Les Raptors galèrent mais égalisent !

Toronto Raptors - Miami Heat - Jonas Valanciunas - Kyle Lowry - Dwyane Wade - NBA
Crédit photo : NBAE/Getty Images

La réaction des Raptors était attendue pour ce Game 2 face au Heat avant de rallier la Floride pour la suite de la série.

L’entame de match est timide pour Toronto qui manque de rythme alors que Miami assure la climatisation de l’Air Canada Centre. Mais les bonnes séquences défensives des canadiens vont leur octroyer des tirs faciles et l’intensité qui en découle rééquilibre rapidement les débats. La bonne mécanique offensive du Heat s’enraille dans les minutes qui suivent. Avec huit ballons perdus en dix minutes, les floridiens laissent leurs adversaires prendre confiance et un premier break est crée sur un hook au poste de Jonas Valanciunas, + 8 Dinos. Le retard est de 10 points à la fin du premier quart pour les hommes d’Erik Spoelstra avec un chiffre qui fait mal, 11 turnovers en 12 minutes sanctionnées par un 18-5 cinglant. La rencontre sombre alors dans la précipitation et la multiplication de 1vs1 sans grand résultat. Un rythme haché qui fige l’écart en faveur des locaux, aucune équipe ne parvenant à se faciliter l’accès au cercle. Tout Miami tremble quand Dwyane Wade reste au sol après avoir reçu le big man Valanciunas sur le genou. Sur l’action qui suit, c’est Hassan Whiteside qui chute assez lourdement sur son coude. Deux actions sans réelle gravité au final dans la mesure où les deux joueurs sont de retour immédiatement sur le parquet. Le pivot de Miami fait ensuite parler sa détente avec un contre spectaculaire sur Kyle Lowry qui initie un retour et enfin un jeu plus propre de la part de son équipe. 48-41 pour Toronto à la mi temps.

 

Joe Johnson fait fondre toute différence en inscrivant 7 points de suite au retour des vestiaires (17 au total). Toronto réagit par l’intermédiaire de Demare Carroll, qui fait son meilleur match depuis son retour de blessure (21 points). Pendant ce temps, alors que Lowry avait montré des signes encourageants en première mi temps, il semble inexorablement retomber dans ses travers en forçant plusieurs possessions rédhibitoires pour ses partenaires. En face, Miami joue à peu près juste et passe devant à la fin du troisième quart après un gros shoot de D-Wade en tête de raquette. Les Raptors perdent ensuite leur basket, ils se montrent incapables de réagir au regain de forme du Heat qui prend aisément l’avantage. Il faut un dunk rageur de Patrick Patterson pour réveiller les siens qui enchainent sur un 8-0 pour garder le contrôle. Mais trop inconstants dans l’effort et dans l’efficacité, ils vont se laisser endormir par des Floridiens pourtant pas à leur meilleur niveau. Les minutes défilent et les points précieux lâchés sur la ligne des lancers ne jouent évidemment pas en la faveur de Toronto. L’option smallball adoptée par Dwane Casey pour la fin de match apporte une intensité bénéfique pour son équipe mais c’est la sentinelle Valancuinas qui joue le sauveur sur une claquette héroïque. Il reste alors moins d’une minute à jouer et Lowry va planter un tir à mi distance pour donner deux possessions à l’Air Canada Centre qui s’enflamme enfin. Sauf qu’il y a un certain Dwyane Wade qui ne l’entend pas de cette oreille et calme tout le monde avec triple monstrueux qui met la pression sur les Dinos. Le match se transforme en corones time. Lowry donne de l’air à Toronto dans un premier temps mais Goran Dragic égalise sur un très gros panier primé après un service parfait de Joe Johnson. Lowry rate le shoot de la gagne, prolongation pour une rencontre qui s’est décantée dans les dernières minutes.

 

Ce deuxième overtime en autant de rencontres est à l’avantage total de Toronto. Jonas Valanciunas (15 points à 7/9, 12 rebonds) fait un travail monstrueux alors que Miami multiplie les erreurs. Seulement deux points seront inscrits par Luol Deng, trop peu pour prétendre à la victoire. Toronto assure plus ou moins sereinement la fin de match.

 

1-1 dans cette demi-finale de conférence, les deux prochains matchs se tiendront à l’American Airlines Arena de Miami.

 

Ailleurs sur le web