Les Raptors en Finales de Conférence !

Toronto Raptors - Kyle Lowry - Demar Derozan - Bismack Biyombo - Miami Heat - Dwyane Wade - NBA
Crédit photo : NBAE/Getty Images

Grâce à un incroyable Kyle Lowry et un importantissime Bismack Biyombo, les Raptors offrent à leurs fans les finales de conférence, une première dans l’histoire de la franchise.

Les Raptors vouaient ne rien offrir à ses adversaires dans ce Game 7. Et cela se vérifie avant même le début de la rencontre. Quelques joueurs de Miami, dont Goran Dragic, se sont vus refuser l’accès au parquet pour s’échauffer, plusieurs heures avant le jumpball initial. Toronto a en effet décidé d’effectuer un dernier entraînement pour peaufiner certains détails. Finalement, les floridiens n’ont eu droit qu’à 90 minutes d’échauffement… Pas forcément les meilleures conditions pour préparer le match le plus important de la saison.

 

 

 

Mais ces évènements n’entachent en rien les intentions du Heat. Le premier quart de ce Game 7 est dans la droite lignée du précédent, le combat est intense, le tableau d’affichage loin d’être malmené et le rythme montant crescendo au fil des minutes. L’option smallball reprise pour Erik Spoelstra a moins d’impact sur les Raptors et les débats sont équilibrés. Toronto prend une première option grâce au dynamisme apporté par la vision du jeu Kyle Lowry mais la rentrée Joe Johnson (6 points de suite) dans le deuxième quart ramène Miami immédiatement à hauteur. L’immanquable duo Demar Derozan/Kyle Lowry permet à la franchise canadienne de mener les débats, grâce notamment à une légère baisse de régime du Heat en fin de première mi temps. Elle coûte chère à Dwyane Wade et ses coéquipiers puisqu’ils accusent le plus gros retard après 24 minutes. 53-47 Toronto et un duo Lowry/DeRozan à 31 points.

 

Comme lors du Game 6 à Miami, la réussite décolle véritablement en début de troisième quart en faveur des locaux. Les deux hommes forts de la franchise mettent un coup de massue sur la tête des joueurs floridiens avec deux tirs lointains de suite et la barre des 10 points d’écart rapidement atteinte. Et l’option cette fois-ci est importante. Les Raptors maintiennent une grande pression offensive et l’importance de Bismack Biyombo engendre un élargissement du fossé qui sépare désormais les deux équipes. En l’espace de 6 minutes, les hommes de Dwane Casey vont faire vrombir tout l’Air Canada Centre, avec 17 points d’avance au meilleur de leur forme. Les remplaçants du Heat vont alors donner une bonne bouffée d’air en retrouvant le chemin du cercle avant le début du quatrième quart à force d’alternance entre jeu rapide et tirs en périphérie sur jeu placé. À tel point que les visiteurs ne vont accuser que 8 petites unités de retard avant d’attaquer les douze dernières de cette série très indécise. Le facteur X pour Toronto est Biyombo. L’intensité qu’il intègre au jeu des Raptors est telle que la folie s’empare du Jurassik Park. Un énorme dunk, une grosse séquence défensive suivie par un triple en contre attaque de Demare Carroll enflamme totalement le building. Les 16 points d’écart et la frustration naissante semblent des signes marquants quant à l’issue de la rencontre et de la série. La faute flagrante de Josh McRoberts sur l’intenable Biyombo électrise l’atmosphère déjà bien chaude. Mais cela ne profite pas à Miami. Au contraire c’est Toronto qui est survolté et obtient une avance décisive de 20 points à 7 minutes 30 de la fin. Les minutes s’égrènent et le suspens meurt petit à petit. Les deux coachs sortent leurs stars, le Game 7 est pour Toronto !

 

Kyle Lowry est monté en puissance tout au long de la série pour la conclure avec 35 points, 9 passes, 7 rebonds et 4 interceptions, monstrueux.

DeMar DeRozan n’est pas en reste, 28 et 8 rebonds pour compléter à merveille un Lowry cinq étoiles. Mais le joueur à retenir pour la suite est Bismack Biyombo. Le chouchou de l’Air Canada Centre termine la partie à 17 points, 16 rebonds et 2 contres mais aussi énergie débordante qui rejaillit sur tous ses coéquipiers.

En face, Wade, Dragic ou encore Joe Johnson n’ont que trop peu pesé dans la discussion.

 

Les Raptors vont pour la première fois connaître les Finales de Conférence, face aux Cavaliers. 



Ailleurs sur le web