145

online

Irrespirable !

Irrespirable !

  

La course aux playoffs se jouera lors du dernier match. Le Heat, les Pacers et les Bulls doivent s'imposer lors de leurs derniers matchs. Les classements ne sont pas définitifs. Rien n'est joué !

Miami est encore en vie ! Avec leur victoire à domicile contre l'équipe B des Cleveland Cavaliers (124/121), ils sont toujours neuvièmes de la Conférence Est, mais ils mettent une grosse pression sur les épaules des Bulls et des Pacers, qui ont l'obligation de s'imposer lors de leurs dernières rencontres. C'est celles-ci qui vont déterminer les qualifiés pour les playoffs. Alors qu'ils s'étaient privés de LeBron James et de Kyrie Irving, blessés, les Cavaliers ont effectué le meilleur départ durant cette rencontre. Deron Williams (35 points/9 passes/7 rebonds) est intenable dès le début de rencontre. La régularité du Heat paye. Ils se reposent sur le duo composé de Josh Richardson (19 points/6 passes) et Tyler Johnson (24 points/5 rebonds). Au retour des vestiaires, malgré la domination à l'intérieur d'Hassan Whiteside (23 points/18 rebonds), le Heat perd du terrain, la faute à la bonne entrée en jeu de Kyle Korver (18 points/8 rebonds) et les tirs primés de Channing Frye (21 points/7 rebonds). Alors qu'il était plutôt discret jusque là, James Johnson (16 points/9 passes) se réveille dès l'entame du dernier quart-temps. Avec Tyler Johnson qui mène le jeu des siens avec justesse, les floridiens prennent l'avantage puis creusent l'écart au meilleur des moments. Emmenés par un énorme Deron Williams, qui sert bien Kevin Love (25 points/10 rebonds), les Cavaliers infligent un 9/0 à leurs adversaires. Ils permettent d'accrocher une prolongation (108/108). La pression est sur les épaules du Heat durant l'overtime. Les joueurs d'Erik Spoelstra débutent fort avec Hassan Whiteside et Tyler Johnson. Les Cavs sont au bord de la rupture. Encore une fois, Kevin Love et Deron Williams endossent leur costume de sauveur. Ils inscrivent chacun un trois points plus la faute. Grâce à une bonne défense et un Tyler Johnson on fire, le Heat reprend l'avantage. Celui-ci sera définitif. Il faut absolument que Miami s'impose contre Washington à domicile pour avoir l'espoir de se qualifier. 

 

Miami n'a plus rien à perdre. Ce n'est pas le cas d'Indiana ou de Chicago. Les deux équipes étaient prétentudemment supérieures au Heat en début de saison. Alors que le dernier match de la saison régulière sera décisif, la pression est sur leurs épaules. Les deux franchises se sont imposés. Elles n'ont pas eu beaucoup d'opposition. Indiana s'est imposé contre les Sixers (120/111) sur le score de 120 à 111. Dès le début de rencontre, les joueurs de Philadelphie ont subi les vagues adverses. Ils n'ont jamais pu revenir dans la partie. Cette défaite n'éclipse pas la nouvelle belle performance de Timothé Luwawu-Cabarrot (24 points/5 rebonds). Le français a réalisé sa meilleure prestation de sa saison lors de cette rencontre. Il prouve match après match qu'il a largement le niveau pour devenir une future bonne rotation en NBA. Alors que les Sixers ont failli revenir dans la partie, c'est Kevin Séraphin (17 points/6 rebonds) qui permet aux Pacers de recreuser l'écart. Les Pacers joueront leur qualification contre les Hawks dans une dernière rencontre où la pression sera sur les épaules des coéquipiers de Paul George (27 points). 

 

Après s'être inclinés d'un point contre les cancres de la NBA : les Brooklyn Nets, personne ne savait s'ils allaient s'imposer contre une autre équipe faible tant leurs performances sont aléatoires. Ils n'ont eu aucun problème à s'imposer contre le Magic (122/75). Ils leur passent 47 points avec un basket collectif surprenant joué par les hommes de Fred Hoidberg. Jamais ils n'ont été inquiétés durant cette rencontre. Il faut désormais s'imposer lors de leurs dernières rencontres face aux terrifiants Brooklyn Nets. 

