66

online

John Wall, livreur de caviars !

John Wall, livreur de caviars !

  

Les Wizards se sont imposés contre des Bulls accrocheurs cette nuit. Les Pelicans ont livré leur performance collective la plus aboutie de la saison pour venir à bout des Rockets.

John Wall a enfin atteint la barre des vingt passes cette saison ! Après deux échecs à 19 unités, le meneur de jeu des Wizards a servi du caviar à ses coéquipiers dans la difficile victoire des siens face à des Bulls accrocheurs. (112/107) Tout ne fut pas simple alors que les joueurs de Chicago ont appris que Dwyane Wade serait privé de la fin de saison régulière. La première mi-temps fut maîtrisée par les joueurs de la capitale. Autour de John Wall (14 points/20 passes), Bradley Beal (24 points) assure son quota de points tandis que Jason Smith (17 points/7 rebonds) ou Ian Mahinmi (16 points) réalise de solides performances en sortie de banc alors que Markieff Morris est malade. Le meneur a déjà caviardisé 12 fois ses coéquipiers dans une première mi-temps à sens unique (59/40). Le troisième quart-temps s'avère plus compliqué pour les Wizards. Malgré la suite du récital orchestré par le joueur All Star, les Bulls se réveillent. Profitant des nombreuses approximations du jeu adverse, ils s'en remettent à Robin Lopez (25 points/12 rebonds), mais surtout à Nikola Mirotic (15 points/7 rebonds) pour revenir peu à peu au score. L'intérieur monténégrin prouve que sa place n'est pas au bout du banc comme l'avait estimé Fred Hoidberg quelques semaines plus tôt. Jimmy Butler continue d'afficher des difficultés dans le jeu, à l'image de ses performances depuis le All Star Break. Alors que le dernier quart-temps débute, le score n'est plus que de 82 à 74 en faveur des locaux. Le dernier quart-temps est étouffant. Les Bulls reviennent dans la partie grâce à un Jimmy Butler (28 points) retrouvé tandis que Denzel Valentine (11 points) foule les parquets afin de mener le jeu de son équipe avec une certaine vista. Depuis qu'on lui a donné sa chance, le rookie enchaîne les prestations modestes. Alors qu'ils reviennent à deux points de leurs adversaires (104/102) sur un nouveau panier de Mirotic, on pense que tout va mieux suite à un alleyoop entre John Wall et Marcin Gortat mais Jimmy Butler répond à trois-points. Chicago n'est mené que 108 à 107. Otto Porter Jr. (14 points/8 rebonds) s'avère être le héros de cette nuit en inscrivant ses deux lancers-francs, puis en allant chercher un rebond défensif sur l'ultime trois-points de Jimmy Butler. 

 

Et si les Pelicans enchaînaient véritablement les bonnes prestations ? Cette nuit, les hommes d'Alvin Gentry se sont étonnament imposés face aux Rockets, sans faillir, 128 à 112. Privés de DeMarcus Cousins blessé, les Pelicans ont entamé le match à toute vitesse, autour d'un Solomon Hill (30 points/6 rebonds/7 passes), auteur de son meilleur match en carrière. L'ailier score un 4 sur 5 derrière la ligne à 3-points dès le premier quart-temps et les Pels prennent l'avantage. Terminant le premier quart-temps sur le score de 36 à 23, les Rockets montrent toutes leurs carences défensives si une équipe se met à jouer à leur propre jeu. James Harden (41 points/14 rebonds/11 passes) est impressionnant sur le plan offensif mais il ne parvient pas à limiter la casse. L'écart se creuse encore en deuxième quart-temps avec les entrées en jeu de Tim Frazier (14 points/6 passes), et même celle d'Alexis Ajinça (7 points). A la mi-temps, le score n'est que de 68 à 50. Les joueurs de New Orleans se fondent sur leur collectif pour dominer leurs adversaires. Anthony Davis (24 points/15 rebonds) fait son travail tout en laissant le soin à ses coéquipiers de l'aider. C'est rare qu'il puisse profiter de genre de moments... Alors que les Rockets semblent enfin décider à  revenir au retour des vestiaires, il ne s'agit que d'un feu de paille. James Harden est inarrêtable, ce qui n'est pas le cas de ses coéquipiers. Jrue Holiday (19 points/6 passes) mène les siens avec les justesse et malgré cette tentative de retour au score, les Rockets n'inquiéteront plus leurs adversaires de la partie. La huitième place paraît encore bien loin pour cette équipe de New Orleans...

 

  • En bref

 

Les Mavericks se sont faits humilier face aux Sixers (74/116). L'écart final est de 42 points alors que les texans veulent se rapprocher de la huitième place à l'ouest. Dépassés dans tous les secteurs du jeu, ils n"ont pas mis les ingrédients nécessaires alors que leur performance collective fut d'une nullité sans nom... Le collectif des Sixers a fait la diffrrence avec huit joueurs à 9 points ou plus. Le Heat vient de perdre Dion Waiters, un des hommes providentiels de leur saison, lors de leur victoire contre des Timberwolves retombés dans leurs travers, en ne défendant pas. (123/105). Malgré un énorme Big Three emmené par Karl-Anthony Towns (31 points/11 rebonds), les Wolves ont notamment craqué sur la longueur du match, la faute à un manque de profondeur de banc. Le Heat ne souffre pas de ce problème même si Dion Waiters s'est fait une sévère entorse à la cheville. La performance exceptionnelle de Hassan Whiteside (23 points/14 rebonds), bien entouré par certains de ses coéquipiers, leur ont permis de décrocher une telle victoire. Privés de Isaiah Thomas, les Celtics ont eu toutes les peines du monde à se défaire d'une équipe des Nets accrocheuse. Ils se sont reposés sur leur défense pour combler leur déficit offensif. Ils ont su également profiter de l'énorme match de Jae Crowder (24 points/12 rebonds) pour remporter ce match. Côté Nets, hormis Brook Lopez et Jeremy Lin, fidèles à eux-mêmes, les joueurs se battent malgré leur déficit de talent. Khris Middleton est de plus en plus régulier depuis son retour à la compétition. Cette nuit, il inscrit 30 points pour que les Bucks s'imposent contre les Lakers (107/103). L'ailier retrouve sa régularité et la plénitude de ses moyens. Il est bien aidé par Giannis Antetokoumpo (26 points/8 rebonds/5 passes) qui tente de le servir dans les meilleures conditions. Les Lakers continuent d'enchaîner les défaites en cette terne année 2017 alors que Luke Walton fait désormais confiance à Jordan Clarkson pour mener le jeu de son équipe aux dépens de D'Angelo Russell. Même les jeunes Suns parviennent à montrer plus de choses intéressantes sur le parquet. La preuve en est avec leur performance de cette nuit. En dépit de leur jeunesse, ils s'inclinent 109 à 103 contre le Magic. En ne faisant débuter que de très jeunes joueurs, c'est normal. Pourtant, les satisfactions comme Tyler Ullis ou Ali Williams sont légions au sein de cette équipe. Evan Fournier s'est avéré être le pionnier de cette victoire pour Orlando avec ses 25 points.

 

  • Résultats NBA 

 

Philadelphie Sixers 116 - 74 Dallas Mavericks

Washington Wizards 112 - 107 Chicago Bulls

Brooklyn Nets 95 - 98 Boston Celtics

Detroit Pistons 75 - 87 Toronto Raptors

New Orleans Pelicans 128 - 112 Houston Rockets

Miami Heat 123 - 105 Minnesota Timberwolves

Phoenix Suns 103 - 109 Orlando Magic

Los Angeles Lakers 103 - 107 Milwaukee Bucks 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()