175

online

Michael Beasley fatigué de ne pas être respecté

Michael Beasley fatigué de ne pas être respecté

  

Michael Beasley sera l'année prochaine le coéquipier de Frank Ntilikina à New York et il espère bien en mettre plein la vue aux fans de Big Apple.

Michael Beasley est une énigme. Candidat au premier choix lors de sa draft en 2008 (il sera finalement selectionné par le Heat en seconde position juste derrière Derrick Rose), le gaucher a du talent plein les mains. Attaquant racé et scoreur naturel, B-Easy n'a pas eu la carrière qu'il aurait pu pretendre, la faute notamment à une addiction à la marijuana qui a entrainé son arrestation en 2013. Ce fût ensuite la descente aux enfers, avec deux passages dans le championnat chinois dont il parvient tout de même à décrocher le titre de MVP en 2016.

 

Titulaire d'un bail d'un signé avec les Knicks cet été, Beasley est determiné à montrer qu'il a toujours sa place en NBA et que ses années sombres sont derrières lui.

 

J'ai toujours été silencieux, je ne suis pas le genre de mec à hausser le ton pour défendre mes propres intérêts. Mais je veux être respecté. Pendant les 9 dernières années, j'ai été un très bon scoreur. Dès que vous avez besoin de points, je vous donnerais des points. Peu importe qui me défend je trouverai un moyen de marquer - a-t-il déclaré à Bleacher Report.

 

À 28 ans, Beasley entre dans un phase clé de sa carrière. Il va devoir prouver qu'il est capable de tenir un rôle en NBA pour espérer décrocher un autre contrat plus juteux. Au niveau du talent, on ne se fait pas de soucis pour lui. Il est suffisamment bon en attaque pour trouver du temps de jeu même si ses faiblesses défensives risquent de le contraindre à sortir du banc. il lui faudra par contre réussir à mettre ses démons de côté. L'histoire de sa carrière en somme...

Ailleurs sur le web
Votre avis