Jallen Messersmith, le premier joueur universitaire a déclaré son homosexualité

      
265
       
 
Jallen Messersmith (4.9 points, 3.6 rebonds et 1.9 contres sur 28 matchs), qui est en deuxième année à la fac de Benedictine College dans le Kansas, a rendu public son homosexualité mercredi, dans « The Associated Press ». On a pu lire qu’il l’avait déjà dit à son entraîneur l’été dernier, et à ses coéquipiers avant la saison. Il a aussi raconté son histoire mardi sur le site Outsports.com, site qui traite la question de l’homosexualité dans le sport, un mois après l’annonce de Jason Collins.
 
 
“C’est génial d’avoir une autre personne dans mon sport qui a fait son coming-out publiquement avant vous” dit-il.
 
Après cette déclaration, pas de débordement, il dit qu’il n’a reçu que des choses positives, ce qui est rare pour le souligner. Surtout dans une université réputée catholique pure et dure, qui condamne l’homosexualité, mais qui apprend aussi que ces personnes doivent recevoir le même traitement qu’une personne hétérosexuel, qu’il n’y a aucune différence, qu’on doit les traiter avec respect.
 
Par ailleurs, on apprend que Messersmith n’a aucune croyance religieuse, qu’il a fait partie des Mormons, mais une fois qu’il a su que les homosexuels n’étaient pas les bienvenues, il a arrêté. Il peut compter sur l’énorme soutien de sa famille, et même des dirigeants de l’université.
 
Charlie Gartenmayer, le directeur sportif, a déclaré :
 
« Évidemment, cela serait inapproprié pour nous de discuter de la vie privée des élèves. Nous somme une institution, et nous traitons tous nos élèves avec respect ».
 
Voici la déclaration de Brett Fisher, joueur et ami de Jallen : 
 
« Il faut beaucoup de courage pour faire son coming-out devant tout le monde vous savez, c’est comme avoir constamment sur ses épaules une pierre de 100 kilos».
 
Certes les mentalités de certains américains ne devraient pas changer, mais bon espérons qu’au fur et à mesure, les personnes changent d’opinions, ou du moins laissent vivre sereinement les homosexuels. 
Cet exemple avec l’université de « Benedictine College », prouve bien que malgré tous les aprioris qu’on peut avoir, on peut quand même outrepasser les aspects religieux, en vivant avec le même respect les uns et les autres.
 En tout cas, c’est une belle histoire, qui pourrait bien servir d’exemple.
 
 

Retrouvez tous les articles d'Inside Basket sur Facebook et Twitter.
Votre avis sur cette news
NBA 2K15, vous allez le prendre ?