Minnesota Timberwolves, envol programmé ?

L'arrivée de Tom Thibodeau, l'explosion de Karl-Anthony Towns et d'Andrew Wiggins, la dernière saison de Kevin Garnett... Autant de raisons de croire en l'envol de la franchise cette saison. Attention aux turbulences tout de même...

Avec les nombreuses sorties médiatiques de Karl-Anthony Towns lors de ces dernières semaines, les joueurs de Minneapolis donnent l'impression d'avoir une faim de loup à l'aube de la future saison NBA... Les Wolves visent clairement les playoffs pour enfin donner un élan positif à une équipe dotée des meilleurs prospects de la ligue. Toutefois, l'euphorie dans laquelle baigne la franchise suite à l'arrivée du coach Tom Thibodeau est-elle raisonnable ? Il est peut-être encore un peu trop tôt pour que les joueurs du Minnesota puissent allonger leur saison de quelques semaines supplémentaires. Toutefois, les astres sont alignés pour que cette équipe soit la vraie belle surprise de la future saison.

 

  • Tom Thibodeau, honneur à la défense ! 

 

L'ancien coach des Chicago Bulls a prouvé durant plusieurs saison, avec un effectif pollué par les blessures qu'il était un véritable as du coaching, notamment sur le plan défensif. Les dirigeants de Minnesota ne se sont pas trompés lorsqu'ils ont confié les clés du camion à l'un des entraîneurs les plus demandé sur le marché. Durant son expérience à Chicago, sa force première a été de toujours s'adapter aux joueurs en forme qu'il avait à sa disposition. Véritable tacticien, il a responsabilisé Jimmy Butler pour en faire un joueur All-Star. Dans le même temps, il a confié une partie de la production offensive des Bulls à Joakim Noah, un pari risqué qui s'est avéré payant. Malheureusement, le problème de blessure chez les joueurs de Chicago a eu raison des ambitions en postseason de son équipe. Toutefois, sous son ère, la franchise au taureau s'est avérée être un véritable poil à gratter... Son autre force ? Etablir des systèmes défensifs complexes tout en mettant les joueurs les plus morts de faim sur le terrain. Il responsabilise également les joueurs ayant le plus d'envie, c'est pourquoi son arrivée chez les Wolves avec des jeunes prospects talentueux peut rabattre certaines cartes, notamment sur les postes extérieurs où Ricky Rubio pourrait être rapidement mis en concurrence avec le jeune rookie aux dents longues Kris Dunn. Alors que les Wolves étaient l'une des pire équipe dans le domaine défensif la saison dernière, il pourrait très vite progresser dans ce secteur avec un coach au CV bien garni (notamment grâce à Team USA), ce qui pourrait en faire un adversaire redouté et redoutable car il n'est pas possible de remporter des matchs sans défense. A l'heure actuelle, son arrivée fait l'unanimité au sein des joueurs de l'équipe de Minneapolis, avec les déclarations récentes de KAT mais aussi celles de Ricky Rubio. Si la sauce prend, et ce malgré le fait que Coach Tim n'ait pas pour habitude de travailler avec des jeunes, l'équipe pourrait passer un cap afin d'obtenir un accesit en playoffs. Avec l'adhésion de ses troupes, l'état d'esprit de la saison prochaine du côté de Minnesota sera irréprochable. C'est lui, le vrai plus de cette saison. Mais il n'est pas le seul motif d'espoir...

 

  • KAT, le "vrai leader" ? 

 

