131

online

Kyle Lowry part à la conquête d’une bague

Kyle Lowry part à la conquête d’une bague

  

Non, ce n’est pas le dernier opus du Seigneur des Anneaux. Non, ce n’est pas non plus la dernière télé-réalité à la mode où une mère désespérée tente de marier son fils. Kyle Lowry, l’arrière des Toronto Raptors, fraîchement sweepé par Cleveland en demi-finale de conférence à l’Est, a renoncé à son option de 12 millions de dollars pour sa dernière année de contrat. Devenu ainsi free agent, il n’a qu’un objectif en tête : le titre NBA.

L’arrière all-star des Raptors pourrait ne plus porter la tunique de Toronto lors de la saison prochaine. A 31 ans, Kyle Lowry a décidé de tester le marché cet été en levant l’option de 12 millions de dollars qui était attachée à la dernière année de son contrat. En signant pour n’importe quelle autre franchise, il pourrait voir son pécule doubler. Une décision qui intervient alors que les Raptors viennent de se faire sortir sèchement par les Cleveland Cavaliers de LeBron James, 4 à 0, et que Lowry est resté sur le banc lors des deux dernières confrontations en raison d’une entorse à la cheville. Mais plus que l’argument financier, c’est surtout une soif avide de titre qui lui aurait fait prendre cette décision :

 

Une bague. Rien d’autre. Je veux juste une bague.

 

Après cinq saisons passées en terres canadiennes, l’arrière ne redoute pas la période estivale.

 

C’est une situation que j’ai déjà connu, ce sera ma troisième fois,  donc c’est à la fois amusant et stressant parce que tu prends une décision pour ta famille… Une nouvelle franchise, une ancienne, quoi qu’il en soit c’est une décision stressante.

 

Dans cette nouvelle épreuve, son coéquipier DeMar DeRozan lui apporte tout son soutien :

 

C’est la décision qu’il va devoir prendre pour lui et je vais le supporter à 100%. Notre relation va au-delà du basket. Alors je ne vais pas lui mettre la pression, ou lui dire ce qu’il doit faire. Il doit prendre sa décision, et en tant qu’ami, je dois être là pour le soutenir.

 

Reste à savoir où va atterrir l’arrière de 31 ans. Car il semble difficile pour les Raptors de le conserver tant les Cavaliers font office d’épouvantail à l’Est. Réponse cet été.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()