199

online

La renaissance de Shaun Livingston aux Nets

La renaissance de Shaun Livingston aux Nets

 

Shaun Livingston revient de loin ! Petit retour en arrière : nous sommes en 2004, et Livingston choisit de se présenter à la draft alors qu'il devait rejoindre la NCAA et Duke. Les Clippers choisissent le meneur en 4ème position et tout laisse à penser qu'une belle carrière s'ouvre pour lui. Mais ses trois premières saisons sont plutôt moyennes : 9,3 points, 5,1 passes et 3,4 rebonds. Il faut dire qu'il a un profil assez atypique. Il mesure 2m01, il est donc plutôt grand pour un meneur, même si un certain Magic Johnson, lui aussi grand à son poste, a réussi. Plutôt athlétique et dynamique, bon défenseur, son profil reste intéressant.

 

Mais le 26 février 2007, une terrible blessure contre les Bobcats va faire craindre le pire pour le meneur. Il se casse la jambe gauche et se disloque la rotule. Des images horribles et qui restent marquées encore aujourd'hui dans beaucoup d'esprits.

 

 

Alors qu'il aurait pu tout simplement perdre sa jambe, on lui prédit une absence d'au moins 8 mois. A cette époque, beaucoup pensent qu'on ne le reverra pas. Et puis, 16 mois plus tard, il a le feu vert des médecins...mais plus d'équipe. Il passe donc une saison 2007-2008 blanche. C'est le début de la galère car les équipes craignent l'état du meneur. En 2008, Miami lui donne sa chance durant 4 matchs avant de l'envoyer à Memphis, qui le coupe directement. Quelques mois plus tard, en 2009, le Thunder lui propose un contrat (7,8 points, 3,3 passes et 2,9 rebonds en 8 matchs). Mais la saison suivante, il doit à nouveau se faire opérer du genou et le Thunder le coupe. Cette fois, on se dit que c'est définitivement fini pour lui.

 

Nouvelle chance en février 2010 avec Washington avec qui il va jouer 26 matchs (9,2 points, 4,4 passes et 2,2 rebonds). Il signe plutôt un bon retour, ce qui lui permet durant l'été de taper dans l'oeil des Bobcats qui lui offrent un contrat de 2 ans. Mais il ne convaint pas réellement et un an plus tard, il est envoyé du côté des Bucks. Pas le temps de porter la tunique, c'est le lock-out. A la reprise, Milwaukee l'enverra plus tard du côté de Houston, qui le coupe directement. Il retourne à Washington mais est coupé juste avant Noël 2012. Heureusement pour lui, c'est au tour de Cleveland de lui donner sa chance. En 49 matchs, il score 7,2 points, donne 3,6 passes et attrape 2,5 rebonds. On sent qu'il revient en forme, il fait de très bons passages en sortie de banc. Pourtant, durant l'été, il choisit de ne pas rester car il veut gagner plus d'argent.

 

En 2013, il découvre une nouvelle équipe. Les Nets cherchent un meneur en sortie de banc pour reposer Deron Williams. Banco pour Livingston : il signe pour un an et 1,2 millions de dollars. Williams souvent blessé en début de saison, Livingston prend ses responsabilités : en pré-saison contre les Sixers, il rend une très belle ligne de statistiques : 17 points, 8 passes et 9 rebonds. Livingston est de retour ! Depuis, il joue un rôle important au sein des Nets, en sortie de banc. Avec une moyenne de 25 minutes par match, il signe 7,9 points, 3,1 et 3 rebonds. Au-delà des chiffres, il est un plus non négligeable pour cette équipe cette saison. Il se sent bien dans les systèmes de Jason Kidd et dans cette équipe. Oui mais voilà, il sera free-agent cet été et veut un contrat à la hauteur de sa renaissance.

 

Les Nets ont de gros salaires et la marge de manoeuvre est plus que limitée. Livingston peut espérer un contrat de 3 ans à 10 millions de dollars. Mais à 28 ans, le joueur sait que le temps est tout de même compté et que surtout beaucoup d'équipes pourraient être intéressées par son profil, en sortie de banc. Et ça, Livingston le sait :

Le plaisir de jouer pour Brooklyn et mes sensations jouent un rôle dans ma décision. Vous devez peser le pour et le contre, regarder toutes les options. Je peux demander un contrat car je joue pour cette équipe, je suis bien avec le coach et les systèmes. Je comprends ça et j'en suis conscient. Mais en même temps, c'est un business. Vous devez regarder ce prochain contrat en pensant qu'il pourrait être le dernier.

Il sait aussi qu'il pourra être désiré par d'autres équipes et préfère mettre en avant le fait qu'il ne contrôle pas cela. Lui donne tout sur le terrain, et ce qu'il se passe en dehors, c'est le travail de son agent. Par son athlétisme, ses longs bras, il est aussi très utile en défense (les interceptions notamment), et cela plait beaucoup, aux Nets et sans doute à d'autres.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()