Alors qu'il y a bientôt deux ans, la franchise s'est offert le luxe de sélectionner avec son premier choix le jeune prodige potentiel Andrew Wiggins, tout le monde a crié au génie. Certes, l'ailier canadien est un joueur formidable aux qualités athlétiques exceptionnelles mais il n'a pas le QI basket, ni la détermination suffisante pour devenir le véritable franchise player d'une équipe en reconstruction. Le vrai coup de force de Minnesota ? Avoir eu l'opportunité de sélectionner une nouvelle fois en première position l'année dernière. Avec celui-ci, ils ont eu la bonne idée de ne pas laisser échapper la perle Karl-Anthony Towns, qui s'est déjà affirmé, tout au long de la saison dernière, comme le futur franchise player de cette équipe des Wolves. Impressionnant, il a montré une régularité et une maturité incroyable pour un joueur de cet âge. Avec son jeu bien en place dans le domaine offensif, il n'hésite pas non plus à aller mettre les mains dans le camboui dès qu'il le faut, preuve qu'il n'est pas qu'un simple joyau offensif comme bon nombre de joueurs avec son talent. L'intérieur, pas encore un monstre défensif bien qu'il soit dissuasif, a réussi à aligner un joli double-double de moyenne (18 points/ 10 rebonds) et s'est offert le titre de ROY sous les louanges de tous les observateurs. C'est lui la vraie perle de cette équipe ! Son potentiel semble incroyable tant ses fondamentaux sont solides. Toutefois, il est encore un peu jeune, et il faudrait peut-être attendre quelques années avant  de juger d'un tel joueur. On peut compter sur Tom Thibodeau pour continuer à développer ses capacités, notamment dans la création, comme il l'a fait auparavant avec Jooks.

 

La force de Minnesota réside surtout dans le fait de posséder les deux gros talents de demain en NBA. L'association KAT-Andrew Wiggins est impressionnante si les deux ont le potentiel qu'on leur prête. Il faut tout de même nuancer la présence de ces deux talents avec le fait que la jeunesse ne mène pas souvent aux playoffs. Malheureusement, à Minnesota, l'effectif est très inexpérimenté...

 

  • Encore une année pour grandir ? 

 

A quoi ressemblera l'année prochaine du côté des Wolves ? Nouvelle année de transition avec une hausse significative de victoires ou véritable contender après avoir travaillé sérieusement cet été sous les ordres de Tom Thibodeau ? La vérité devrait se situer entre les deux. Les Wolves font office de candidats à un strapontin en playoffs, ce qui constitue une progression incroyable dans les esprits des observateurs après avoir passé de nombreuses années en retrait. Toutefois, la faiblesse (et la force) de cette équipe réside dans le fait que la majorité est très jeune, et donc inexpérimenté. Avec les KAT, Andrew Wiggins, Zach LaVine, Kris Dunn, Tyus Jones voire Shabazz Muhammad, le roster possède des gros talents, mais ils ne sont pas entourés de vétérans expérimentés. C'est-à-dire des joueurs titulaires, ou susceptibles d'apporter une bonne vingtaine de minutes de temps de jeu par match. Malgré la présence de Kevin Garnett, en pré-retraite pour une saison supplémentaire, pour encadrer le groupe, mais aussi les arrivées cet été de Jordan Hill, Cole Aldrich ou de Brandon Rush, aucun n'a la possibilité d'aider outre mesure cette équipe sur le terrain. Aucun d'entre-eux n'est susceptible de jouer un rôle prépondérant dans le futur de la franchise. Il faudra néanmoins trouver lequel de ces joueurs pourra apporter ce rôle de grand frère (hormis Kevin Garnett) capable de canaliser l'inexpérience et le tempérament fougueux d'un effectif aux qualités incroyables. Il manque cruellement de joueurs de devoir dans cette équipe, et la seule présence de l'intérieur Gorgui Dieng dans ce rôle n'est pas suffisante, il faudrait peut-être penser à passer par un trade afin de se renforcer sur ce manque, qui pourrait leur coûter des matchs lors de la saison prochaine...

 

Cette équipe est l'un des plus attendues de la saison prochaine, mais il faut faire attention... D'autres effectifs composés de jeunes talentueux ont explosé, et ce, malgré la présence d'un coach expérimenté pour les guider. Avant tout, il faudra continuer à se régaler avec les actions en haute-altitude d'Andrew Wiggins et de Zach Lavine. Après quoi, il faudra jeter de temps en temps un coup d'oeil aux résultats de cette équipe pour voir de quoi leur saison sera faite. Nul doute qu'elle attirera les regards, voire les critiques. C'est aussi ça de représenter le futur de la NBA : être admiré ou détesté. N'est-ce pas mieux que d'être ignoré ? 

Ailleurs sur le web