171

online

La renaissance de Ricky Rubio

La renaissance de Ricky Rubio

  
Minnesota Timberwolves - Ricky Rubio
Ricky Rubio, le chef d'orchestre des Timberwolves du Minnesota

Longtemps annoncé sur le départ durant la trade deadline, notamment en partance chez les Bulls, Ricky Rubio avait finalement été gardé dans les rangs des Timberwolves pour finir la saison. Et c'est surement le meilleur coup qu'a pu effectuer la franchise tant les statistiques du meneur sont bonnes dernièrement.

  • Une performance record

 

La magnifique performance face aux Wizards n'est que la confirmation d'un dernier mois exceptionnel. Ricky Rubio tourne sur le mois de mars à 16 points de moyenne pour 12 passes. Hier soir il affiche 22 points pour 19 passes, soit le nouveau record de la franchise (qu'il détenait déjà). Hormis les statistiques, le meneur espagnol va mieux et ça se ressent sur les parquets NBA. Le déclic s'est fait durant le All Star Break que le joueur a pris très au sérieux. Se retrouver sur la liste des départs lui à mis un coup derrière la tête qui lui a permis de repartir (tout comme Dragic au Heat). Mais l'absence malheureuse de Zach Lavine, victime des ligaments croisés, a aussi laissé la possibilité à Ricky Rubio de s'exprimer complètement dans son équipe.

 

  • Un meneur taillé pour les Timberwolves

 

Le style de meneur à la Ricky Rubio ne se trouve quasiment plus en NBA, ce meneur tourné uniquement vers les passes pour faire briller les joueurs autour de lui. Finalement c'est un pur role-player comme on n'en voit plus à ce poste, excepté Chris Paul qui est bien plus talentueux. Entouré de futurs très grands joueurs à Minnesota, il joue parfaitement son rôle de passeur. Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns, qui sont de fort shooteurs et qui croquent pas mal la balle, sont les principaux bénéficiaires des caviars de l'espagnol et de sa mise en retrait. Dans une équipe où les joueurs courent très vite sur transition, le profil de Ricky correspond parfaitement à la franchise. S'il à mis du temps à s'entendre avec le nouveau coach, Tom Thibodeau, la relation entre les deux s'est améliorée et la patte du coach semble enfin transformer l'équipe. En plus, il se met à défendre et se révèle être le joueur idoine aux Wolves.

 

Quand tu vois passer beaucoup de coachs, c’est difficile au début mais je pense que je me suis amélioré au fil de la saison, et je suis assez confiant en ce moment. En NBA, il faut s’adapter. Je me sens au mieux aujourd’hui. Je sens que je peux contrôler le tempo. C’est ce à quoi je suis bon et ce que j’essaye de faire tous les soirs.

 

  • Pour combien de temps ?

 

Il côtoie la Ligue depuis maintenant 6 saisons et il nous a habitué aux déceptions. Il pêche dans la longévité et ne nous a jamais encore proposés une saison complètement réussie. S'il a mal commencé celle-ci, il la finira sans aucun doute de manière idéale. Or, on l'attend l'année prochaine en espérant qu'il revienne avec les mêmes intentions et le même impact dans le jeu. Car quand il joue ainsi, il élève le niveau des joueurs autour de lui et permet à l'équipe d'afficher des résultats très bons (6 victoires sur les 9 derniers matchs). En espérant que ça dure, mais quel plaisir de revoir Ricky Rubio s'épanouir sur le terrain.

Ailleurs sur le web
Votre avis