63

online

Du NBA au Poker - Quand les talents du parquet se...

Du NBA au Poker - Quand les talents du parquet se mettent au tapis

  

Plus de 15 ans après le "Boom du poker", la popularité de ce jeu ne cesse d’accroitre. Médiatisation publicitaire, diffusion des plus grands tournois en live, apparition de nombreux sites de jeux en ligne, autant d’éléments qui ont amené ce jeu de cartes à être de vrais spectacles sportifs transformant les joueurs professionnels en célébrités.

Entre reconversion, passion, ou activité parallèle, les joueurs de NBA trouvent leurs places autour de la table. Et pour beaucoup d’entre eux, avec talent.

 

  • Tony Parker

 

De passion à reconversion ? L’exemple de Tony Parker est assez explicit à ce sujet. Amené à organiser des tournois chez lui et à participer à des tournois professionnels, le meneur des San Antonio Spurs a tenté de convertir l’ensemble de ses coéquipiers à sa passion et ne cache pas l’attrait et les similitudes du poker avec le basket comme expliqué lors d’une interview à L’équipe Magazine :

 

Sur la gestion du stress, de la pression, de l’adrénaline. Le fait de devoir faire le choix très vite. J’apprécie la pression qu’il y a dans ce jeu, les choix que l’on doit faire assez vite en jaugeant l’adversité. Il y a une certaine forme d’adrénaline aussi par rapport aux sommes qui sont en jeu. Tu dois être compétitif.

 

  • Paul Pierce

 

Paul Pierce, dit "The Truth", se donne l’objectif à l’aube de sa retraite de gagner un tournoi majeur au poker. Un objectif non utopique quand on se rappelle la première forte impression lors de sa participation à la World Série of Poker Main Event en 2013 et 2014. Se frottant aux plus grands noms du tournoi, il finit par être éliminé le troisième jour, avec une honorable 800ème place sur les quelques 6700 participants. L’ancienne star des Celtics de Boston a indiqué à plusieurs reprises qu’il est devenu un "joueur pensant" grâce au Poker.

 

  • Michael Jordan

 

Légende de NBA, Michael Jordan est aujourd’hui aussi performant les cartes en main que sur le parquet à l’époque. Ayant participé à de nombreux tournois, MJ est le plus bel exemple de reconversion. Reconnu par les plus grands joueurs professionnels, l’actuel propriétaire des Hornets de Charlotte est aujourd’hui le meilleur joueur de poker de la NBA.

 

  • L’image de la NBA au profit de tournois caritatifs

 

Champion NBA 2007 avec les Spurs, Michael Finley créa de par sa générosité une fondation caritative en 2003 en son nom. La "Michael Finley Foundation" ayant pour leitmotive de réduire la décroissance d’apprentissage et permettre en ce sens de fournir les outils nécessaires aux enfants et aux familles, organisa en janvier 2017 le Michael Finley Foundation Charity Poker Challenge. Il y a sollicité en hôte du tournoi l’expérimenté Phil Helmuth avec ses 14 titres WSOP et quelques joueurs de Mavericks de Dallas et d’anciens All Star de NBA comme Tim Duncan, Steve Nash, Scottie Pippen, Jermaine O’Neal, Mark Aguirre ou encore Derek Harper.

 

Tout joueur de NBA, actif ou retraité, pratiquant le Poker y trouve plaisir de par la similitude avec le Basket et les ressources mentales et physiques nécessaires pour la réussite, que ce soit sur le parquet ou autour d’une table de poker. Indéniablement et pour beaucoup, le poker était au début un plaisir, un passe-temps, puis est petit à petit devenu un second entrainement, bénéfique au mental nécessaire pour une confrontation le lendemain sur le parquet. De par l’image lucrative ou caritative, la médiatisation et l’engouement des fans, la reconversion d’ancien joueur de NBA au poker ne date pas d’aujourd’hui et ne cesse de voir de nouveaux noms.

Ailleurs sur le web
Votre avis