Joakim Noah proche du départ de Chicago

Suite à une saison noire ternie par une blessure à l'épaule, Joakim Noah a fait part de son désir de ne pas re-signer aux Bulls lors de la free agency.

Après neuf ans de bons et loyaux services aux Bulls, une page pourrait se tourner pour Joakim Noah. Le changement de coach l'été dernier, avec l'arrivée sur le banc de Fred Hoiberg, n'est sans doute pas étranger à cette rumeur. Relégué dans le seconde escouade chicagoan, le frenchie n'a pas eu le même impact que lors des précédentes saisons. La lente descente aux enfers de Chicago qui n'est pas parvenu à se qualifier pour les playoffs est peut être le coup de grâce. Le journaliste Joe Cowley du quotidien Chicago Sun a recueilli les propos d'un coéquipier (dont l'anonymat est conservé) qui affirme que Jooks a annoncé son départ à ses teammates.

 

Même s'il ne s'agit que d'un bruit de vestiaire, cela en dit long sur le mal-être du pivot tricolore à Chicago. Ce dernier aurait même continué son pamphlet à affirmant n'avoir aucune confiance dans le staff dirigeant de la franchise. Des propos qui vont droit à l'encontre de Gar Forman, le general manager. Réputé pingre, la tête pensante des Bulls s'est montré frileux lors de la dernière trade deadline alors que l'effectif avait besoin de sang neuf. Le GM a, qui plus est, choisi de transférer Kirk Hinrich, dernier symbole de l'Illinois, pour des économies de bouts de chandelle.

 

Elu Defensive Player of the Year en 2014 avec 12,6 points, 11,3 rebonds et 5,4 assists, Jooks a connu cette année sa pire saison sur le plan statistique depuis son arrivée dans la Ligue. Avec seulement 29 matchs disputés et une épaule récalcitrante, il est très loin de ses standards habituels : 4,3 points, 8,8 rebonds et 3,8 passes. Les rumeurs sur ses possibles destinations cet été vont forcément alimenter les colonnes des quotidiens. A 30 ans, Noah a encore une certaine valeur sur le marché, notamment chez des franchises en quête de puissance et d'expérience à l'intérieur. Avec un Pau Gasol, lui aussi free agent, Chicago pourrait bien voir sa raquette s'exiler au mois de juillet.

Ailleurs sur le web