Ian Mahinmi rapproche les Pacers des playoffs !

Seulement cinq rencontres cette nuit dont notamment la victoire des Pacers face aux Rockets.

Indiana a fait un grand pas vers la qualification en playoffs cette nuit en s’imposant contre les Houston Rockets à domicile dans un match enlevé où la tension était omniprésente entre deux équipes qui ne savent pas de quoi leur fin de saison sera faite. Après s’être incliné contre une des pires équipes de la ligue la veille, les Pacers avaient obligation de rattraper cette maladresse… Houston est rapidement dépassé dans cette rencontre face à l’agressivité mise par les joueurs de Franck Voegel… Depuis le début de la saison, c’est la principale force des Pacers que d’être impliqué et présent dans le combat et l’impact tandis que les Rockets n’aiment pas aller au charbon. Paul George inscrit 16 points dans ce premier quart-temps. La démonstration continue jusqu’à la mi-temps ou le coach des Pacers alternent les solutions à l’intérieur dans le duel l’opposant à un Dwight Howard en forme. Les Pacers font bien vivre le ballon et le score est 57 à 47 à la mi-temps. Avec un James Harden transparent, les Rockets n’ont rien à espérer d’une telle rencontre. Pourtant, le match va changer de dimension dans le troisième quart-temps. Seize points d’avance pour Indiana nous font dire que le match est terminé. Houston se réveille à ce moment-là, grâce à un cinq small ball, les joueurs texans reviennent très rapidement dans la course. C’est surtout grâce à James Harden que ce retour peut s’opérer. A la fin du troisième quart-temps, le momentum a totalement changé, les Rockets mènent de deux points : 83 à 81. C’est un duel de coach qui va rythmer le money time. Solomon Hill défend sur James Harden, cela va fait une grande différence avec quelques grosses séquences défensives imposées au barbu de Houston. Offensivement, c’est Ian Mahinmi avec deux gros dunk qui permet à son équipe de faire le trou : 100 à 95. Suite à cela, il fait deux fautes, mais se rattrape avec deux rebonds offensifs impressionnants d’agressivité. Notre français est le principal investigateur de la victoire dans cette fin de rencontre. Il bat même son record de points en carrière avec 19 unités. (accompagnées de 11 rebonds) Les Pacers font un pas supplémentaire vers la qualification. Demain soir, les joueurs de Franck Voegel se déplaceront à Chicago, une équipe en perdition, jouant aussi la qualification en playoffs. Ils devront compter sur Paul Goorge, auteur d’un nouveau bon match avec ses 25 points et 11 rebonds, ainsi que Monta Ellis, l’arrière ayant scoré 13 points. James Harden se bat pour maintenir son équipe à flot, il inscrit 34 points.

 

Dans les autres matchs de la nuit, il y a un enseignement à retirer du côté de Dallas. Les Mavericks se sont une nouvelle fois inclinés face à une équipe de Sacramento qui n’a plus rien à jouer. Les Texans se sont inclinés 133 à 111 sans donner l’impression de pouvoir rivaliser face à des Kings capables du meilleur comme du pire. C’est Willie Cauley-Stein qui permet aux siens de prendre un premier avantage dans le début du deuxième quart-temps, suite à un fadeway sur une jmabe sur la tête de Dirk Nowitzki. A ses côtés, DeMarcus Cousins concasse le pauvre Zaza Pachulia à l’intérieur et met les siens l’abri. Sacramento mène de 20 points à trois minutes du terme de la fin du deuxième quart-temps. La suite du match sera un chemin de crois pour des Mavericks dépassés. Ils verront Seth Curry, petit frère de Stephen Curry, inscrire 14 points dans le seul troisième quart-temps. A l’entame du dernier quart-temps, le match est déjà plié. Ils ont 24 points d’avance sur leurs adversaires. Le garbage time durera un certain temps entre les remplaçants des deux équipes. Inquiétant pour Dallas alors qu’ils sont à la lutte pour se qualifier en playoffs, c’est leur troisième défaite consécutive. A l’inverse, Sacramento peut se permettre d’espérer beaucoup de choses la saison prochaine. Huit joueurs des Kings sont en double-figure, pareil pour les Mavericks. C’est Willie Cauley-Stein le meilleur marqueur de la rencontre avec 21 points.

 

  • En bref :

 

Dans les autres rencontres, on peut remarquer que Washington est toujours en course pour se qualifier en playoffs. Ils s’imposent contre les Lakers. Les matchs restants de Kobe Bryant (17 points cette nuit) se comptent désormais sur les doigts d’une main. John Wall est en mode MVP actuellement et il entraîne son équipe vers le haut. Il termine la rencontre avec 22 points et 13 passes. Aucune surprise n’a eu lieu dans le match opposant la meilleure équipe de la ligue : les Warriors, à la pire équipe qui coure après une 10ème victoire cette saison : Philadelphie. Le score final est de 117 à 105. Les Warriors ont contrôlé la rencontre sous l’impulsion de Klay Thomson, qui inscrit 40 points et Draymond Green, auteur de son douzième triple-double de l’année. (13 points, 11 rebonds et 11 passes) Enfin, dans la dernière rencontre de la nuit, les Clippers se sont qualifiés en playoffs grâce à une facile victoire sur les Denver Nuggets. Ils peuvent remercier DeAndre Jordan, auteur d’un match solide en compilant 16 points et 16 rebonds

 

  • Le joueur de la nuit : Ian Mahinmi

 

Notre français Ian Mahinmi permet à son équipe de s’imposer et de rester en course dans la lutte au playoffs, c’est ce qui fait de lui notre MVP de la nuit. Dans le money time, il a une nouvelle fois été impressionnant de sang-froid et de rigueur pour permettre aux siens de prendre l’avantage et de ne plus le lâcher. De plus, son influence défensive n’est plus à démontrer. Le joueur réalise sa plus belle saison, et de loin. De quoi penser au TQO ?

 

  • Les résultats NBA :

 

LA CLIPPERS 105 DENVER 90

INDIANA 104 HOUSTON 101

SACRAMENTO 133 DALLAS 111

GOLDEN STATE 117 PHILADELPHIE 105

LA LAKERS 88 WASHINGTON 101

Ailleurs sur le web