14

online

Mock Draft Picks 21/30

Mock Draft Picks 21/30

  
Ivan Rabb - Bam Adebayo - Semi Ojeleye
Bam Adebayo, de l'Université de Kentucky

La draft se déroulera dans la nuit de jeudi à vendredi à 01h00 du matin heure française. Quels sont les futurs joueurs de la NBA ? Il s'agit de les découvrir (dans un ordre fictif) au sein de la mock draft d'Inside Basket. Voici les prospects pressentis pour être sélectionnés au premier tour.

21.OKC : Bam Adebayo, C, 13.0 points, 8.0 rebonds, 0.8 passes (Kentucky)

 

Annoncé entre la fin du premier tour et le début du deuxième tour, l’intérieur (4/5) pourrait profiter de son intriguant potentiel pour être drafté plus haut. Bam Adebayo est un monstre physique. Très costaud, très athlétique, très rapide, il ne se laissera pas marcher dessus lors de joutes en NBA. Son physique est prêt pour les batailles dans la raquette, mais ce n’est pas le cas de son jeu. Très fort en défense et au rebond, son jeu offensif est plus limité que celui d’Omer Asik… Incapable de s’écarter du cercle, sa mécanique de shoot est douteuse. Il mettra plusieurs années à développer son tir. Une sorte de Bismarck Byombo en somme. Pourquoi OKC ne prendrait-il pas le risque de le sélectionner en relais d’un Steven Adams en difficulté cette saison ?

 

22.Brooklyn Nets : Semi Ojeleye, SF/PF, 19.0 points, 6.9 rebonds, 1.5 passes (SMU)

 

Le jouer a du quitter Duke pour percer à SMU cette saison. Cela inquiète bon nombre de scouts après une saison très réussie au sein de sa nouvelle université. Agé de 22 ans, cet ailier/ailier fort très costaud possède un vrai bon shoot (que ce soit à mi-distance ou à 3-points). Très athlétique, il peut dominer grâce à sa vitesse d’exécution. Il est tout de même incapable de créer son propre tir et n’a pas de dribbles. Il semble avoir un mental assez friable. Il peut être un steal ou ne pas réussir à faire la transition en NBA. Les Nets qui ont besoin de joueurs à tous les postes peuvent prendre le risque de le drafter tant son potentiel est intriguant s’il réussit la transition avec la NBA.

 

23.Toronto Raptors : Ike Anigbonu, C, 4.7 points, 4.0 rebonds, 0.2 passes (UCLA)

 

Ike Anigbonu n’a pas réalisé une saison exceptionnelle au côté de Lonzo Ball. Néanmoins, son potentiel physique est tel que bon nombre de franchises NBA vont s’intéresser à son cas. Très (très) costaud pour son jeune âge, il est voué à dominer aux rebonds dans la raquette. Son physique de daron lui permettra d’obtenir du temps de jeu. Toutes les équipes sont à la recherche d’un joueur de son profil. L’intérieur est un vrai bon défenseur malgré une tendance certaine à prendre des fautes. Il possède les qualités de ses défauts… Un jeu offensif limité (il met des dunks) mais aussi des manques certains de concentration. Déjà blessé par le passé, son passif inquiète… Les Raptors ont besoin d’un protecteur de cercle pour remplacer Bismarck Byombo.

 

24.Utah Jazz : Terrance Ferguson, SG, 4.6 points, 1.2 rebonds, 0.6 passes (Adelaide)

 

Cet arrière américain est parti faire ses gammes en NBL, dans le championnat australien après le lycée. Considéré comme l’un des meilleurs du pays, il n’a guère prouvé de choses dans son équipe même si son potentiel est intéressant. Le joueur possède une détente époustouflante ainsi qu’une vitesse développée. Pour son poste, il est assez grand. Mais ses défauts son plus criants que ses qualités… Il n’atteignait même pas la barre des cinq points par match cette saison. Ce n’est pas un grand shooteur malgré une gestuelle propre. Il est très maigre. Ses workouts laissent à penser qu’il est talentueux. A voir. Il partira au premier tour de cette draft pour une équipe voulant faire un pari.

 

25.Orlando Magic : Wesley Iwundu, 13.0 points, 6.3 rebonds, 3.5 passes (Kansas State)

 

Le Magic possède deux choix au premier tour de cette draft. Leur second choix dépend du premier choisi… Wesley Iwundu est un arrière capable de sauter haut malgré un physique frêle. Il pourrait se faire manger face aux monstres physiques de la NBA. Néanmoins, son énergie constante compense ce manque. Il court partout. Il fait des différences sur le plan offensif en jouant bien sans ballon. Il possède un tir tout à fait correct (notamment à 3-points). En défense, il n’est pas une plaie. Sa côte a baissé pour deux raisons : la non-qualification de Kansas State pour la March Madness ainsi que son manque criant de QI basket… Son potentiel est pourtant très intéressant.  

