166

online

Les Timberwolves, le pire banc de la NBA

Les Timberwolves, le pire banc de la NBA

  
Minnesota Timberwolves - Glen Taylor - Karl-Anthony Towns - Andrew Wiggins - Shabazz Muhammad
Crédit photo : Getty Images
Les titulaires Rubio, Deng et Towns n'ont que rarement l'occasion de souffler

Les Timberwolves vont rater les playoffs pour la 13ème saison d'affilée. L'équipe est jeune et pleine de talents mais manque cruellement d'expérience en sortie de banc.

Avec 23 ans de moyenne d'âge, le cinq majeur de Minnesota est l'un des plus jeune dans la Ligue. La marge de progression de Karl-Anthony Towns, Andrew Wiggins et Zach LaVine est encore énorme et laissent présager des jours heureux à Minny. Il manque cependant un leader vocal pour encadrer ces jeunes pépites. Une évidence tant les Wolves ont laissé échapper un grand nombre de matchs faute d'expérience dans les dernières minutes. Le propriétaire Glen Taylor s'est exprimé dans le Star Tribune sur les priorités à donner cet été :

 

Nous avons besoin de quelques joueurs qui sortiront du banc pour maintenir la pression et garder l'emprise sur le match. Je pense que si nous pouvons acquérir des gars avec une certaine expérience, cela nous serait utile. Nous pourrions ainsi mixer nos jeunes joueurs avec des vétérans lors des remplacements. Je crois que c'est vraiment notre priorité.

 

Taylor met le doigt sur le principal problème des Timberwolves. Les statistiques sont cruelles mais formelles, Minnesota a tout simplement le pire banc de la Ligue : dernier au niveau de l'efficiency rating (27.4), du scoring (22.6 points), des rebonds (11.1 prises) et le pire différentiel face au banc adverse (-12.3 points). A contrario, le 5 Majeur est celui qui passe le plus de temps sur le parquet (34.4 minutes) devant Washington (33.2) et Cleveland (31.7). Les seuls Wiggins et Towns sont respectivement 3ème et 6ème plus gros temps de jeu en NBA. Tom Thibodeau est, certes, connu pour surutiliser ses stars mais l’absence de remplaçants dignes de ce nom ne permet pas au coach de faire souffler efficacement les starters. Minnesota affiche un différentiel positif au premier et second quart-temps avant de s’effondrer dans les deux suivants, preuve supplémentaire du manque de rotations et de la fatigue accumulée fatidique dans le clutch time.

Aucun joueur en sortie de banc n’a le leadership nécessaire pour porter la second unit. Le seul trentenaire du roster, Brandon Rush, n'a pas l'envergure pour être un porte-voix dans le vestiaire et sur le parquet. L’intersaison sera, donc, l’occasion de renforcer ce secteur en attirant des roles players expérimentés. Une nécessité confirmée par Glen Taylor :

 

Nous devrions pouvoir compter sur un autre intérieur. Si on revient un an en arrière, nous espérions que Nikola Pekovic serait en mesure de jouer, une rotation solide derrière Karl-Anthony, qui ne doit plus passer autant de minutes sur le terrain. Mais, cela ne s’est pas déroulé comme ça.

 

La bonne nouvelle pour la franchise, c'est qu'elle va pouvoir récupérer une partie du contrat du Nikola Pekovic. Inactif depuis un an, le salaire du géant monténégrin va être couvert par les assurances. Minnesota devrait donc disposer d’environ 35 millions à investir cet été pour conserver ses joueurs et signer des free agents. Les Timberwolves auront l’opportunité de prolonger les contrats de Wiggins et LaVine. La plus grande interrogation concernera Shabazz Muhammad. Agent libre en juillet, il est le fer de lance offensif du banc (9.8 points et 2.9 rebonds), mais ne correspond pas forcément aux critères recherchés par la franchise. Minny ne devrait vraisemblablement pas casser sa tirelire pour le conserver et se pencher plutôt sur le cas de vétérans plus chevronnés.

Ailleurs sur le web
Votre avis