182

online

Jose Calderon, le futur grand meneur du jeu en triangle ?...

Jose Calderon, le futur grand meneur du jeu en triangle ?

  
jose calderon - carmelo anthony - new york knicks - phil jackson derek fisher - jr smith - dallas mavericks
Crédit photo : USA Today

Jose Calderon va être sous les ordres de Derek Fisher, ancien meneur du système en triangle que l'Espagnol va découvrir à New York. Pour le moment, les stats parlent en faveur de l'ancien Maverick.

En donnant les clés à Phil Jackson, grand manitou du jeu en triangle, les Knicks allaient rapidement changer de style de jeu et de culture avec cette nouvelle exigence sportive.

 

Le Zen Master a remporté onze bagues en tant que Head Coach, et avec ce système si particulier qui peut faire mal, mais qui peut aussi semer la zizanie si le groupe ne se fait pas assez confiance. Pour réussir sa première pleine saison à la tête des Knicks, Jax a fait appel à son ancien meneur Derek Fisher pour mener ses joueurs à adopter ce système, et il est accompagné notamment de Jim Cleamons, anciennement dans l'équipe technique de Jackson du temps des Bulls et des Lakers (5 titres NBA).

 

On pouvait avoir quelques doutes sur l'application du triangle offensif qui s'appuie aussi sur un jeu de passe soutenu, or avec un franchise player gourmand en termes de gonfle, à savoir Carmelo Anthony, ce triangle pourrait rapidement montrer ses limites. Mais les Knicks peuvent aussi compenser cette gloutonnerie par l'arrivée d'un Jose Calderon plus passeur, plus menaçant sur les tirs extérieurs, et plus sérieux que Raymond Felton envoyé à Dallas.

 

Si l'on se réfère aux grandes années du triangle offensif, via notamment Basketball-Reference.com, on peut voir que les Bulls ont pu compter sur John Paxson et Steve Kerr, et les Angelinos sur Derek Fisher. On comparant les stats de ces quatre meneurs, on voit que Calderon est en mesure de donner un vrai plus à ce triangle si cher à Jackson. 

 

Paxson et Kerr tournaient respectivement à 3,2 passes et 5 passes par rencontre, alors que Fisher n'était qu'à 3,8. Calderon quant à lui est à 6,8 passes en carrière. De plus, si nous rapportons les passes de l'espagnol sur 48 minutes, Calderon pourrait être à l'origine de plus de 37% des points de son équipe. Dans ce cas de figure, Fisher serait à 17,4%, alors que côté Bulls c'est 21% pour Paxson et seulement 15% pour Kerr. A l'heure actuelle, Chris Paul est le grand gourou dans la distribution de caviars puisqu'il pourrait, sur 48 minutes, être à la base de 47% des passes décisives de son équipe. Du coup en termes de passes, Calderon est le fournisseur idéal pour Carmelo Anthony.

 

Si Kerr est connu pour avoir été un bon sniper de l'ombre, Calderon est un vrai artilleur longue distance. Cette menace extérieure est nouvelle pour les Knicks et le meneur espagnol pourra en profiter pour créer les espaces et bousculer les défenses adverses.

 

Tout cela n'est que théorique bien entendu, mais le style de jeu de Calderon se prête bien au triangle d'attaque des Knicks. Mais il y a un bémol. La saison passée, Calderon a dû apprendre à partager le ballon et la distribution de passes. Il a terminé l'exercice 2013-2014 avec 11,4 points (46%, 45% à 3pts), mais seulement 4,7 passes par match soit son plus mauvais rendement en passe depuis sa saison rookie en 2005 (4,5).

 

Autre point noir, l'effectif des Knicks. Si Melo est l'attaquant numéro un de Big Apple, Calderon va aussi devoir aller chercher des tireurs comme JR Smith, ou encore des intérieurs comme Amar'e Stoudemire, or ces joueurs sont loin du niveau de Monta Ellis ou encore de Dirk Nowitzki. Tim Hardaway pourrait profiter de l'impact de Calderon, mais Smith pourrait aussi mal vivre cette situation et ruiné les vestiaires et donc la cohésion du groupe.

 

Si les Knicks doivent réussir, cela passera forcément par le jeu de Calderon.

 

Ailleurs sur le web
Votre avis