258

online

Golden State incroyable, RW en route vers le record !

Golden State incroyable, RW en route vers le record !

  

Que de matchs importants pour le classement et/ou la qualification en playoffs cette nuit. Les Warriors s'imposent dans le choc de la nuit contre les Spurs en renversant un match pourtant mal embarqué. Russell Westbrook livre un nouveau triple-double dantesque... Sans oublier les autres rencontres !

La victoire de Golden State fut renversante ! Menés de 22 points au bout de neuf minutes contre le dauphin de la Conférence Ouest, les San Antonio Spurs, ils se sont imposés (110/98) sur le parquet de leurs adversaires grâce à une défense de fer. Presque assurés de terminer leader de leur Conférence, ils peuvent désormais jouer les sept derniers matchs de la saison avec confiance tant ils ont retrouvé leurs vertus collectives remarquées avant l'arrivée de Kevin Durant. Pour signer une neuvième victoire consécutive, les Dubs ont pourtant galéré en encaissant un 15/0 d'entrée de jeu grâce à cinq ballons volés. Surpris d'entrée par l'intensité adverse, ils inscrivent leurs premiers points grâce à un tir primé de Stephen Curry. L'écart continue à se creuser, sous l'impulsion de Kawhi Leonard (19 points/7 rebonds/5 passes) et de LaMarcus Aldridge (17 points/6 rebonds). La physionomie de la rencontre évolue avec l'entrée en jeu d'Andre Iguodala (14 points/6 rebonds). L'ailier des Warriors retrouve son apport en sortie de banc depuis la série de victoires des siens. En fin de premier quart-temps et début de deuxième, les Warriors passent un 22 à 10 à leurs adversaires. Le score n'est plus que de 37 à 27. Le match est alors relancé notamment lorsque les hommes de Steve Kerr haussent encore leur intensité défensive. Les Spurs déjouent comme rarement. Le spectacle est hallucinant tant les pertes de balle se multiplient pour les joueurs de Gregg Popovich. En fin de mi-temps, ils parviennent à se relancer grâce à Pau Gasol (18 points/8 rebonds/5 passes) pour mener de trois point (57/53) avant d'entamer le deuxième acte d'une rencontre qui s'avère magnifique. Au retour des vestiaires, les joueurs de Golden State continuent sur leur lancée. En gênant la mise en place des systèmes adverses, ils provoquent quatre pertes de balle rapidement. Ils en profitent grâce à Klay Thompson (23 points) et Stephen Curry (29 points/11 passes). Les Spurs tentent de trouver des solutions mais elles sont individuelles. Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge tiennent le choc mais l'écart se creuse... A l'aune du dernier quart-temps, les remplaçants des Spurs tentent d'impulser un retour salvateur. Les joueurs de Steve Kerr ne craquent pas à l'image d'un Klay Thompson efficace et d'un David West (15 points/5 passes) inarrêtable. L'ancien de la maison Spurs délivre un récital au poste haut pour doucher les espoirs adverses. La messe est dite. Les Warriors termineront premiers de la Conférence Ouest après une magnifique performance collective.

 