 

Ces Brooklyn Nets où Brook Lopez a battu le record de points inscrits avec la franchise dans leur défaite face aux Celtics (114/105), en inscrivant encore 25 points. La nouvelle meilleure marque est de 10444 points. Il remplace dans les livres d'histoire Buck Williams. Les Celtics n'ont pas eu la partie facile lors de ce match. La force collective des joueurs de Brad Stevens a fait la différence, sous l'impulsion de la connexion Isaiah Thomas (27 points)-Al Horford (19 points/8 rebonds). 

 

Alors que Gregg Popovich avait promis de ne pas faire reposer ses joueurs d'ici la fin de saison, la faute à une performance collective désastreuse lors de leur dernier match, il ne s'est pas privé de limiter leur temps de jeu dans la rencontre les opposant aux Trail Blazers. Pour autant, après avoir validé leur huitième place de la Conférence Ouest lors du dernier match, bon nombre de titulaires de Terry Stotts ont été mis au repos en attendant leur confrontation face aux Warriors. Shabazz Napier (32 points/6 rebonds) a réalisé une performance exceptionnelle, qui a rappelé aux observateurs ses années universitaires. La fin du match des Spurs fut catastrophique. Deux dunks ont ramené leurs adversaires à un point. C'est Noah Vonleh (12 points/11 rebonds) le héros du soir. Bien placé, il récupère un ballon perdu pour inscrire le panier décisif (99/98) au buzzer. Côté Spurs, le cinq a été limité à une vingtaine de minutes. Kawhi Leonard (18 points) termine meilleur joueur de son équipe. 

 

Dans une des rencontres les plus sexy de la nuit, le Jazz a mis fin à la belle série de 14 victoires des Warriors. Ils s'imposent 105 à 99 contre les derniers finalistes. Le premier quart-temps fut un festival offensif. La défense des deux équipes est aux abonnées absentes. Stephen Curry (28 points) inscrit ses points et la réussite ne fuit pas les deux équipes. Les équipes mettent en place leur défense durant le deuxième quart-temps. Autour de Rudy Gobert (18 points/17 rebonds), qui abat encore une fois un énorme boulot, la défense du Jazz asphyxie leurs adversaires. Le jeu n'est pas en place pour les Dubs. Ils multiplient les pertes de balle. Durant le dernier quart-temps, alors que le Jazz suite à deux paniers consécutifs inscrits par Rudy Gobert et Shelvin Mack (16 points/5 passes), Steve Kerr décide de rappeler ses titulaires. Ne voulant pas fatiguer ses joueurs dans une fin de match tendue alors qu'ils ont déjà validé leur première place, il laisse la victoire au Jazz. Les joueurs d'Utah peuvent encore croire à la quatrième place de la Conférence Ouest. 

 

Le problème, c'est que les Clippers ont assomé les Rockets (125/96). La rencontre fut notamment marquée par le fait que Paul Pierce a battu son record de point cette saison (10). Il devient ainsi le 15ème meilleur marqueur de l'histoire de la NBA avant de prendre définitivement sa retraite à l'issue de la future campagne de playoffs. Houston a complètement lâché le match pour éviter tout risque de blessure tandis que les joueurs de Los Angeles ont la quatrième place et l'avantage du terrain en ligne de mire. Sous l'impulsion d'un Chris Paul (19 points/9 passes) dominant, la victoire sera impérative face à Sacramento pour leur dernier match de saison régulière. 

 

A l'image de leur saison, les Pistons ont été catastrohpiques pour leur dernière sur le légendaire parquet d'Auburn Hills. Les hommes de Stan Van Gundy, dominés en première mi-temps, se sont accrochés durant la deuxième période de la rencontre. Cela n'a pas suffi alors que le coach avait décidé de laisser ses remplaçants sur le terrain durant le money time. C'est Bradley Beal qui gâche la fête avec ses 33 points. Leur adversaire au premier tour des playoffs ? Les Hawks et les Bucks, pas encore départagés. 

 

  • Résultats NBA 

 

Philadelphie Sixers 111 - 120 Indiana Pacers

Boston Celtics 114 - 105 Brooklyn Nets

Miami Heat 124 - 121 Cleveland Cavaliers

Chicago Bulls 122 - 75 Orlando Magic

Milwaukee Bucks 89 - 79 CHarlotte Hornets

Detroit Pistons 101 - 105 Washington Wizards

Portland Trail Blazers 99 - 98 San Antonio Spurs

Los Angeles Clippers 125 - 96 Houston Rockets

Golden State Warriors 99 - 105 Utah Jazz

Ailleurs sur le web
Votre avis