122

online

Kevin Durant a-t-il réussi à faire oublier son départ d'OKC ?...

Kevin Durant a-t-il réussi à faire oublier son départ d'OKC ?

 
Kevin Durant - Golden State Warriors - Oklahoma City Thunder - NBA
Crédit photo : Sporting News

Remportant son premier trophée Larry O'Brien et un titre de MVP des Finals, Kevin Durant a réussi à faire taire une partie de ses détracteurs. Pour combien de temps ?

Indéfendable. C'est le mot pour qualifier la prestation de Kevin Durant sur ces Finals et notamment sur le Game 5 (39 points à 70% au tir dont 5/8 à 3pts et 6/6 aux lancers). Si LeBron James est le meilleur joueur au monde et l'a prouvé sur ces playoffs, Kevin Durant n'en demeure pas moins le meilleur attaquant de la NBA actuellement. 

 

Sur cette série, Kevin Durant a amplement mérité son titre de MVP des Finals. D'un point de vue statistique, il fut incroyable d'efficacité (35,2 pts à 55,6% de réussite générale et 47,4% à 3pts en moyenne). Son impact sur le jeu fut également inégalable : faire tourner la balle quand il le fallait et prendre ses responsabilités en attaque dans les moments importants comme l'illustre les deux exemples ci-dessous. 

 

Acte I : Game 3, 4eme quart-temps, 1:30 à jouer, les Warriors sont menés de 4 points et ne parviennent plus à scorer. Isolation pour Durant qui attaque le cercle et ramène Golden State à - 2. Possession suivante, KD prend le rebond défensif, remonte la balle et shoot en première intention à 3 points. Ficelle. Les Warriors prennent l'avantage et gagnent le troisième match de la série.

Acte II : Game 5. 40 minutes de jouées, 40 minutes de régal. Le numéro 35 a délivré une prestation parfaite pour maintenir l'avance des Warriors malgré des Cavaliers vaillants et déterminés. Dès que ces derniers ont été proches de revenir au score, les Warriors ont donné la balle à Durant qui réussit tout ce qu'il entreprend. L'extra-terrestre, à l'image de ce dernier match, a dominé la série et mérité sa première bague de champion et son titre de MVP des Finals

 

Pourtant personne (et encore moins les fans d'OKC) n'a oublié sa décision de l'an dernier, de rejoindre l'équipe ayant réalisée la meilleure saison régulière de l'histoire (73-9). Que Kevin Durant quitte OKC n'est pas ce qui dérange le plus en soi. C'est la manière et le contexte qui laisse sceptique. En 2016, le Thunder mène 3-1 en finale de conférence face à Golden State. Quelques jours plus tard, la bande à Curry se hisse en Finals en gagnant la série 3-4. Jamais une équipe n'avait fait vaciller autant le champion 2015 avant les Finals 2016. Le 4 Juillet, KD annonce par un communiqué sa décision de rejoindre les Golden State Warriors pour "sortir de sa zone de confort". La planète NBA est sous le choc. Rappelant "The Decision" de LeBron, des maillots de Durant sont brûlés par des fans d'OKC. Tous les analystes s'accordent à dire qu'une "super-team" de cette ampleur n'a jamais été créée auparavant. La pression est donc énorme pour Kevin Durant. Il n'a pas le droit à l'erreur, le titre ou rien.

 

11 mois plus tard, le défi est réussi et les Warriors sont à nouveau Champions NBA. Pour autant, la décision de KD est-elle oubliée/pardonnée ? Deux titres à Miami avaient permis à LeBron d'être grand, un à Cleveland, sa ville, l'avait rendu immense. En 2013, l'ancien ailier d'OKC exprimait sa lassitude d'être toujours second et voulait devenir le meilleur joueur du monde. Si, en devenant MVP en 2014 et remportant sa première bague aujourd'hui, Durant a fait un premier pas vers cet objectif, il lui reste encore beaucoup à accomplir pour dépasser LeBron James.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()