151

online

LeBron James et Kevin Love détruisent les Celtics

LeBron James et Kevin Love détruisent les Celtics

 

Début des finales de conférence à l'Est avec le déplacement des Cavaliers au TD Garden de Boston, ces derniers ayant remporté la saison régulière.

Alors que les Warriors mènent déjà 2-0 à l'Ouest, les finales de conférence de l'Est ont débuté cette nuit avec le déplacement des Cavaliers chez les Celtics, récent vainqueur des Wizards au bout d'un game 7 superbe. 

 

Les Cavaliers arrivent donc au TD Garden, après 10 jours sans avoir joué dù au sweep sur les Raptors, et immédiatement, on observe leur fraicheur. Les hommes de Tyronn Lue mettent rapidement la pression sur les locaux et montrent bien qu'ils sont en mission. Comme annoncé, les champions en titre tentent de mettre Kevin Love en confiance, ce dernier prenant une bonne partie des premiers tirs face à un Al Horford qui a du travail en défense. LeBron James est aux commandes et permet aux siens de très bien entamer le match pendant qu'Isaiah Thomas s'occupe de gérer le jeu. Les Cavs profitent de leur fraicheur et de la maladresse de leurs adversaires et prennent rapidement 8 points d'avance dès les 7 premières minutes de jeu. 

 

Defensivement, l'intensité des Cavs est impressionnante et de l'autre côté, on observe un LeBron James en mission qui semble bien vouloir continuer la série de 11 victoires consécutives en PO. Cleveland domine, Tristan Thompson fait très mal à l'intérieur, les Cavs dépassent les 10 points d'avance et pourtant, personne n'arrive à mettre dedans derrière l'arc. Les shooteurs en manque de confiance, LeBron s'occupe du scoring et fait très mal dans ce premier quart avec déjà 15 points, 30-19.

 

Début du second quart temps et, pour une fois, LeBron James en profite pour se reposer. Surprenamment, Kyrie Irving reste aussi sur le banc et c'est Kevin Love qui s'occupe de tout. Poste-bas sur Smart, petit shoot mid-range, l'intérieur des Cavs fait mal et permet aux siens de prendre 16 points d'avance, obligeant Brad Stevens à prendre un temps-mort. L'entrée de Marcus Smart aura cependant fait du bien aux locaux, de par son intensité et sa défense. Boston va revenir à 11 points mais très rapidement, Cleveland va monter d'un ton en défense, poussant les Celtics à continuer à rater leurs tirs (1/14 derrière l'arc), jouant physique à l'image d'un alley-oop entre Irving et Thompson et les Cavs vont prendre 23 points d'avance dans cette partie archi dominée jusqu'ici. Les Celtics n'y arrivent pas, ayant scoré seulement 29 points à 2 minutes de la première mi-temps, LeBron James s'amuse et permet aux siens de mener 61-39 à la mi-temps avec 21 points, 5 rebonds et 4 passes et une l'impression de jouer face à des cadets...

 

D'entrée de seconde mi-temps, les Cavs vont reprendre de la même des manières avec Kevin Love qui rentre deux tirs d'affilé et Kyrie Irving qui montre tout son handle. En face, Jae Crowder commence à rentrer des tirs mais la défense des Celtics reste trop irrégulière et les Cavs profitent de la moindre erreur pour scorer. Le ballon tourne parfaitement en attaque, Kevin Love prend feu et enchaine trois tirs derrière l'arc alors que la réussite se montre pour les deux équipes et Irving sort brievement de sa boite. Cleveland se ballade et prend 28 points d'avance. Par la même occasion, les esprits se chauffent un petit peu entre Tristan Thompson et les Celtics. Cela réveille enfin le public et remotive les locaux, qui vont enchainer sur un 10-1 aboutissant sur une énorme claquette de Marcus Smart pour revenir à 17 unités à la fin de troisième quart temps. 

 

Le quatrième quart sera équilibré, les Celtics tentant de revenir mais LeBron James, après s'être fait une frayeur sur une tentative de dunk, va totalement gérer la partie pour garder les siens à distance et même anéantir les espoirs adverses sur un gros trois points. Boston tentera un petit peu de hack sur Tristan Thompson avant de déposer les armes et de s'incliner 117-104. LeBron James (38 points, 9 rebonds et 7 passes à 14/24 aux tirs) et Kevin Love (32 points,record en carrière en playoffs, 12 rebonds à 6/9 aux tirs) ont été monstrueux. Tristan Thompson a réalisé un super match, aboutissant sur un record en carrière personnel en playoffs (20 points, 9 rebonds) alors que Kyrie Irving a été plus timide (11 points). En face, Avery Bradley et Jae Crowder terminent avec chacun 21 points, Al Horford avec 11 points, 8 rebonds et 6 passes et Isaiah Thomas avec 17 points et 10 rebonds après une bonne seconde mi-temps. Boston n'a plus le choix, ils devront s'imposer à domicile lors du game 2 pour ainsi éviter de terminer très rapidement cette série. 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()