Pour une fois que le Magic n'avait pas délivré une prestation déplorable... Ils ont du affronter l'ouragan Russell Westbrook (57 points/13 rebonds/11 passes), auteur d'un match stratosphérique et d'un triple-double incroyable, son 38ème de la saison. C'est pourquoi ils s'inclinent avec les honneurs. (114/106) Toute la première mi-temps, les joueurs de Frank Vogel n'ont rien lâché. Sous l'impulsion d'un Evan Fournier (24 points/6 rebonds/5 passes) retrouvé, ils parviennent à contenir leurs adversaires et développer un jeu offensif plutôt attrayant. Dans la raquette, Bismarck Byombo (12 points/11 rebonds) enchaîne les dunks tout en contenant Enes Kanter (17 points/10 rebonds), l'intérieur le plus efficace en sortie de banc de toute la NBA. Côté Thunder, le jeu est une nouvelle fois dépendant de Russell Westbrook, le meneur en est à 21 points à la mi-temps alors que son équipe est menée 49 à 44. Le bon match livré par les joueurs d'Orlando continue en début de deuxième mi-temps. Porté par un Evan Fournier remarquable, à trois-point ou en pénétration, le Magic passe un 13/0 à leurs adversaires. Alors que le score est de 72 à 51, le duo Westbrook/Kanter se réveille. Les deux font la paire. L'un sert l'autre et les joueurs de Billy Donovan hausse leur intensité défensive. Le score n'est plus que de 82 à 72 avant d'entamer le dernier quart-temps. Leurs adversaires ne se laissent pas faire, Terence Ross (23 points) inscrit un panier qui les fait passer à +14 (93/79). Dès ce moment, c'est l'hécatombe pour le Magic. Russell Westbrook passe un 9/0 à ses adversaires en un temps record. Le score n'est plus que de 93 à 88. Le money time est lancé. Le meneur, encore lui, sort un énorme shoot à trois-points devant Aaron Gordon. Le score est de 98 à 97 en faveur du Magic. Nikola Vucevic (11 points/16 rebonds) loupe deux lancers-francs primordiaux dans la dernière minute. RW ne se laisse pas démonter et inscrit le tir de l'égalisation. Les débats du temps réglementaire sont clos. Le score est de 102/102. Prolongation. Dès le début, le Thunder se met à défendre tout en laissant le soin à Russell Westbrook de tamponner un nouveau triple-double avec un dixième rebond et une dixième passe. L'overtime est à sens unique tant le Magic n'y croit plus... Victor Oladipo (13 points/5 rebonds) se charge de doucher les espoirs de son ancienne équipe tandis que le numéro 0 inscrit 57 points. Sera t-il aussi fort contre les Spurs ? A voir demain soir...

 

La saison en dent de scies des Clippers continue. Après s'être inclinés de manière médiocre contre les Kings lors de la dernière rencontre, ils s'imposent (133/124) contre les Wizards avec une performance collective d'envergure. Le match commence sur un rythme élevé. Les deux équipes veulent produire du jeu rapide et cela se voit. Chris Paul (27 points/13 passes) est le maître des opérations pour les joueurs de Los Angeles. Dès le début de rencontre, il sert JJ Redick (31 points), auteur d'un gros match au scoring, dans les meilleures conditions. Pour les Wizards, John Wall (41 points/8 passes/7 rebonds), Bradley Beal (27 points) et Jason Smith (14 points/6 rebonds) leur répondent à coup de tirs-primés. Le score à la fin du premier quart-temps ? 39 à 31 en faveur des Clippers. Durant le deuxième quart-temps, le festival offensif des deux équipes continue. Le duel livré par les deux meneurs de jeu est incroyable, dans deux styles complètement différents. Blake Griffin (26 points/10 rebonds/9 passes) réalise une période dantesque tandis que JJ Redick est encore inarrêtable dans la défense adverse. Jason Smith et Brandon Jennings se montrent en sortie de banc parmi les hommes de la capitale, mais leur défense est trop passive pour contenir les joueurs adverses. A la mi-temps, le score est de 74 à 63 pour les Clippers. DeAndre Jordan réalise des dégâts dans la raquette de Washington. A ses côtés, Blake Griffin n'est pas en reste non plus. La défense des Wizards est catastrophique... Le fait de développer un jeu offensif cohérent ne suffit pas. Les paniers défilent pour les joueurs de Doc Rivers. Alors que le match semble basculer largement en faveur des coéquipiers de Chris Paul, la deuxième faute technique reçue par Markieff Morris, synonyme d'expulsion, réveille les siens. Le backourt John Wall/Bradley Beal en profite. A la fin du troisième quart-temps, le score n'est plus que de 105 à 97. Malgré l'énorme début de dernier quart-temps livré par John Wall, qui enchaîne les paniers, le phénomène DeAndre Jordan (23 points/18 rebonds) se réveille. A coup de rebonds dominateurs, de dunks ou de claquettes, il permet aux siens de creuser à nouveau l'écart. C'est lui qui scelle la victoire des siens au terme d'une rencontre époustouflante.

