267

online

Luol Deng veut fermer des bouches la saison prochaine

Luol Deng veut fermer des bouches la saison prochaine

  

Mis sur la touche depuis fin février, Luol Deng a vécu une saison cauchemardesque avec les Lakers et compte bien régler des comptes la prochaine saison.

En offrant un contrat de 72 millions sur 4 ans au vétéran Luol Deng, Los Angeles misait sur une rotation solide à l'aide avec un leader en défense, un danger longue distance et une présence rassurante dans le vestiaire pour la jeune garde des Lakers. Mais, la cure de jouvence effectuée à L.A. a eu pour effet de scotcher Deng au banc des angelinos voire même dans les tribunes du Staples Center. L'ailier a produit sa pire saison statistique avec des standards divisés en deux : 7.6 points à 38,7% aux tirs, 5.3 rebonds et 1.3 passe. Dans une interview accordée au Los Angeles Time, l'ex Bull n'a visiblement pas digéré cette mise au placard :

 

J'ai un goût amer dans la bouche. Je vais revenir plus motivé que jamais. Cette saison a fait naître un feu en moi. Je ne le dis pas à longueur de temps parce que c'est vrai que j'ai été moins compétitif, mais j'ai beaucoup de bouches à fermer l'an prochain. J'ai travaillé dur cette saison et je continuerai ainsi. Mais, la façon dont l'équipe a été construite fait qu'elle doit apprendre beaucoup encore. Et j'ai passé beaucoup de temps à essayer d'être cohérent dans le système.

 

Le vétéran vient de passer le cap des 32 ans avec déjà 13 saisons au compteur dont quelques unes éreintantes sous l'ère Tom Thibodeau à Chicago. Deng doit désormais trouver la juste place dans l'effectif des Lakers pour amener une plus-value au roster très jeune coaché par Luke Walton...de cinq ans son aîné. Les statistiques avancées confirment que Deng a encore un impact sur le groupe puisque Los Angeles a un différentiel de +1.2 point (sur 100 possessions) lorsqu'il est sur le parquet. Mais, à terme, il est appelé à devenir le mentor des espoirs de la franchise à commencer par le rookie Brandon Ingram... un rôle qu'il doit légitimement assumer.

Ailleurs sur le web
Votre avis