Les remplaçants du All Star Game : qui va regarder le match à la télé ?

La NBA a annoncé hier soir les heureux élus au match des étoiles en février prochain à Toronto. Certaines stars manquent à l'appel, pour d'autres c'est enfin une récompense justifiée.

  • Le choix des coachs pour la Conférence Est :

 

John Wall (Meneur) : 19,6 points, 4,1 rebonds, 9,8 assists

Isaiah Thomas (Meneur) : 21,6 points, 3,0 rebonds, 6,6 assists

Jimmy Butler (Arrière) : 22,3 points, 5,3 rebonds, 4,2 assists

DeMar DeRozan (Arrière) : 23,0 points, 4,5 rebonds, 4,1 assists

Paul Millsap (Ailier Fort) : 18,3 points, 8,9 rebonds, 3,5 assists

Chris Bosh (Ailier Fort) : 19,2 points, 7,6 rebonds, 2,5 assists

Andre Drummond (Pivot) : 17,3 points, 15,2 rebonds, 1,4 contre

 

 

Tyronn Lue a réussi à s'incruster sur le banc du All Star Game, devenant le coach le moins expérimenté à participer à l'événement. Il aura du lourd sur le banc. Le Celtic Isaiah Thomas va honorer sa première étoile, une sacrée revanche pour le vilan petit canard de Sacramento et Phoenix. Son jeu spectaculaire se prête parfaitement à ce genre de rencontre, tout comme John Wall, son partenaire à la mêne. Première sélection également pour Andre Drummond qui n'a pas vraiment d'équivalent à son poste dans la Conférence Est. DeMar DeRozan, le local de l'étape, accompagnera son pote Kyle Lowry dans le backcourt.

 

Côté absent, on peut noter le meneur des Cavs Kyrie Irving. Le MVP du All Star Game 2014 n'a pas été retenu, certainement du fait de sa blessure qui l'a éloigné plusieurs mois des parquets. L'espagnol Pau Gasol n'honorera pas sa sixième étoile, les coachs lui ayant préféré Chris Bosh et Paul Millsap. L'arrière de Detroit Reggie Jackson, lui aussi, ne sera pas du voyage. Malgré une excellente saison (19,3 points, 3,7 rebonds, 6,5 passes), le meilleur scoreur des surprenants Pistons fait les frais d'une concurrence accrue sur les lignes arrières. Même constat pour Kemba Walker, auteur de gros cartons ces derniers jours, mais qui paye la mauvaise série des Hornets.

 

  • Le choix des coachs pour la Conférence Ouest :

 

Chris Paul (Meneur) : 18,6 points, 3,9 rebonds, 9,6 assists

James Harden (Arrière) : 27,5 points, 6,3 rebonds, 6,9 assists

Klay Thompson (Arrière) : 20,9 points, 3,9 rebonds, 2,3 assists

LaMarcus Aldridge (Ailier Fort) : 15,9 points, 8,8 rebonds, 1,4 assists

Draymond Green (Ailier Fort) : 14,5 points, 9,4 rebonds, 7,2 assists

DeMarcus Cousins (Pivot) : 27,2 points, 11,2 rebonds, 2,9 assists

Anthony Davis (Pivot) : 22,9 points, 10,2 rebonds, 2,4 contres

 

 

Les coachs de la Conférence Ouest ont préféré la performance collective au détriment des statistiques individuelles. Ainsi, on note la présence de 3 Warriors et 2 Spurs. Si la première étoile de Draymond Green ne souffre d'aucune contestation, la sélection de Klay Thompson est plus discutable. La deuxième gachette des Splash Brothers bénéficie de l'aura des Warriors sur la Ligue. Mais, le présence de LaMarcus Aldridge se justifie uniquement par l'excellente saison de San Antonio. Avec une ligne de stats moins clinquante qu'à sa période Blazers, il prive d'autres stars d'une nomination sur le banc.

 

Au rayon des oubliés, Damian Lillard est une fois de plus le grand gagnant. Déjà boudé dans la présélection du Team USA, le fer de lance de Portland ne sera pas de la fête à Toronto. Pourtant, avec un effectif réduit, il parvient à hisser les Blazers dans la course aux playoffs. Autre fait marquant, les futurs Hall Famers Tim Duncan et Dirk Nowitzki regarderont la cérémonie de leur salon, une première depuis 1997. Une petite injustice pour l'allemand, symbole de la bonne saison des Mavericks qui n'auront pas de représentant sur le parquet. Membre de la NBA First Team l'an passé, Marc Gasol restera dans le Tennessee. Il paye le parcours chaotique des Grizzlies cette saison.

Ailleurs sur le web