Golden State champion NBA 2015 !

1804
lectures
Avis

Cette nuit avait lieu le match 6 de ces Finals NBA 2015. Après 40 ans d'attente, c'est Golden State qui remporte le titre de champion au terme d'un match tendu mais maîtrisé. Andre Iguodala est élu MVP des Finales.

(4) GOLDEN STATE WARRIORS 105 - 97 CLEVELAND CAVALIERS (2)

 

  • 1ER QUART TEMPS

 

Le match commence bien pour Cleveland. Après un premier raté des Warriors, c'est Iman Shumpert qui va marquer le premier de la finale aux lancers-francs après la première faute de Stephen Curry. Klay Thompson répond au panier de Timofey Mozgov avec un jumpshot bien à lui. Après une interception de LeBron James et d'un panier en contre-attaque, c'est au tour de Tristan Thompson de se montrer avec un move dans la peinture et c'est bien Cleveland qui mène 7 à 2 dans ce début de premier quart temps. Première bronca du public après la faute offensive sifflée contre LeBron James et les Warriors reviennent à hauteur de Cleveland sur un floater de Draymond Green. Après une nouvelle séquence défensive énorme d'Andre Iguodala sur LeBron James, c'est Stephen Curry qui va inscrire le panier égalisateur. 8 - 8. Golden State défend bien et force Cleveland à dépasser plusieurs fois les 24 secondes. Les Warriors passent devant grâce à un bon passage de Curry à trois points et Iguodala en tête de raquette et mènent 17 - 11. Draymond Green allume la mèche à trois points et voilà Golden State qui mènent 23 - 15. En face, James porte son équipe avec ses points en pénétration.


Les Cavaliers semblent fébriles en ce début de match, en témoignent leurs neuf pertes de balles. Golden State en profite pour prendre 13 points d'avance sur un dunk de Festus Ezeli et sur une passe de Curry pour Harrison Barnes esseulé à trois points dans le corner. Fin du premier quart-temps : 28 - 15 pour Golden State.

 

  • 2EME QUART TEMPS

 

Le deuxième quart-temps est à peine commencé depuis vingt secondes et Shawn Livingston se rend coupable d'une faute à trois points sur James Jones. Ce dernier ne se fait pas prier et convertit les trois. LeBron James envoie un énorme trois points dans le corner. Leandro Barbosa calme les véléités de retour des Cavaliers en marquant lui aussi à trois points. 31 - 21 pour les Warriors. Shumpert floppe et provoque la troisième faute (déjà) de Klay Thompson. James Jones marque son deuxième panier de la soirée et les hommes de David Blatt reviennent à sept points de leurs adversaires du soir. Steve Kerr prend un temps-mort pour casser la dynamique de Cleveland et remettre les idées en place de son cinq.


LeBron James n'est pas très en réussite en ce début de match avec un affreux 3/9 aux tirs. Timofey Mozgov pose un énorme contre sur une tentative d'Iguodala mais ne peut pas éviter la faute sur la deuxième tentative du numéro 9 des Warriors. Shumpert est une nouvelle fois à la faute sur Draymond Green et récolte une faute bête. Stephen Curry se manque à trois points et Cleveland part en contre attaque mais c'est stoppé par un block de Draymond Green sur Iman Shumpert. Tristan Thompson récupère deux lancers et n'en convertit qu'un mais il permet aux siens de revenir à 5 points. C'était sans compter sur le bon travail au poste bas de Green qui ajoute deux nouveaux points. Jones marque à nouveau et rapproche les siens mais Barnes calme à nouveau les Cavaliers avec un tir à trois points complètement ouvert. Avec deux lancers francs sur deux, Mozgov ramène les siens à six points mais Iguodala veille au grain en scorant deux nouveau point pour atteindre (déjà) les 10 points.


