Los Angeles Lakers 2016-2017

3208
lectures
Avis

Voici le guide des Los Angeles Lakers pour la saison 2016-2017.

  • LA SAISON 2015-2016

 

Une saison 2015-2016 qui s'est déroulée sous la forme d'un jubilé de la grande légende des Lakers, Kobe Bryant. Pire bilan de l'histoire de la franchise avec 17 victoires pour 65 défaites, une saison à oublier pour la maison pourpre et or même si elle aura fini sur une bonne note, les 60 points du Black Mamba en clôture de la saison lors d'un match contre Utah qui marquera la fin d'une époque. Pas grand chose de très positif donc, une défense catastrophique et une attaque pas toujours efficace. Cependant les jeunes Clarkson, Randle et Russell sont bien là, mais il y a encore du boulot.

A lire, notre bilan complet de la saison précédente. 

 

  • LE BILAN DE LA SAISON 2015-2016

 

Bilan : 17 victoires - 65 défaites

Classement : 15ème de la conférence Ouest, 5e de la division Pacifique

Attaque : 97.3 points marqués par match (30ème de NBA)

Défense : 106.9 points encaissés par match (27ème de NBA)

Meilleur Marqueur : Kobe Bryant avec 17.6 points par match

Meilleur Passeur : Marcelo Huertas avec 3.4 passes par match

Meilleur Rebondeur : Julius Randle avec 10.2 prises par match

Meilleur Intercepteur : Jordan Clarkson avec 1.1 interception par match

Meilleur Contreur : Roy Hibert avec 1.4 crèpes par match

Meilleur Pourcentage : Larry Nance Jr avec 52.7 % de réussite aux tirs

 

  • L'EFFECTIF

 

Meneurs : D'Angelo Russell, Marcelo Huertas, Jose Calderon

Arrières : Jordan Clarkson, Lou Williams, Nick Young

Ailiers : Anthony Brown, Metta World Peace, Brandon Ingram, Luol Deng

Ailiers-forts : Brandon Bass, Ryan Kelly, Larry Nance Jr, Julius Randle

Pivots : Tarik Black, Timofey Mozgov, Zubac Ivica, Yi Jianlian

 

  • LE 5 MAJEUR / ANALYSE

 

PG : D'Angelo Russell SG : Jordan Clarkson SF : Luol Deng PF : Julius Randle C : Timofey Mozgov

 

Si ce cinq de départ est tout beau tout neuf, il va forcément manquer de cohésion au début. Les automatismes ne se feront pas directement mais trois joueurs ont déjà joué ensemble l'an passé: D'Angelo Russell, Jordan Clarkson et Julius Randle. Il va exister un certain équilibre entre les jeunes, qui n'en sont pas à leur premier match NBA, et les anciens comme Luol Deng et Timofeï Mozgov qui pourront canaliser la fougue de leurs nouveaux coéquipiers. Un 5 majeur qui est donc déséquilibré et qui manque d'une chose, un grand joueur. Cette effectif va devoir composer avec des lacunes connues mais qui peuvent être corrigé par un collectif de qualité. Du talent il y en a, mais est-ce que tous sauront se mettre au service de l'équipe pour créer une réelle alchimie? C'est une vraie question car la saison des Lakers à venir reste bien floue.

 

  • LE BANC

 

Cette année, le banc s'est renforcé avec des arrivées comme celles de Jose Calderon ou encore Luol Deng, qui feront sans doute du bien au niveau de l'expérience, ce qui a cruellement manqué ces dernières saisons. La seconde unit est aussi cette fois composée de joueurs prêts à tout donner. Le meilleur exemple est Brandon Ingram, 2e de la Draft 2016 et sans doute très motivé à l'idée de gagner sa place de titulaire. Il y aura aussi de la concurrence au poste de pivot où plusieurs joueurs, susceptibles de créer la surprise, seront en concurrence comme Ivica Zubac ou encore Yi Jianlian, de retour en NBA après quatre ans dans le championnat chinois. Qui dit pas de grosse star dit possibilité de changer les choix du coach, Luke Walton pourra peut-être créer une forte concurrence entre les joueurs et en faisant beaucoup tourner, donnera à chacun l'envie de faire mieux pour jouer le match suivant.

 

  • LES PLUS

 

- Avec la fin de carrière de Kobe Bryant, l'équipe aura plus de liberté.

- Les arrivées de Calderon, Deng et Mozgov apporteront de l'expérience.

- Brandon Ingram a fait une excellence Summer League, ce qui laisse présagé une bonne saison de la part du rookie.

- Le nouveau coach est Luke Walton, assitant coach des Warriors de 2014 à 2016 et bien meilleur que Byron Scott.

 

  • LES MOINS

 

- Tout est nouveau pour la franchise, il y aura sans doute un manque de stabilité.

- Pas de superstar dans l'équipe.

- Pas de playoffs depuis 3 ans.

- Statut d'équipe de bas de tableau, souvent difficile à assumer.

 

  • L'AVIS DE LA REDACTION

 

Il va falloir prouver beaucoup de choses cette saison pour les Lakers. Tout reste à faire pour les Angelinos: nouveau coach, nouveaux joueurs. L'équipe est en reconstruction totale même si Jordan Clarkson, Julius Randle, D'Angelo Russell et Larry Nance Jr ont quelques fois montré de belles choses l'an passé. Sans Kobe Bryant, certains joueurs se laisseront peut-être pousser des ailes. Espérons que les échecs des saisons passées ne hanteront pas les espoirs de renouveau de la deuxième franchise la plus titrée de l'histoire.

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

33 victoires pour 49 défaites

Ailleurs sur le web