 

  • En bref

 

Les Celtics ont lâché leur premier match en tant que leader de la Conférence Est. Ils s'inclinent au bout du suspense contre les Milwaukee Bucks (100/103). Ces derniers, grâce à cette victoire, s'accrochent à leur rêve de playoffs. Depuis le retour de Kris Middleton (19 points/6 rebonds), ils sont injouables. Malcolm Brogdon (16 points/9 passes), décisif en fin de match grâce à un trois-points décisif, s'affirme comme le steal de cette dernière draft tandis que Giannis Antetokoumpo (22 points/9 rebonds) réalise une nouvelle performance solide. Isaiah Thomas (32 points) loupe le tir de la gagne mais il réalise une nouvelle performance offensive solide tandis que Marcus Smart (11 points à 4/15 aux tirs/11 rebonds/5 passes) a vendangé en sortie de banc. Les Hornets rêvent encore de playoffs même s'ils sont loin encore. Ils s'imposent contre les Raptors (110/106), pourtant sur une série de six victoires consécutives. Les Canadiens ont déjoué durant le dernier quart-temps. La foule n'en revenait pas. Il faut dire que ni le banc, ni DeMare Carroll (3 points) ne se sont montrés à la hauteur pour contre la force collective adverse. DeMar DeRozan (28 points/8 passes) enchaîne les prestations solides tout comme Jonas Valanciunas (14 points/15 rebonds) mais cela est insuffisant. Marvin Williams (18 points/12 rebonds) et Marco Belinelli (21 points) ont porté les Hornets à la victoire. Pas de playoffs pour les Knicks, c'est désormais officiel. Défaits par le Heat, ils se sont encore une fois montrés décevants face à l'équipe la plus hype de 2017. Le collectif de leurs adversaires s'est montré impitoyable. Goran Dragic (20 points/9 passes/7 rebonds) a régalé et le banc s'est encore montré efficace. Seuls Willy Hernangomez (12 points/9 rebonds) et Kristaps Porzingis (20 points/8 rebonds) ont réalisé une performance décente pour New York. Face à des Sixers vaillants, à l'image de Timothe Luwawu (5 points/10 rebonds/4 passes), les Hawks s'imposent (99/91) grâce à Dwight Howard (22 points/20 rebonds). Ils se rassurent et sont en passe de valider leur place en playoffs après une série de défaites catastrophiques. Rischaun Holmes (25 points/8 rebonds) a encore été impressionnant pour les Sixers... Les Mavericks ne participeront probablement pas aux playoffs après leur défaite (118/121) contre les Pelicans dans le match de la dernière chance. Ils s'inclinent au bout du suspense face au duo DeMarcus Cousins (29 points/16 rebonds/6 passes)/Anthony Davis (30 points/13 rebonds). Les joueurs de New Orleans peuvent encore croire en la qualification même si cela paraît très incertain car ils sont à quatre victoires de la huitième place. Dirk Nowitzki (23 points) devra attendre l'année prochaine pour regoûter aux joies des playoffs. Malgré le coup de gueule de Paul George (22 points) et la séparation de Rodney Stuckey, les Pacers n'ont pas su réagir face aux Grizzlies, pourtant privés de Marc Gasol. Ils s'inclinent 110 à 97 après une performance déplorable. Ils sont désormais huitième de la Conférence Est... Mike Conley (36 points/6 passes) a livré une belle performance pour mener les siens vers une victoire tranquille. Enfin, le Jazz n'a pas fait de détail contre Sacramento. Ils s'imposent 112 à 82 avec un banc particulièrement efficace et un Rudy Gobert une nouvelle fois solide (16 points/15 rebonds).

 

  • Résultats NBA 

 

Philadelphie Sixers 92 - 99 Atlanta Hawks

Orlando Magic 106 - 114 OKC

Boston Celtics 100 - 103 Milwaukee Buks

Toronto Raptors 106 - 110 Charlotte Hornets

New York Knicks 88 - 105 Miami Heat

Memphis Grizzlies 110 - 97 Indiana Pacers

New Orleans Pelicans 121 - 118 Dallas Mavericks

San Antonio Spurs 98 - 110 Golden State Warriors

Los Angeles Clippers 133 - 124 Washington Wizards

Sacramento Kings 82 - 112 Utah Jazz

Ailleurs sur le web
Votre avis ()