Un chiffre impressionnant ? 17 lancers francs accordés à Cleveland contre seulement 2 pour Golden State. Les hommes de David Blatt récupèrent les fautes (trop ?) facilement quand certains joueurs de Golden State n'obtiennent rien et ce de manière assez étonnante. David Lee fait son entrée du côté de Golden State et c'est lui qui provoque la faute de Tristan Thompson sur Livingston. Huit points d'avance pour les Warriors mais LeBron James se charge de réduire cet écart. Stephen Curry joue les équilibristes face à JR Smith et inscrit deux points mais perd la balle sur l'action suivante à cause d'une mauvaise passe. C'est sur une passe intérieure de LeBron James à Tristan Thompson que Cleveland revient deux possessions des Warriors à 50 secondes de la mi-temps. C'est sur une claquette ultra spectaculaire que Tristan Thompson met un terme à la première mi-temps. 45 - 43 pour Golden State.

 

  • 3EME QUART TEMPS

 

Dès le retour des vestiaires, c'est Mozgov qui se charge d'égaliser et c'est Tristan Thompson qui sur un beau mouvement redonne l'avantage à son équipe. Golden State est pris à la gorge d'entrée de deuxième mi-temps et il faut un gros trois point (encore) de Barnes pour souffler un peu. Shumpert prend sa quatrième faute du match et perd la balle sur l'action d'après. Une perte de balle qui permet à Iguodala de partir au dunk et de redonner trois points d'avance à Golden State : 50 - 47. Après un trois point de Green qui donne 6 points d'avance aux hommes de Steve Kerr, c'est David Blatt qui décide de prendre un temps mort pour stopper la dynamique (un 7-0 en cours du côté des Warriors) de Stephen Curry et sa bande.


Sur une nouvelle perte de balle (la dix-septième) de Cleveland, Stephen Curry obtient ses deux premiers lancers. Le premier est raté mais le second fait mouche et les Warriors ont désormais sept points d'avance. Nouvelle faute (inexistante) de Barnes sur LeBron James et ce sont au final deux lancers convertis par le King. Curry envoie une brique à trois points en début de possession. Le jeu se déplace très rapidement de l'autre côté du terrain et Klay Thompson prend sa cinquième faute du match. Matthew Dellavedova envoie Thompson au alley-oop mais ce dernier se rate et cela profite à Andre Iguodala qui récupère deux lancers francs. Il n'en mettra qu'un sur les deux. 57 - 51 pour Golden State à 6 minutes de la fin.


Shawn Livingston use de toute sa malice pour se jouer de la défense des Cavs en contre-attaque pour inscrire deux nouveaux points. Curry prend un rebond après une nouvelle tentative ratée de Dellavedova et envoie Iguodala au dunk pour permettre aux siens de reprendre 10 points d'avance dans ce Game 6. Iman Shumpert ramène l'écart à huit points après avoir marqué ses deux lancers. Livingston continue son show et c'est un joli spin-move que le meneur marque. Stephen Curry prend sa deuxième faute du match après un contact avec LeBron James. James justement, se rend coupable d'une vilaine faute sur Festus Ezeli. Sur une belle action collective, la défense des Cavs se concentre sur Curry et oublie Green qui envoie Ezeli au alley-oop. Comme Tristan Thompson, Festus Ezeli marque une claquette avec la faute et convertit son lancer pour réaliser une action à trois points de haute volée.


Nouveau temps mort de Steve Kerr alors que ses troupes mènent de 12 points. Le coach californien réalise un nouveau coaching gagnant avec la bonne rentrée de Festus Ezeli et Golden State prend le large au meilleur des moments. Les deux équipes sont dans la pénalité et le concours (lassant) des lancers francs commencent. JR Smith s'y colle mais n'en marque qu'un sur deux. Nouvelle faute sur l'homme fort de ce quart temps pour Golden State, j'ai nommé Festus Ezeli. Le numéro 31 des Warriors donne 13 points d'avance aux siens à 1 minutes 20 de la fin du quart-temps. LeBron James n'a pas l'impact des matchs précédents et ne pèsent dans le jeu que par ses lancers francs. Avec un 8/21 aux tirs et un 3/7 aux lancers, le King n'arrive pas à trouver son rythme. Fin du troisième quart-temps : 73 - 61 pour les Warriors qui ne sont plus qu'à 12 minutes du titre.

