choix de draft intéressants, ils peuvent contre-balancer en proposant Kevin Love. Le salaire de Love s'élève à 22,6 millions pour la prochaine saison et celui de George à 19,5 millions. Le projet alléchant sur le papier comprend, toutefois, un certain risque. Dans l'hypothèse que la mayonnaise ne prenne pas dans l'Ohio, PG13 pourrait bel et bien tester le marché en 2018 et partir où bon lui semble... Cleveland se retrouverait alors sans Kevin Love ni Paul George.

Ailleurs sur le web
Votre avis