Le Thunder humilie les Warriors

Ils sont à une victoire des Finales NBA ! Cette nuit, Oklahoma City a continué son entreprise de démolition sur une équipe des Warriors ultra-dominée ! Ils s'imposent 118 à 94 et mènent 3 victoires à 1 face à la meilleure équipe de la saison !

Ils sont menés 3 à 1 ! Les Warriors sont désormais dos au mur avant de retourner à Oakland pour tenter de décrocher un match et se maintenir en vie. Ce sera compliqué pour une équipe de Golden State qui a marché sur l'intégralité de la saison régulière. Ils semblent payer cette débauche d'énergie face à une équipe impressionnante de justesse et de rigueur qu'est le Thunder. Ces derniers font preuve d'une telle solidité qu'il paraît surprenant de les imaginer lâcher trois matchs consécutifs. Menés par un duo Russell Westbrook/Kevin Durant, les joueurs du Thunder sont en route pour les Finales NBA ! 

 

Alors que la série aurait pu virer dans le sensationnel si les Warriors s'imposent, elle a désormais viré à un règlement de compte tournant en faveur des joueurs d'OKC. Ils ont pu s'appuyer sur un début de match dantesque dans lequel ils ont étouffé une équipe de Golden State totalement désunie. Le résultat est probant, ils terminent le premier quart-temps sur un score de 24 à 11. Malheureusement pour les joueurs du Thunder, Steven Adams se tord la cheville. Il sort durant ce quart-temps mais l'entrée de Dion Waiters pour reformer un small ball qui gêne énormément l'équipe de Steve Kerr est payante. Il est l'un des véritables facteurs X de la série. Le deuxième quart-temps est moins plaisant. Les joueurs font énormément de fautes... C'est pourquoi Klay Thompson et Andrew Bogut quittent les leurs avant la fin de la période, les deux ont commis trois fautes chacun. Les joueurs du Thunder sont impressionnants défensivement. Billy Donovan fait du très bon travail avec notamment une nouvelle idée plutôt novatrice qu'est le "Hack-a-Ezeli". En fin de première mi-temps, les joueurs du Thunder reprennent de l'avance et mènent 72 à 53 avant la deuxième mi-temps...

 

C'est là que le show va commencer. Alors que Stephen Curry et Draymond Green sont véritablement absents des débats, mangés par leurs adversaires directs, c'est Klay Thompson qui sort de sa boîte pour relancer les siens. Véritable détonateur de son équipe, il inscrit 19 points consécutifs pour les siens. Il relance le match à lui tout seul. Le score est de 80 à 74 à la fin du coup de chaud du joueur. Incapable de le défendre, il désunit à lui tout seul toute la défense du Thunder, solide jusque là... Toutefois, les locaux vont se réveiller dès la sortie de Klay Thompson pour une quatrième faute. Les Warriors sont perdus en l'absence de Klay Thompson et n'arrivent pas à continuer ce rush... OKC reprend l'avantage grâce à la domination de Russell Westbrook, véritable star de la rencontre grâce à une alternance parfaite entre les pénétrations et les offrandes pour ses équipiers. Steven Adams, rentré malgré sa blessure, peut en témoigner, en étant bien servi pour un dunk.

 

Se montrant solide durant l'intégralité de la saison dans les moments compliqués (ce qui est l'exact opposé du Thunder), les visiteurs se désunissent. Leur jeu n'est pas en place, les joueurs ne se trouvent pas. OKC assassine Golden State sur un panier d'Andre Roberson, intenable dans le dernier quart-temps, avec neuf points inscrits. Il termine avec 17 points et 12 rebonds. C'est le symbole d'un Thunder concerné et donc dominant. Les remplaçants ont l'opportunité de rentrer dans la fin de match. Rien ne changera, le score est de 114 à 91. 

 

Pour les Warriors, le MVP est passé complètement à côté en inscrivant 19 points à 6/20 aux tirs, tout en perdant six ballons. Son apport dans cette série est critiquable. Le joueur ne trouve pas son rythme de saison. Peut-être est-il encore un peu gêné par sa blessure? Draymond Green, l'energizer est encore plus transparent, il termine avec 6 points (à 1/7 aux tirs), 11 rebonds mais aussi six ballons perdus. Seul Klay Thompson se montre décisif avec ses 26 points. L'apport du banc et notamment d'Andre Iguodala (qui joue beaucoup) est mineur... Pour OKC, le cinq majeur est au diapason avec un triple-double monstrueux de Russell Westbrook, inarrétable depuis le début de la série : 36 points, 11 rebonds et 11 passes. Kevin Durant ajoute 28 points et 11 rebonds. Serge Ibaka a compris son rôle avec 17 points et 7 rebonds. Le collectif du Thunder est impressionnant alors que Billy Donovan a très peu ouvert son banc.

 

Il faudrait désormais un miracle pour que Golden State puisse s'imposer dans cette opposition magnifique. Pourtant, on sait qu'impossible n'est pas Warriors  !



Ailleurs sur le web