 

  • 4EME QUART TEMPS

 

C'est Leandro Barbosa qui envoie la première munition avec un lay-up renversé. Barnes s'occupe d'envoyer JR Smith sur la ligne et ce dernier manque le second. LeBron James récupère un nouveau rebond (son 14ème du match) et ajoute deux points à son compteur pour ramener les siens à onze points. Timofey Mozgov est une nouvelle fois un poison pour la défense de Golden State et provoque la faute de Draymond Green. Le pivot russe rentre les deux et ramène son équipe à -9. LeBron James intercepte un ballon anondin et s'en va inscrire un dunk rageur et redonne de l'espoir à toute la Quicken Loans Arena qui semblait résignée. Stephen Curry commence son show et inscrit son deuxième trois points de la soirée pour faire grimper l'écart à 10 points. La connexion James - Mozgov marche très bien et c'est ce qui fait survivre les Cavaliers dans ce match. Livingston y va lui aussi de sa claquette. L'écart tombe à sept points après un missile de Smith et remonte à 10 après une ficelle à trois points de Iguodala. Le match s'emballe et les attaques prennent le pas sur les défenses. Curry rentre un autre tir à trois points et l'écart remonte à 11 points alors qu'il ne reste que sept minutes à jouer.


Klay Thompson, en difficulté depuis le début du match, sort de sa boîte et inscrit un trois point crucial sur une passe de Stephen Curry. Cleveland est mené de 14 points et la salle est assez silencieuse comme si elle était déjà prête à rendre les armes. Shumpert lui, ne se rend pas et inscrit ses deux lancers. La pression est palpable mais les joueurs de Golden State semblent étonnamment sereins. Draymond Green s'offre un triple-double sur le panier à trois points d'Andre Iguodala. LeBron James marque mais semble éteint et déjà résigné. 94 - 79  à 5 minutes de la fin pour Golden State.


Coup dur pour Golden State, Klay Thompson écope de sa sixième faute et est obligé de quitter ses partenaires avant la fin. James continue de scorer et d'affoler les compteurs. Iguodala lui rate ses deux lancers francs et les Warriors décident de le sortir pour éviter le Hack-a-Andre. Après une séquence assez moche où les deux équipes ont raté énormément de choses, Stephen Curry inscrit un lay-up incroyablement seul dans la raquette et donne 13 points d'avance aux siens à 1 minute 50 de la fin du match. Stephen Curry est envoyé sur la ligne des lancers à seulement 1 minute de la fin. Il permet à son équipe d'atteindre les 100 points et de prendre 11 points d'avance. JR Smith envoie une ave maria à trois points qui fait mouche et les Cavaliers reviennent à 8 points seulement avec 55 secondes à jouer. Draymond Green manque ses deux lancers (!) et LeBron James ramène l'écart à 6 points. Curry se présente sur la ligne et assure en mettant un de ses deux lancers : 101 - 94. David Blatt décide de prendre un temps mort pour relancer son équipe. Le public pousse et une nouvelle fois JR Smith marque un énorme trois points pour entretenir l'espoir. Andre Iguodala rentre deux lancers pour sceller la victoire.



Golden State remporte donc le titre de champion 2015 de la NBA, 40 ans après le titre obtenu par Rick Barry et sa bande. Ce travail vient récompenser une superbe saison donc mais aussi l'excellent travail de tout le staff des Warriors et d'un homme : Steve Kerr. Coach rookie, ce dernier a su démontrer qu'il était un meneur d'homme et un tacticien hors pair. Mais il ne peut pas y avoir de vainqueur sans vaincu. Les joueurs de Cleveland, auteurs d'un comeback de folie en fin de match n'auront donc pas pu empêcher Stephen Curry et sa bande de remporter un titre mérité au vu de la saison réalisée. C'est pourquoi il faut féliciter toute l'équipe de Cleveland et David Blatt et les remercier de nous avoir offert d'aussi belles Finales NBA.


MVP des Finales : Andre Iguodala - 25 points, 5 rebonds, 5 passes dans le game 6. 

 


 

Ailleurs sur le web