145

online

Les coups surprenants de la draft 2016...

Les coups surprenants de la draft 2016...

 

Alors que la draft est passée, elle nous a encore délivré quelques surprises avec différents clubs impliqués dans des choix plus ou moins douteux... Lesquels ?

  • Pick 3 : La draft étonnante de Jaylen Brown par les Celtics...

 

Une fois n'est pas coutume, les Celtics ne vont pas sortir foncièrement renforcé de cette draft... Alors qu'ils possédaient huit picks (plus haut total depuis la création de la draft à deux tours...), Danny Ainge avait dans l'idée de transférer quelques-uns de ces choix contre un joueur de qualité estampillé NBA. Deux joueurs ressortaient du lot lors des derniers jours : Jahlil Okafor et Jimmy Butler. Pour le second nommé, il était impossible de réussir à l'obtenir après le transfert de Derrick Rose aux Knicks. Les Bulls veulent reconstruire autour de leur arrière, la seule star de l'équipe. Par contre, pour le premier, alors que les Celtics étaient à la recherche d'un intérieur talentueux, il était tout à fait possible de conclure un accord avec les Sixers, qui semblent chercher à s'en débarasser. Malheureusement, un manque certain de virtuosité de la part de leur président n'a pu permettre à cet accord d'être conclu... Ils se sont donc retrouvés avec ce troisième tour dont il ne voulait absolument pas. Alors qu'on les voyait drafter soit un arrière (Buddy Hield ou Jamal Murray), soit un meneur, même si le poste est encombré (Kris Dunn), ils ont tenté le pari Jaylen Brown, l'ailier en provenance de California. Phénomène physique, le joueur est encore très brut et va devoir bosser plusieurs aspects de son jeu afin de devenir un véritable joueur NBA. Le thirst pick était peut-être un peu haut pour lui tout de même malgré un potentiel intéressant. Dépassé, Danny Ainge ? Il semblerait bien que oui.

 

  • Pick 10 : Thon Maker par les Milwaukee Bucks, WTF ?

 

Le Soudanais de 23 ans (Enfin, en fait on ne sait pas, sur le papier il n'en a que 19...) avait vu sa côté baissé à l'approche de la draft à cause de ces fameuses rumeurs sur la véracité de son âge officiel. D'autant plus, il n'était pas attendu avant la fin du premier tour... Il devait être drafté par une équipe consciente de recruter un diamant à totalement polir. Avec son physique frêle (98 kgs, pour plus de 2,20 mètres...), il ne peut actuellement par tenir le choc entre le lycée et la NBA. Alors lorsqu'on a vu son nom appelé, tout le monde a écarquillé les yeux en se demandant si c'était une blague. Seul le joueur semblait tranquille. Techniquement au-dessus du lot pour un joueur de sa taille, on ne comprend pas le choix de Milwaukee qui avait bien mieux à faire, avec notamment la présence de Domantas Sabonis, véritable intérieur de métier, au physique robuste, et capable d'apporter très vite de bonnes minutes en tant que joueur de rotation. Certains disent qu'ils veulent refaire le coup du Greak Freak... Il faudra suivre attentivement cette histoire...

 

  • Pick 13 : DeMarcus Cousins déprime avec la draft de Georgios Papagianis

 

Le tweet assassin de DeMarcus Cousins, qui attendait du renfort via la draft, n'a fait que confirmer la tendance de ce choix de l'intérieur grec : les Kings continuent à faire n'importe quoi de leurs choix de draft... Pourquoi ? Vlade Divac est pourtant un homme censé, et son équipe semblait plutôt aller dans le bons sens avant ça. Mais alors là, on veut bien que diriger les Kings ne soient pas une tâche facile (pour ne pas dire herculéenne) mais c'est se tirer une balle dans le pied que de sélectionner un joueur inconnu, absolument pas prêt pour percer en NBA avec un choix aussi haut... Pour aider DeMarcus Cousins à l'intérieur, il suffisait de prendre le NBA Ready Henry Ellenson... Le Grec n'a rien demandé mais nul doute que le public de Sacramento ne verra pas d'un bon oeil sa sélection... En plus, les Kings avait également le 22ème choix avec lequel ils auraient pu sélectionner ce joueur. N'importe quoi, on vous dit !

 

  • Pick 16 : Guershon Yabusélé, notre petit français...

 

Désolé, mais là, Danny Ainge fait sa deuxième bêtise de la soirée. Le joueur de Rouen a produit une très belle saison avec son club, et, il est vrai qu'il possède une panoplie très intéressante pour éventuellement percer dans la grande ligue. C'est un intérieur petit, mais véloce et particulièrement athlétique, capable de défendre sur plusieurs postes, d'apporter du shoot et du rebond dans n'importe quel équipe. Son physique est intriguant car il ressemble à celui de Draymond Green. Pourtant, le joueur était attendu en toute fin de 1er tour, et non aussi haut. Danny Ainge semble avoir prévu de le laisser en Europe quelques saisons pour qu'il s'y fasse les dents, ce serait dommage pour le joueur mais logique au vue du nombre  joueurs sélectionnés au cours de cette draft. En attendant, quand on sait qu'ils avaient le 23ème choix, ils avaient la possibilité certaine de le sélectionner. 

 

  • Pick 29 : Dejoute Murray, encore un pari réussi des Spurs...

 

Attendu bien plus haut, les Spurs ont eu la possibilité de recruter le meneur de jeu issu de la fac de Washington. Encore imparfait, le joueur aura très vite l'occasion de progresser au contact des grandes stars des Spurs. Il risque de passer un an en couveuse à apprendre à faire progresser son jeu, notamment au shoot et dans le drive. Joueur complet, plutôt altruiste de nature, c'est une vraie bonne pioche s'il confirme les attentes placés en lui. Très bon choix (comme d'habitude) de San Antonio !  

Ailleurs sur le web
Votre avis ()