 

26.Portland Trail Blazers : Isaiah Hartenstein, PF/C, 1.0 point, 0.8 rebond, 0.2 passe (Kaunas)

 

L’intérieur allemand de Kaunas se présente à la draft après une saison très moyenne. Plutôt solide pour son âge, il ne souffrira guère face aux autres joueurs NBA. Il possède l’ensemble des qualités et défauts de l’intérieur type européen (hormis Rudy Gobert).  Offensivement, il est déjà très bon. Il peut tirer à mi-distance, il possède un arsenal établi dos au panier même s’il doit encore progresser, il lui manque juste un tir à trois-points mais il ne faut pas s’inquiéter pour cela. Il possède un jeu de passe rare pour un intérieur. Néanmoins, il est limité sur le plan athlétique. Lent au possible, voire pataud, il devra gagner en explosivité. C’est une plaie en défense et il pourrait se faire manger au rebond malgré quelques qualités dans ce domaine. Il pourrait atterrir aux Blazers, aux Spurs ou aux Hawks, voire au Jazz (qui semble lui avoir promis le trentième spot).

 

27.Brooklyn Nets : Tyler Lydon, SF/PF, 13.2 points, 8.6 rebonds, 2.1 passes (Syracuse)

 

Tyler Lydon a joué deux saisons à Syracuse. C’est un athlète qui joue ailier, mais peut être décalé sur le poste 4 sur certaines séquences. Sa force principale est son tir. Il est déjà en place et peut dégaine à longue distance sans aucun problème. C’est un futur très bon du catch-and-shoot. Il pourra apporter du scoring avec des systèmes bien établis. Il devra s’étoffer physiquement et progresser sur le dribble pour devenir une menace en NBA. Sur le plan défensif, il peut déjà apporter certaines garanties grâce à son immense envergure. Brooklyn peut le développer pour prendre la relève de Bojan Bogdanovic (parti vers les Wizards en cours de saison).

 

28.Los Angeles Lakers : DJ Wilson, PF, 11.0 points, 5.3 rebonds, 1.3 passes (Michigan)

 

Les Lakers lui auraient promis de le sélectionner avec leur pick 28. Il faut souligner que son potentiel intrigue. Blessé au genou lors de sa première saison universitaire, il n’a pas obtenu la confiance de son coach lors de sa deuxième année. Il a véritablement explosé cette saison. Il possède un bon shoot et peut constituer une vraie menace sur le poste 4. Doté d’un bon toucher, son manque de physique peut lui poser des problèmes face aux mastodontes de la raquette. Il doit se renforcer et améliorer son sens du rebond s’il veut perdurer. Rapide et athlétique, il manque surtout de physique pour exploser au plus haut niveau. Les Lakers doivent renforcer leur raquette. Pourquoi pas lui ?

 

29.San Antonio Spurs : Ivan Rabb, PF/C, 14.0 points, 10.5 rebonds, 1.5 passes (California)

 

Si les Spurs voient partir Dewayne Dedmon cet été, ils seraient inspirés d’aller chercher Ivan Rabb. Le jeune homme est une machine à gober du rebond. Il a terminé la dernière saison en double-double sans forcer. Il possède un sens du timing incroyable pour un jeune de son âge. Son idée de rester un an de plus à la fac alors qu’il aurait pu être drafté plus haut l’année dernière est salué par les scouts. Néanmoins, ces derniers n’ont vu que peu de progression entre les deux saisons. Il possède un tir correct et des grosses qualités athlétiques mais il ne pèse pas bien lourd sur la balance. Il va falloir se renforcer pour percer au plus haut niveau. A l’école Spurs, il y parviendra.

 

30.Utah Jazz : Tony Bradley, C, 6.9 points, 5.1 rebonds, 0.6 passes (North Carolina)

 

Tony Bradley a peu joué cette saison mais ses apparitions en font un choix quasi-certain au premier tour. L’intérieur n’est pas le plus athlétique. Il a une mauvaise détente mais possède une grosse énergie. Il possède un très bon sens du timing au rebond qui lui permet d’inscrire des paniers sur deuxième chance. Il doit faire attention à ses problèmes de poids. Il est un talent à polir mais il peut devenir un bon backup derrière Rudy Gobert.

Ailleurs sur le web
Votre avis