New York Knicks 2016-2017

2523
lectures
Avis

Voici la preview des Knicks de New York pour la saison à venir.

Le bilan des Knicks de New York de la dernière saison est à relire ici.

 

  • L'effectif*

 

Meneurs : Brandon Jennings, Chasson Randle, Derrick Rose

Arrières : Ron Baker, Justin Holiday, Courtney lee, JP Tokoto, Sasha Vujacic

Ailiers shooter : Carmelo Anthony, Mindaugas Kuzminskas, Lance Thomas

Ailiers fort : Lou Admundson, Maurice NDour, Kyle O'Quinn, Kristaps Porzingis

Pivots : Guillermo Hernangomez, Joakim Noah, Marshall Plumlee

 

*Effectif à l'heure où l'article est écrit. Trois joueurs devraient encore être coupés d'ici la reprise.

 

  • Le 5 majeur

 

Meneur : Derrick Rose

Arrière : Courtney Lee

Ailier Shooteur : Carmelo Anthony

Ailier fort : Kristaps Porzingis

Pivot : Joakim Noah

 

Carmelo Anthony est toujours l'un des meilleurs joueurs du monde, il faut le rappeler. Si par le passé, il a souvent été entouré de bras cassés, cette année, le Staff des Knicks a tout fait pour construire un effectif cohérent autour de Melo. Derrick Rose et Joakim Noah ne sont pas des modèles de régularité mais le pivot reste un titulaire plus que solide tandis que l'ancien MVP devrait sans problème assurer sa place de deuxième option offensive. 

 

A ce trio de stars, on ajoute l'avenir des Knicks avec Kristaps Porzingis. L'intérieur a fermé quelques clapets pendant son année rookie et devrait encore monter en puissance cette année. A côté de Noah, il devrait encore être le plus gros scoreur à l'intérieur pour NYC. 

 

Pour compléter ce Starting Five, New York a fait appel à Courtney Lee. Capable d'apporter une dizaine de points par match à 40% derrière l'arc, l'arrière devrait sans problème cohabiter avec Rose qui a besoin du ballon, chose que l'ancien taureau ne pouvait plus faire à Chicago avec Jimmy Butler.

 

  • Le banc

 

Entre Lou Admundson, Justin Holiday et Lance Thomas, le banc semble limité. Thomas peut apporter une dizaine de points mais outre les autres jeunes recrues, il ne reste que le vieillissant Sasha Vujacic, double champion NBA tout de même. C'est surtout Brandon Jennings qui devrait être le patron des remplaçants. Le meneur sera le sixième homme de cette équipe qui aura énormément besoin de punch en sortie de banc. Il devra distribuer le ballon avant tout pour permettre le développement des jeunes Knicks. 

 

  • Les plus

     

- Un cinq majeur convaincant.

- Carmelo Anthony est l'un des top players de la Ligue.

- Jeff Hornacek ne jouera pas le triangle mais misera sur l'attaque.

 

  • Les moins

 

- La santé de Derrick Rose et son procès.

- Le banc semble vraiment faible.

- La pression de sortir les Knicks du trou.

 

  • L'avis de la rédaction

 

Avec un MVP et un DPOY pour épauler Carmelo, les fans des Knicks devraient être ravis. Malheureusement, Big Apple est trop habituée aux fausses joies, certains pensaient à une nouvelle ère avec l'arrivée d'Amar'e Stoudemire il y a quelques années déjà. Phil Jackson a en tout cas fait les choses en grand pour assembler un Cinq efficace. Le soucis, c'est qu'il n'a pas eu de quoi en faire de même avec le banc. Thomas et Jennings devront assurer le scoring de la second unit et ça ne semble pas suffisant. L'Attaque en triangle semble avoir été abandonnée avec l'éviction de Derek Fisher et Kurt Rambis... Pourtant les problèmes stratégiques ne sont pas réglés, Hornacek va avoir du travail  pour construire une identité de jeu à cette équipe et cela devrait commencer par une meilleur sélection de tirs pour ses titulaires. En effet, mis à part Lee (51%), les starters n'étaient pas très précis l'an dernier. Vu le manque de banc des New-yorkais, il faudra que les titulaires corrigent ce défaut s'ils ne veulent pas perdre toutes leurs chances quand les remplaçants entrent en jeu.

 

Autre problème, le partage du ballon entre Porzingis, Rose et Melo et dans une moindre mesure entre Jennings et Thomas sur le banc. Rose devra gérer le jeu plus qu'il ne devra scorer, idem pour Jennings avec les remplaçants qui devra mettre en confiance les recrues à qui Hornacek laissera leurs chances, on pense à Hernangomez par exemple.

 

L'équipe est meilleure que l'an dernier et les matchs devraient être bien plus agréables à regarder. D'autant plus si D-Rose ne finir pas à l'infirmerie ou en prison... Toutefois, on voit mal New York retrouver les sommets de la NBA. Barrés par les Celtics et les Raptors dans leur propre division, il serait déjà bien pour les Knicks d'accrocher la huitième place, synonyme sans doute d'une confrontation contre les Cavaliers au premier tour.

 

  • Bilan prévisionnel

 

 45 victoires,  37 défaites et une huitième place à l'Est.

Ailleurs sur le web