Les Warriors sont historiques et rejoignent les Cavs en finale !

1994
lectures
Avis

Game 7 des finales de l'Ouest avec un affrontement magnifique entre les Warriors de Golden State et le Thunder d'Oklahoma City.

Un Game 7 en finale de conférence à l'Ouest... Le dernier en date était celui opposant les Lakers et les Kings en 2002. Ces Playoffs 2016 nous offrent donc une affiche de rêve entre les Warriors qui reviennent de l'enfer après avoir été mené 3-1 et le Thunder qui a surpris tout le monde en dominant les Spurs puis les Warriors avant de s'écrouler (toute proportion gardée) et voir les Warriors revenir. Du coup, un Game 7 entre les deux équipes et plus globalement un match historique peu importe le vainqueur. 

 

Le match commence sur les chapeaux de roues avec Steven Adams qui annonce la couleur en mettant deux gros paniers sur les intérieurs de Golden State avant que Stephen Curry régale avec deux trois points dont un énorme des 9 mètres pour égaliser. Serge Ibaka et Andre Roberson sont très présent derrière l'arc mais la réussite n'est pas la. Heureusement pour le Thunder, Kevin Durant est lui très efficace avec 5 points rapides. Le niveau de jeu est extrémement élevé et les défenses sont très physique. Les arbitres laissent jouer et on reconnait un vrai Game 7 ! OKC réussit à garder l'avantage jusqu'à la fin du 1er quart, remporté 24-19 grâce à un excellent Durant.

 

Alors que Steve Kerr fait se reposer Curry, Billy Donovan préfère lui faire jouer KD et Russell Westbrook et leur association avec Kanter fait beaucoup de mal aux Warriors qui ont de plus, du mal à garder Dion Waiters. L'attaque du Thunder fait mal aux locaux et ils récupèrent de nombreux lancers grâce à leur intensité. De l'autre côté du terrain, la défense au cercle de OKC est très propre et Klay Thompson n'est pas en réussite avec un 0/7 pour débuter. La présence de Kanter aux rebonds offensifs est très importante et permet au Thunder de garder 11 points d'avance. La partie d'échec des coachs continue alors que Russell Westbrook envoie un alley-oop venu de l'espace pour Andre Roberson. Ce dernier est notamment impressionant en défense et garde parfaitement les arrières californiens. Un coup de coude de Curry plus tard, c'est le moment choisi par Klay Thompson pour (enfin) se réveiller et balancer trois énormes trois points contestés et permettre aux siens de revenir à 4 unités. Alors qu'il reste 3 minutes avant la mi-temps, Draymond Green se prend pour Teddy Riner et réalise une prise de judo sur Steven Adams. De quoi nous offrir une fin de mi-temps superbe avec un and-one splendide de Westbrook, un énorme contre de Serge Ibaka puis un Buzzer Beater main gauche magnifique de Stephen Curry pour terminer cette première moitié de match dont les superlatifs manquent. Avantage OKC qui mène 48-42.

 

Après deux minutes sans panier, les Splash Brothers vont commencer à prendre feu avec trois tirs primés, bien suivi par Andre Iguodala qui y va aussi de son 3, afin de revenir au contact d'OKC qui ne peut rien malgré une bonne défense. Les tirs sont très contestés mais les Splash Bros sont en réussite à trois points. Le Thunder déjoue totalement en ce troisième quart temps et Golden State récupère le momentum du match en dominant des deux côtés du terrain. OKC essaye tout de même de se reposer sur sa grosse défense mais GS rentre de gros tirs. Iguodala défend parfaitement sur Kevin Durant qui ne peut même plus récupérer le ballon. Russell Westbrook est désormais totalement invisible dans le jeu et Livingston s'en va envoyer un dunk avec la faute pour permettre aux siens de prendre 6 unités d'avance. La partie d'échec au coaching continue avec Donovan qui sort Durant et Steve Kerr qui fait rentrer Varejao et Barbosa !  Ca réussit aux locaux qui prennent 13 points d'avance sur un finger-roll de toute beauté de l'ancien Cavs. Les Warriors remportent ce quart temps sur le score de 29-12 et a totalement la main mise sur le match avant d'entamer le dernier quart temps. Kevin Durant n'a pris que 10 tirs. 

 

Dans le dernier quart, OKC continue de shooter mais aussi de rater avec leur 13ème tir à trois points consécutif loupé. Heureusement pour eux, Speights rate un lay-up tout fait et derrière, Ibaka rentre un panier avec la faute. Cela permet à la franchise de l'Oklahoma de revenir à 4 points après un nouveau panier de l'intérieur. C'est alors que Curry revient en jeu et plante 7 points consécutifs pour récupérer 8 unités de marge. Les affrontements continuent avec Durant et Westbrook qui recommencent à mettre leurs paniers et Curry qui est totalement chaud. C'est à ce moment que les lieutenants sortent de leur boite avec d'abord Klay Thompson puis Draymond Green qui rentrent deux paniers primés pour prendre le large et permettant à Curry d'avoir un peu plus d'espace pour pénétrer et marquer. Avec deux minutes à jouer, le Thunder reste à 11 points des champions en titre. C'était sans compter sur Kevin Durant qui pose ses ******** sur la table et, alors qu'il était très moyen jusque la, va scorer 7 points en 40 secondes afin de ramener le Thunder à 4 petits points avec 1 minute à jouer ! Mais c'est là que le MVP va sceller l'histoire avec un trois points en contre attaque, pour totalement mettre le Thunder hors d'atteinte en prenant 10 points d'avance avec 20 secondes à jouer. 

 

Au final, Golden State, après sa saison régulière historique, crée l'exploit de revenir de 3-1 (réalisé pour la neuvième fois de l'histoire) et l'emporte 96-88. C'est terrible pour le Thunder qui aura fait un bon match et une série exemplaire mais, tenu à 40 points en seconde mi-temps, ils n'auront pas su s'imposer face à des Warriors portés par un Stephen Curry en mode MVP. Baby Face termine avec 36 points à 7/12 derrière l'arc ainsi que 5 rebonds et 8 passes, Klay Thompson affiche 21 points à 7/19 aux tirs et Draymond Green déçoit un peu avec seulement 11 points à 5/14, 9 rebonds et 4 passes. Iguodala a joué 43 minutes et fait un travail monumental pour bloquer Kevin Durant qui termine avec 27 points (10/19) et 7 rebonds, trop peu pour s'imposer. Russell Westbrook a lui été très juste dans le jeu mais trop imprécis aux tirs avec 19 points à 7/21 auxquels il ajoute 7 rebonds et 13 passes. Le 25% de réussite à trois points du Thunder aura plombé l'équipe. 

 

Au terme de ce match historique, nous aurons donc un remake de la finale de l'an passé entre Golden State et Cleveland, avec cette fois, les deux équipes au complet !



Ailleurs sur le web