OKC fait tomber les Celtics au TD Garden

OKC - Russell Westbrook - Kevin Durant - Cleveland Cavaliers - Golden State Warriors - Stephen Curry - NBA
Crédit photo : NBAE/Getty Images
726
lectures
Avis

Le duo d’OKC a encore fait des siennes dans cette nuit NBA riche en grosses affiches, résumé.

Les Celtics ne gagnent plus. Après 14 victoires consécutives dans un TD Garden qui avait retrouvé sa magie, les hommes de Brad Stevens viennent d’enchainer deux revers de suite. Cette nuit, c’est le Thunder qui a endossé le costume de bourreau et comme à leur habitude, Russell Westbrook et Kevin Durant. Le début de match est pourtant assez serré même si OKC gère une légère avance, il n’y a encore rien d’insurmontable pour les coéquipiers de Jae Crowder, en civil sur le banc (cheville). La deuxième moitié du troisième quart va leur être fatale. Le duo Russ Wess – KD va faire bondir l’écart autour des 20 points en laissant sans réaction aucune les C’s. Le MVP 2014 score 28 points, 8 rebonds et distribue 9 passes. Le Marsupilami est plus sage avec 24 points, 5 boards et 5 assists. Mention spéciale à Enes Kanter qui enchaine les bonnes performances, il termine ce soir en double-double au rebond (17 et 12). Du côté du Massachussetts, Isaiah Thomas semblait bien seul. Le lutin envoie 29 unités et une passe décisive symbolique. Après avoir régalé depuis le All-Star Break, Boston semble caler dans la dernière ligne droite.

 

Lebron James était laissé au repos pour la réception des Mavericks. Nul besoin du King durant les trois premiers quart temps. Les Cavs jouent parfaitement les coups pour mener au tableau d’affichage assez rapidement. Ce sont Kyrie Irving et Kevin Love qui assurent le scoring. Le premier marque 33 points à 13/28 aux tirs, le second rend une copie beaucoup plus soignée avec 23 points et 18 rebonds. Les Mavs sont muselés et tenus à distance jusqu’à a dernière période. Les hommes de Rick Carlisle accusent alors un retard de 16 points qui n’effrait en rien Dirk Nowitzki. L’allemand va enchainer sa spécialité, les tirs derrière l’arc et, un peu plus inhabituel, des passes volleyées. Le momentum est du côté texan et ils reviennent à hauteur à deux minutes de la fin. Mais tous les efforts consentis pour combler la différence se payent par la suite. Dallas va perdre deux ballons consécutifs dans le money time qui vont enterrer tous leurs espoirs de victoire. Le wunderkid marque 20 unités, bien accompagné par le joker de luxe David Lee, 20 points et 21 minutes. C’est trop peu pour espérer faire chuter le leader incontesté à l’Est. Malgré tout, l’absence du King s’est faite sentir dans le quatrième quart. Il n’est pas à l’abri d’un petit pépin physique après une saison longue et éprouvante. Chaque match sera important pour garder la tête dans cette course à distance face à Toronto. Attention donc à ne pas laisser filer des cartouches à l’avenir pour Cleveland. Dallas est 8ème à l’Est et possède deux victoires d’avance sur le Jazz.

 

Les Warriors ont validé leur 50ème victoire d’affilée à l’Oracle Arena face aux Knicks. Ce n’est pas une surprise mais cette barre symbolique montre toute l’étendue de la tâche accomplie par les hommes de Steve Kerr qui sont plus proches que jamais du record historique des Bulls (72-10). Comme à son habitude, Stephen Curry a bombardé et varié son jeu avec des pénétrations pour le plus grand plaisir des spectateurs. Le staff des Warriors s’est permis de faire tourner. Mis à part Harrison Barnes (31 minutes), tous les autres joueurs ont passé moins d’une demie heure sur le parquet. Le MVP n’a pas fait baissé sa moyenne, 34 points et encore un joli 8/13 à trois points, ça devient banal. Il ne manquait que 4 points à Draymond Green pour valider un autre triple-double (6 points, 11 rebonds, 10 passes). Il faut encore 11 victoires à Golden State pour au moins égaler le bilan de Michael Jordan et sa bande, le seul moyen de tenir en haleine les fans des Dubs avant le début des play offs.

 

Dans les autres rencontres de la nuit, les Clippers sont facilement venus à bout des Rockets, qui ont encore connu quelques errements défensifs. Chris Paul a parfaitement distribué le jeu (16 passes). Deandre Jordan et JJ Redick ont été décisifs au scoring avec respectivement 23 points à 8/8 (et 16 rebonds) et 25 points. En face, certes James Harden marque encore 33 points et fait 8 passes, mais son attitude en défense énervante et agaçante, est indigne d’un franchise player.

Les Wizars ont eux aussi facilement disposé des Bulls encore orphelins de Pau Gasol et avec un Taj Gibson convalescent (seulement 7 minutes passées sur le plancher). Doug McDermott (20 points) a compensé le manque de réussite de Derrick Rose et Jimmy Butler mais c’était trop peu pour résister au triple-double livré par John Wall (29 points, 10 rebonds et 12 caviars).

Le duel entre Evan Fournier et Nicolas Batum a tourné à l’avantage du Hornet. Batman a été très bon en approchant le triple-double, 26 points (10/17), 7 rebonds et 9 passes. Pour le Magic, seul Victor Oladipo a surnagé, 25 points. More Champagne et Aaron Gordon se sont troués. Charlotte continue sa bonne fin de saison et pourrait espérer décrocher l’avantage du terrain au premier tour. Il n’y a plus qu’une seule victoire d’écart entre Atlanta, 4ème, et la franchise de Caroline du Nord.

 

  • Le joueur de la nuit

 

Nous avions le choix cette nuit avec Chris Paul, KD ou Wall. Nous avons décidé de nommer Nicolas Batum, aucun chauvinisme ne se cache là-dessous. Il a été très propre avec 26 points (10/17), 7 rebonds et 9 passes en 38 minutes. Il ne s’est pas laissé au jeu du duel avec Fournier et l’a au contraire complétement éteint alors qu’il restait sur quelques bonnes performances. Il a pris ses responsabilités offensivement et c’est lui qui avait les clés du camion cette nuit et non Kemba Walker et ça on aime bien à l’approche de la fin de la saison.

 

 

 

  • Le loser de la nuit

 

Malgré ses 33 points, James Harden ce titre officieux pour son attitude déplorable qui déteint sur tous ses partenaires. C’est un génie offensif, cela ne plus aucun doute mais pour prétendre à un contrat et une affiliation avec un grand équipementier, il faut se montrer performant des deux côtés du terrain. Pour l’instant, The Beard est inexistant en défense et ses exploits deviennent rapidement des phénomènes sur les réseaux sociaux.

 

 

 

  • Les résultats de la nuit

 

OKC Thunder 130 – 109 Boston Celtics

Orlando Magic 99 – 107 Charlotte Hornets

Dallas Mavericks 98 – 99 Cleveland Cavaliers

Chicago Bulls 96 – 117 Washington Wizards

Atlanta Hawks 118 – 114 Detroit Pistons

Minnesota Timberwolves 114 – 108 Memphis Grizzlies

Los Angeles Clippers 122 – 106 Houston Rockets

New Orleans 123 -108 Sacramento Kings

New York Knicks 85 – 121 Golden State Warriors

Ailleurs sur le web